Application 1
3 Pages
English

Application 1

-

Downloading requires you to have access to the YouScribe library
Learn all about the services we offer

Description

Exercice 1 Le problème économique Les agents économiques ont des objectifs (manger, se vêtir, se distraire, se cultiver, etc.) que l’économie  appelle des besoins mais ils disposent surtout de moyens limités (les revenus pour un ménage, le budget pour  l’Etat, les recettes pour une entreprise) pour les satisfaire. Si tous les biens désirés existaient en quantité limitée  dans la nature, il serait inutile de s’interroger sur la façon de choisir tel bien plutôt que tel autre. L’idée de rareté  est donc fondamentale pour définir l’activité économique ; c’est parce que les biens sont rares que la science  économique existe. [...] L’économie est donc la science des choix. Elle étudie la façon dont s’effectuent les choix des agents  économiques. La définition précise aussi que les choix se font de manière optimale, ce qui signifie que les agents  économiques font des calculs afin d’obtenir le maximum de satisfaction pour le minimum d’effort ou le minimum  de ressources utilisées. Les agents économiques sont donc des êtres de calcul, des êtres rationnels. Jean­Yves Capul et Olivier Garnier,  Dictionnaire d’économie et de sciences sociales, coll. Initial, Hatier, 1998. Consignes : 1. Expliquez les expressions soulignées dans le document. 2. Quelle relation existe­t­il entre rareté et science économique ? 3. Quel est le problème économique fondamental ? 4. Que signifie l’expression «les agents économiques sont des êtres rationnels » ?

Informations

Published by
Published 02 November 2012
Reads 128
Language English
Exercice 1
Le problèmeéconomique
Les agentséconomiquesont des objectifs (manger, se vêtir, se distraire, se cultiver, etc.) que l’économie appelle des besoins mais ils disposent surtout de moyens limités (les revenus pour un ménage, le budget pour l’Etat, les recettes pour une entreprise) pour les satisfaire. Si tous les biens désirés existaient en quantitélimitée dans la nature, il serait inutile de s’interroger sur la façon de choisir tel bien plutôt que tel autre. L’idée de rareté est donc fondamentale pour définirl’activité économique; c’est parce que les biens sont rares que la science économique existe. [...]
L’économie est donc la science des choix. Elleétudie la façon dont s’effectuent les choix des agents économiques. La définition précise aussi que les choix se font de manière optimale, ce qui signifie que les agents économiques font des calculs afin d’obtenir le maximum de satisfaction pour le minimum d’effort ou le minimum de ressources utilisées. Les agentséconomiques sont donc desêtres de calcul, desêtres rationnels.
Consignes :
Jean-Yves Capul et Olivier Garnier,
Dictionnaire d’éde sciences sociales, coll. Initial, Hatier, 1998.conomie et
1.Expliquez les expressions soulignées dans le document.
2.Quelle relation existe-t-il entre raretéet scienceéconomique ?
3.Quel est le problèmeéconomique fondamental ?
4.Que signifie l’expression «les agentséconomiques sont desêtres rationnels » ?
Exercice 2
L’homme, agentéconomique
Pour réduire l’écart existant entre les besoins illimités des hommes et les moyens limités de les satisfaire, les sujetséconomiques ne restent pas passifs, ils agissent en procédant notammentàdes actes de production, de consommation et d’échange : ce sont des « agentséconomiques ».
Afin d’obtenir,àpartir des ressources rares dont ils disposent, le maximum de satisfaction avec le minimum de coût, les sujetséconomiques sont amenésàprocéderàdes choix. Ainsi, par exemple, l’individu doit décider quels biens il peut consommer en fonction du revenu dont il dispose ; de même les producteurs doivent déterminer la nature et la quantitédes biensàfabriquer et décider des moyensàmettre en œuvre pour les obtenir. A cetégard, le choix entre la production de biens de consommation finale et celle de biens de production constitue une décisionéconomique particulièrement importante.
Consignes :
M. Bialès, R. Goffin, Economie générale, foucher
1.Le premier paragrapheévoque l’activitédes agentséconomiques. Relevez les expressions utiliséesàce sujet.
2.Proposez deux synonymes d’agentéconomique.
3.Pourquoi les agentséconomiques sont-ils amenésàfaire des choix ? font-ils les mêmes choix ?
Exercice 3
Qu’est-ce qu’un bien ?
L’activité économique a pour fin la satisfaction des besoins humains, c’est-à-dire l’ensemble des désirs qui peuvent animer les hommes depuis les besoins alimentaires (manger, boire) jusqu’aux désirs de divertissement et d’éducation. Les besoins n’intéressent l’économie que dans la mesure oùils sont satisfaits par des biens économiques, c’est-à-dire par deséléou par des productions de l’homme. Certains biensments naturels rares sont dits libres, ils n’appartiennent pas au champ d’analyse de l’économie car ils sont si abondants qu’aucun effort n’est nécessaire pour en bénéficier (air, soleil). Outre les biens naturels rares (gibier, sites pittoresques) ; il existe surtout des biens produits par les hommes. Les biens sont créés par des actes de production qui consistent àcombiner les ressourceséconomiques ou facteurs de production (ressources naturelles, facteur travail et facteur capital). Les facteurs de productionétant rares, les bienséconomiques le sont aussi.
Consignes :
1.Quel est l’élément qui caractérise tout bien ?
D. Flouzat, Economie contemporaine, Tome 1, PUF 1997
2.Comment peut-on distinguer les bienséconomiques des biens nonéconomiques ?
3.Quelles sont les deux catégories de bienséconomiques distinguées par l’auteur ?
4.En partant de ce document, proposez une définition concise de la scienceéconomique.
Exercice 4
Travailàfaire: Aujourd’hui, je suis alléau centre-ville avec mes parents.
Nous nous sommes rendus dans plusieurs magasins. Dans le tableau ci-dessous voici les achats que nous avons effectués.
Indiqueàl’aide d’une croix s’il s’agit d’un bien ou d’un service :
Produits
Un flacon de parfum
Une revue scientifique
Un ordinateur portable
Une paire de rollers
Une consultation chez le médecin
Un téléphone portable Une communication téléphonique
Une lampe de bureau
Un CD de musique berbère
Un trajet en taxi
Une bouteille de Coca-cola
Une paire de Nike
Une séance de cinéma
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
Bien
     
 
 
 
 
 
 
 
 
Service
Une coupe de cheveux chez le coiffeur
Des courses de produits alimentaires (légumes, viande, poisson…)