83 Pages
English

The authors of signed articles are responsible for the ...

Gain access to the library to view online
Learn more

Description

The authors of signed articles are responsible for the ...

Subjects

Informations

Published by
Reads 56
Language English
The authors of signed articles are
responsible for the presentation of facts
and for the opinions expressed therein,
which do not necessarily reflect those of
UNESCO.
+=IA IJK@EAI
 M=JAH
=@ ALEHAJ
EIIKAI E 0=EJE
-JK@AI @A ?=I IKH AI
FH>AI @A A=K AJ
ALEHAAJ A
0=JE
1JAHAJ -@EJE 
+ = I A I J K @ E A I  M=JAH 
CONTENTS
Prologue (Carlos A. Fernández-Jáuregui, UNESCO/IHP) ........................................................................... 3 Rejets liquides - Recherche e dévelopment (Evens Emmanuel, Université Quisqueya) ................................................................................................. 4 El Programa de Abastecimiento en Agua Potable (A.E.P.) en los barrios marginales de Puerto Príncipe: Una alternativa de desarrollo local (E. Emmanuel, H. A. Emmanuel, R. J. Leger, E. Abraham, Universidad Quisqueya) .............................. 27 Utilisation des systèmes d´informations géographiques dans la caractérisation morphologique des bassins versants en Haïtí: Le cas du Bassin Versant de la Ravine Balan, Nord d´Haïtí (Kénel Délusca, Emanuel Sildor, CATESIG) ............................................................................................. 39 Assessment of the fluoride concentration in the water resources in the hydrographic region of Central South Haiti (Ruth Angeville, Evens Emmanuel, John Nelson, Paul Saint-Hilaire) ...................................................................................................................................... 56 The management of liquid waste: a variable of land management policies -The case of the Port-au-Prince Metropolitan Area ( Evens Emmanuel, Robenson Jonas Leger, Eddy Abraham) ........................................................................................................................................... 66 El impacto de los desechos sólidos sobre el desarrollo del ecoturismo en Haití: El caso de las Fuentes Pestilentes <Sources Puantes> (Evens Emmanuel) ..................................................................................................................... 74
PROLOGO / PROLOGUE
El Programa Hidrológico Internacional de UNESCO tiene el placer de presentar a la comunidad científica del Caribe y los países con características hidro-geológicas equivalentes, una serie de trabajos de investigación científica y tecnológica que han realizado los especialistas de la República de Haití, gracias a la iniciativa del Prof. Evens Emmanuel de la Universidad de Quisqueya. Esta publicación presenta los trabajos realizados en Haití y cubren aspectos vinculados a la investigación y el desarrollo del sector hídrico a través de trabajos sobre: agua potable y saneamiento, utilización de sistemas de información geográfica, evaluación de concentración de fluoruros, gestión de aguas negras y el impacto de los desechos sólidos en el desarrollo de Haití. Esperamos que esta contribución del Comité Nacional del PHI de Haití sea un ejemplo de cooperación horizontal entre los Comités del PHI de la región. Carlos A. Fernández-Jáuregui Hidrólogo Regional PHI - UNESCO/ORCYT
Le Programme Hydrologique International de l´UNESCO a le plaisir de présenter à la communauté scientifique des Caraïbes et aux pays qui ont des caractéristiques hydro-géologiques similaires, une série de travaux de recherche scientifique et technologique réalisés par des spécialistes de la République d´Haïti, grâce à l´iniciative du Prof. Evens Emmanuel de l´Université Quisqueya. Cette publication présente les travaux réalisés en Haïtí et traite les aspects liés à la recherche et au développement du secteur hydrique à travers des travaux sur: eau potable et assainissement, utilisation des systèmes d´information géografique, évaluation de la concentration de fluorures, gestion des eaux résiduaires et l´impact des rejets solides sur le dévéloppement d’Haïti. Nous souhaitons que cette contribution du Comité National du PHI d´Haïti soit un exemple de coopération horizontale entre les Comités PHI de la région. Carlos A. Fernández-Jáuregui Hydrologue Régional PHI - UNESCO/ROSTLAC
+ = I A IJK@EAI  M= J A H   !
+ = I A I J K @ E A I  M=JAH "
REJETS LIQUIDES – RECHERCHE & DÉVELOPPEMENT:
La collecte et lépuration des eaux usées un champ dintervention à intégrer dans le champ scientifique haïtien
Evens EMMANUEL
Référence à rappeler: «Emmanuel, E.: Rejets liquides – Re-cherche et développement: la collecte des eaux usées, un champ d’intervention à intégrer dans le champ scientifique haïtien: Éditions du LAQUE, Presses de l’Université Quisqueya, Haïti, 2000».
+ = I A IJK@EAI  M= J A H   #
+ = I A I J K @ E A I  M=JAH $
PLAN
Introduction................................................................................................................................11 Science et technologie – Épuration des eaux usées – Développement économique .................. 15 a. la science et la technique au service du développement .................................................. 17 b. l’épuration des eaux usées et le développement économique .......................................... 19 La priorité de l’État haïtien en matière de collecte et d’épuration des eaux usées ...................... 21 Les efforts du Ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports ....................... 22 Lintégration dHaïti au PHI: avantages et inconvénients.............................................................24 L’université et le champ d’intervention scientifique: collecte et épuration des eaux usées .......... 25 La mise en oeuvre de la recherche: essai de bilan et perspectives d’avenir ................................ 26 Remerciements ......................................................................................................................... 28 Bibliographie.............................................................................................................................28
INTRODUCTION Le sujet de cet exposé m’a été imposé par le comité scientifique du deuxième congrès1national de l’Association Haïtienne du Génie Sanitaire et des Sciences de l’Environnement (ADISH) à un mo-ment où j’étais en train de poser les questions de savoir: 1. Comment la collecte et l’épuration des eaux usées pourraient-elles être considérées comme champ d’intervention dans le champ scientifique2haïtien? 2. Quelle est la place occupée par la science et la technologie dans l’imaginaire collectif de l’haïtien et dans l’espace sociétal d’Haïti? Cet essai se propose d’étudier en Haïti, à travers du système “science et technologie”, la fonction de la collecte et épuration des eaux usées” en vue de comprendre comment son dysfonctionnement peut entraver le développement économique et social du pays. Beaucoup de scientifiques sont unanimes à reconnaître que l’eau est l’un des biens communs qui se retrouvent au coeur de la fondation de la vie communautaire (Emmanuel, 1998; Mayor, 1997). Dans un mélange d’empirisme, de rationalité, de magie et de mysticisme l’eau a servi d’objetd’études, à travers des siècles, pour apporter une certaine compréhension à la naissance de la vie et des explications au développement de la société sur la planète Terre. Ainsi, l’eau devenant objet, s’identifie à la science et devient science. Pichot (1991) qualifie la science de mode de connaissance et, en cela, lui attribue une double fonction d’explication et d’action. Pour lui, la science veut expliquer le monde (y compris l’homme à qui il faudra trouver une place dans ce monde) et elle veut agir sur lui; et l’explication ne vaudra, très largement, qu’en ce qu’elle permet d’élaborer une action efficace. Dans ses formes mythique, magique, mystique et religieuse, l’eau a fourni une explication du monde où l’homme à partir de rituels de purification se trouve harmonieusement intégré dans un processus d’ascencion. Pour les microbiologistes, l’eau a servi de milieu naturel pour le développement de la première forme de vie sur terre «la cellule procariote». Analysant la fonction d’action de l’eau, Emmanuel (1998) avance que l’eau naturelle s’est imposée dans l’établissement, la croissance et le développement économique des sociétés comme la matière première de l’eau, produit de consom-mation et facteur de production, dans tous les secteurs économiques. Dans sa forme technique, l’eau a usé de ses deux fonctions scientifiques pour jouer un rôle de médiateur dans la relation entre les êtres formant la chaine trophique. Fleury (1995) In: Le rôle fondamental de leau dans léquilibre alimentaire et la santé,citant Gaston Bachelard, avance:  Luaeec ,ol-e, paturla nd  euttig ard no luant, purificateur, devenu produit industriel, substance de vie et de mort, revêt dans la vie une tele importance de plus en plus grande, quele undn ioitarppevuonfiéil a e aujtsle.logiaqua, lecneics e En effet, cette science sintéresse à leau quant à sa production, aux organismes chargés de cel-e ci, aux réglementations auxquelees liul  aoctuoisnq x institmise, auonhc-olau, tex rôntntlee sou est gies mises en oeuvre pour son affinage, sa délivrance, le maintien de sa qualité dont la surveilance doit commencer avant le point dutilisation et se maintenir jusquaprès usage” .Remplissant ainsi les fonctions de la science, il convient peut-être de questionner l’histoire des sciences pour découvrir à la limite de certaines frontières la corrélation existant entre l’eau et la naissance de la science.
1”leabur demtnpoepvéleudd clé re, alubnt sèhemc nertlae ts Un environnemec eCgron dèst on tle a eu lieu à Pétion-Ville, Haïti les 5 et 6 août 2000. 2Gilles (1998) rapporte que “les concepts de “champ”et de “champ scientifique” ont été developpés par Pierre Bourdieu (1971, 1975) et proposent une perspective différente de celle dérivée de la+ = I A notion “communauté scientifique” pour étudier les phénomènes reliés à la formation, auIJK@EAI  ddéavcetilvoitpépse smceientn,t iàfi qlau ecso nosuo liddea tsiocine nect eà. lautonomisation, dans un contexte national, de lensembleM= J A H   %