18 Pages
English

De forêts en banlieues. La transplantation du bouddhisme lao en France / Front Forests to Suburbs. The Transplantation of Lao Buddhism in France - article ; n°1 ; vol.73, pg 17-33

-

Gain access to the library to view online
Learn more

Description

Archives des sciences sociales des religions - Année 1991 - Volume 73 - Numéro 1 - Pages 17-33
17 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Subjects

Informations

Published by
Published 01 January 1991
Reads 36
Language English
Document size 1 MB

Exrait

Catherine Choron-Baix
De forêts en banlieues. La transplantation du bouddhisme lao
en France / Front Forests to Suburbs. The Transplantation of
Lao Buddhism in France
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 73, 1991. pp. 17-33.
Citer ce document / Cite this document :
Choron-Baix Catherine. De forêts en banlieues. La transplantation du bouddhisme lao en France / Front Forests to Suburbs.
The Transplantation of Lao Buddhism in France. In: Archives des sciences sociales des religions. N. 73, 1991. pp. 17-33.
doi : 10.3406/assr.1991.1573
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0335-5985_1991_num_73_1_1573Arch Sc soc des Rei 1991 73 janvier-mars) 17-33
Catherine CHORON-BAIX
DE FOR TS EN BANLIEUES
LA TRANSPLANTATION DU BOUDDHISME LAO
EN FRANCE
Buddhist Laos who have been taking refuge in France since 1975 are
now nding new ways o/organization for their rites which shades
new light on the question of the transplantation of religion in an
immigration context
In their newly founded monasteries open in several settlement places
especially around Paris they celebrate the Theravadin buddhist
cult There they reshape the traditional sociability of these places At
the family level the renewal of domestic rituals still deeply impre
gnated with older believes linked to former cults of spirits helps them
to integrate in foreign environment the control of which is still
difficult for them
Thus religious agrarian-rooted traditions of the Laos are being
exported to the French urban society where they are reshaped
according to the logic characteristic of Buddhism all over its history
and its world-wide diffusion
Migration et croyances
En situation migratoire les pratiques religieuses comme les habitudes
culinaires ou les techniques du corps se transforment Réorganisées au sein de
espace domestique ou dans des lieux de culte reconstitués elles se laissent
toujours des degrés variables traverser influences nouvelles Elles assurent
néanmoins la continuité de comportements individuels et collectifs indispen
sables aux migrants si on en juge par le nombre grandissant dans les métro
poles des synagogues mosquées pagodes et temples de toutes confessions..
Ajoutant au cosmopolitisme des grandes cités dogmes et rites importés se
fondent avec plus ou moins de bonheur dans le paysage socio-culturel environ
nant En France des événements ont montré en 1989 les expressions religieuses
étrangères peuvent être re ues diversement une période autre une commu
nauté migrante autre Pour chaque population nouvellement implantée la
17 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
société accueil est forgée des images et des jugements souvent hérités du passé
qui déterminent largement son mode insertion
La situation des réfugiés en provenance Asie du Sud-Est fournit un nouvel
éclairage de ces processus installation récente dans notre pays 1) ces exilés
réorganisent rapidement leur culte créant des centres religieux en de nombreuses
régions est notamment le cas des minorités lao dont expérience est
plusieurs égards exemplaire Elle atteste en effet la fonction emblématique de la
religion transplantée et ses nécessaires mutations Elle illustre aussi la transpo
sition dans la société urbaine contemporaine un ensemble de croyances et de
rites alors méconnus elle et doublement exotiques
Les traditions religieuses des Lao appartiennent aux cultes et la spiritualité
de Extrême-Orient qui bien que difficilement identifiés suscitent beaucoup
intérêt dans certaines catégories de populations en France Le bouddhisme en
particulier composante principale fait objet de spéculations diverses. Per
comme adoration un sage en méditation et de dieux aux bras multiples ou
présenté dans les milieux plus avertis comme une philosophie du renoncement
dans un monde sans dieux il exerce dans les sociétés fortement technicisées
aujourdhui un indéniable attrait. une manière générale les peuples Asie
et leurs cultures bénéficient en France de préjugés favorables inspirés en partie
parle souvenir de histoire de la dans la péninsule indochinoise Dans ses
mémoires de voyage travers Asie du Sud-Est Isabelle Massieu écrivait en
1901 Le Laos est le pays de la liberté En toutes choses chacun fait ce qui lui
plaît mène sa vie comme il entend et les querelles sont ... inconnues ... La
population est guère capable un grand effort mais partout elle est douce gaie
aimable au vrai sens du mot Massieu 1901 Voilà comment au fil des ans les
chroniques des premiers voyageurs les récits des colons puis des coopérants ont
fabriqué une certaine image des populations indochinoises image qui est
ensuite transmise de génération en génération et subsiste plus ou moins mar
quée dans la mémoire collective Plus récemment les courants de mode déve
loppés par le mouvement culturel des années 70 et le tourisme ont encore renforcé
cette représentation des traditions Asie Celle-ci nous le verrons est souvent
bien éloignée de ce en connaissent leurs tenants origine
En outre et est le second élément exotisme pour la France le culte lao qui
introduit chez elle est attaché au monde rural prédominant encore au Laos
Ancré dans un terroir il comprend la vénération de la nature et inscrit pour une
bonne part dans une pensée magique
La religion des Lao il faut le rappeler est formée de interpénétration de
strates socio-culturelles qui se sont succédées historiquement et entremêlées Le
bouddhisme Theravada introduit au Laos au XIVe siècle selon les sources
officielles 3) est certes élément dominant Mais un entrelacs de pratiques et de
croyances plus anciennes survit dans la conception populaire Il comprend le
substrat archaïque thaï proche du modèle chinois avec le culte des phi gé
nies ainsi un fonds indien emprunté aux civilisations Môn-Khmères qui
étaient développées en Indochine avant arrivée des peuples thaï et enfin une
forme atténuée du culte des ancêtres peut-être proprement lao caractérisée par
hommage aux mânes des parents de la vie antérieure Ce syncrétisme
complexe entretient une perception du monde et de au-delà très éloignée des
formes occidentales de la rationalité et exprime dans une multitude de rites
magico-religieux de conjuration intégration de guérison qui se déplacent
18 BOUDDHISME LAO EN FRANCE
hui vers une société industnelle où selon certains la religiosité tendrait
se perdre et élément surnaturel disparaître
Le jeu croisé des représentations
Abordant le monde occidental les émigrés lao ont eux aussi un certain
nombre idées précon ues le concernant Ils voient bien sur le foyer même de
la modernité monde de abondance matérielle et du progrès technique où le
sentiment religieux est relégué un plan très secondaire Ces stéréotypes se sont
forgés au fil de leur histoire individuelle et collective au contact des colons et
coopérants fran ais puis des Américains pendant la guerre Le développement
de instruction publique obligatoire et de la médecine occidentale au Laos
largement contribué discréditer les formes les plus anciennes des traditions lao
notamment en ce qui concerne interprétation des maladies et les thérapies
empiriques La croyance dans es phi et les qui rattachent furent peu
peu assimilées des supertitions un autre temps Le mode de vie des
Occidentaux installés au Laos devint ainsi le modèle et entretint une vision
très idéaliste du monde moderne Durant la première étape transitoire de
exil dans les camps de régugiés de Thaïlande les nouvelles de ceux qui sont déjà
dans un troisième pays en Europe en Amérique ou en Australie viennent
encore alimenter cette représentation idéalisée Pour beaucoup la souffrance de
la transplantation peut trouver quelque compensation dans la perspective de
découvrir un mode de vie inaccessible alors leur arrivée en France les
exilés ont tendance au moins dans le discours ils tiennent aux représentants
de la société accueil afficher une volonté émancipation égard des
croyances anciennes
Leur piété subit-elle alors dans le transfert ce ils pensent être une érosion
des religions caractéristique de Occident Ou bien comme est peut-être la
réalité pour Occident aussi prend-elle plutôt autres formes invente-t-elle
autres referents Quelles sont dans ce cas les finalités et efficacité des rites
adaptés Et ces derniers ne peuvent-ils pas par des voies directes ou détournées
passer dans les conduites de la société globale
On observe bien ici ou là timides encore quelques conversions au boud
dhisme ou quelques échanges nés du voisinage dans les cités de banlieue La
presse en tous cas aime se faire écho de ces contacts intercommunautaires un
peu spectaculaires En 1983 elle relatait ainsi histoire du petit Daniel désen-
voûté par un bonze laotien Borny la périphérie de Metz Dans Le
Républicain Lorrain on pouvait lire Un enfant de neuf ans exorcisé par un
bonze tandis que Libération propos de la même affaire titrait La sorcière est
dans escalier Daniel neuf ans possédé été désenvoûté par un bonze du
quartier Si ces faits appartiennent encore au domaine de anecdote Union
Bouddhiste de France quant elle décompte environ 150 000 adeptes fran ais
non compris les migrants de Asie du Sud-Est
Sans présager de la progression des bouddhistes dans les milieux fran ais on
peut affirmer que leur présence est ores et déjà un facteur de transformation de
la carte religieuse de la France Dennis Gira 1989)
19 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
Les Lao pour leur part sont entre 40 et 50 000 dans notre pays Bouddhistes
dans leur grande majorité ils sont porteurs une culture originale qui imprè
gne peu peu des modèles ambiants mais conserve aussi certains de ses traits En
matière religieuse il faut la mise en regard et des manifestations communautaires
du culte revivifiées dans les monastères exil et des rituels privés célébrés au
sein des foyers pour prendre la mesure de cette alchimie Car est de inter
action déjà uvre dans la société lao elle-même de ces deux registres
ceremoniels désormais immergés dans le tissu urbain fran ais que peuvent être
dégagées les tendances nouvelles de la religiosité lao et de son articulation
environnement global
enseignement de Gautama Bouddha
Dans le bouddhisme Theravada la forme la plus élémentaire de dévotion
consiste se placer sous la protection des Trois Refuges Tisarana Bouddha
Dharma sa doctrine et Sangha la communauté monastique et prendre
engagement observer les cinq préceptes abstenir ôter la vie de emparer
de ce qui appartient autrui avoir une conduite sexuelle dissolue de proférer
des mensonges de adonner la boisson Ces injonctions morales sont trans
mises aux bouddhistes par les moines qui dépositaires de enseignement de
Gautama le Bouddha historique VI-Ve siècles avant J.-C. doivent le diffuser
auprès des fidèles
Le sangha communauté monastique tient de ce fait une place pré
pondérante dans la société laïque Possédant depuis ses origines ses règles de
recrutement et de conduite propres il cessé de impliquer toujours davantage
dans les affaires de ce monde
Religion du renoncement visant au salut individuel le bouddhisme on le
voit est aussi marqué par sa dimension sociale Et le sangha apparaît comme
instrument privilégié de son adaptation la société séculière Il est donc pas
surprenant que sa réorganisation fut une nécessité impérieuse pour les migrants
Elle est réalisée grâce la reconstitution de ces lieux qui dans la tradition
bouddhiste reunissent la fois le temple la résidence des moines et les affaires de
la collectivité les monastères
Monastères de banlieue
Peu après leur arrivée en France les Lao créent les structures associatives qui
vont permettre la restauration de leurs pratiques religieuses grâce la fondation
de ces monastères
En 1977 naît un premier comité de soutien du bouddhisme Réuni autour
un maha moine de haut rang exilé en France depuis 1975 il décide la
formation un vat monastère sous son autorité Ce lieu de culte est encore
ce stade un bien modeste petit temple niché au 3e étage un vieil immeuble du
quartier de la Goutte Or Paris.Il faut attendre plusieurs mois pour il puisse
être transféré dans un appartement de nesse en banlieue Nord-Est puis plus
20 BOUDDHISME LAO EN FRANCE
tard encore grâce aux fonds recueillis auprès des fidèles dans une maison
individuelle achetée dans le Val Oise
Durant la même période une autre pagode voit le jour dans la banlieue
Sud-Est de la capitale Au fil du temps les initiatives se multiplient sans toujours
parvenir se maintenir La bonne marche un monastère représente un coût
considérable et exige une constante mobilisation des laïcs seuls responsables de
sa gestion En province isolement relatif des moines est un facteur échec des
temples se font et se défont ainsi sans il soit possible en dresser inventaire
exact et durable Les monastères pionniers ceux des banlieues parisiennes
dominent peu peu la scène religieuse lao Ils sont hui au nombre de
trois qui occupent une position stratégique par rapport implantation majori
tairement parisienne et suburbaine des Lao Deux entre eux sont en banlieue
Nord de Paris le troisième est au Sud-Est Aménagés dans des bâtiments plus
spacieux encore insuffisants de mieux en mieux équipés ils peuvent
accueillir régulièrement et plus efficacement leurs fidèles
Utilisé comme autrefois comme lieu de réunion salle des fêtes le vat peut
aussi servir entreposer des biens collectifs Au Laos on stockait la pagode les
récoltes communes dans les banlieues parisiennes on dépose les machines
imprimerie de la ethnique ou le matériel audiovisuel des associations Il
continue aussi assurer son rôle éducatif recevant le mercredi en fin de semaine
et durant les vacances scolaires les jeunes gar ons bonzillons de passage qui
viennent apprendre les prières et les techniques de la concentration men
tale
Nous ne reviendrons pas sur le détail de ces activités multiples laïques
autant que religieuses ni sur les mécanismes communautaires qui permettent la
formation et entretien de la pagode en situation migratoire Choron-Baix 1986
Retenons seulement la place essentielle de cette institution dans le redéploiement
une intense sociabilité et son caractère éminemment symbolique au sein de la
diaspora
Le vat exil abrité dans des locaux de fortune appartement ou pavillon de
banlieue que rien ne destinait un tel usage est la version occidentale et urbaine
du traditionnel vaipa le monastère de forêt Dans la société rurale celui-ci est
ébauche de pagode dont se dote toute collectivité en train de se constituer
un nouveau hameau se crée gagnant sur la forêt défrichée et transformée
en rizières ses habitants empressent de construire le premier kuldi logement
de moine qui symbolise le futur monastère De même en ville chaque quartier
en voie de formation délimite son aire en édifiant un vat pa qui consacre son
existence et sera par la suite sans cesse agrandi et embelli Dans les grands
ensembles suburbains de Paris et de certaines villes de province les Lao exilés
reproduisent hui ce fonctionnement manifestant ainsi leur attachement
profond ce pôle religieux et social autour duquel ils forment une paroisse aux
contours mal définis mais nombreuse et animée
La paroisse bouddhiste
Dispersés dans toute Ile-de-Fran et au-delà les fidèles un vat de
banlieue peuvent se diviser en deux catégories un côté les assidus personnes
21 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
âgées le plus souvent venues régulièrement pour prier et converser auprès des
moines De autre les visiteurs plus occasionnels habitants des périphéries
parisiennes ou provinciaux en quête un conseil ou une bénédiction Tous ces
bouddhistes que les grandes célébrations calendaires parviennent parfois
réunir se croisent plus généralement au monastère et composent une commu
nauté en nébuleuse en rupture avec la stabilité habituelle une paroisse lao
Cette dernière est normalement constituée au Laos de ensemble des laïcs qui
assurent son entretien matériel et font aumône quotidienne de nourriture ses
moines Elle est par conséquent territorialement délimitée et comprend un
nombre fixe de maisonnées Condominas 1968 Dans le contexte urbain fran
ais une telle définition devient impossible en raison de la grande dispersion des
Lao et de leur incapacité de se rendre journellement au monastère Tout le
fonctionnement un vat exil repose sur le comité de soutien représentant de
ensemble de la communauté des bouddhistes et le sentiment appartenance
est nécessairement plus diffus autrefois
Il empêche que esprit de clocher développe tout aussi bien avec
une circulation rapide des nouvelles et des potins Autour du noyau de la paroisse
formé par le comité et composé pour essentiel anciennes personnalités du
Laos gravite en effet une véritable clientèle qui alimente sa réputation
Chaque pagode se trouve ainsi marquée parles origines géographiques et sociales
de ses responsables et le paysage du bouddhisme lao en France reproduit pour
partie celui des provinces du Laos ainsi que le rassemblement des communautés
en clans avec leur tête les phouniaï mandarins de jadis une des pagodes
au Nord de la capitale est davantage composée de personnes originaires de la
région de Vientiane tandis que autre représente plutôt Pakse et ses environs au
Sud du pays Ces références territoriales et sociales interviennent pas néces
sairement dans le choix des dévots de fréquenter une ou autre des pagodes Les
nécessités de déplacements dans la région parisienne et la disponibilité des
moines sont davantage déterminants Mais autour des leaders traditionnels
réinvestis une partie de leur autorité se forment tout de même des réseaux qui
peuvent devenir ou redevenir antagonistes
Dans organisation de leurs rapports sociaux les Lao balancent toujours
entre la coopération et la compétition la solidarité et la rivalité les relations
égalitaires et hiérarchiques Dans la société origine comme en exil le vat
bénéficie pleinement de ce fonctionnement double et contradictoire En lui
faisant des offrandes le laïc gagne du mérite vertu bouddhique mais aussi la
considération de sa communauté valeur sociale Les fidèles rivalisent donc de
générosité son égard surtout ils ont quelque image de marque défendre Plus
on est un personnage en vue plus il est nécessaire de faire des actions charitables
pour le monastère travers ces dons ostentatoires le monastère est enjeu de
cette course au prestige qui doit finalement rejaillir sur la communauté toute
entière Il est par là même un cadre identitaire où se tissent des liens amicaux
associatifs parfois professionnels ou matrimoniaux où affirme la notoriété où
exalte le sentiment communautaire La réussite des fêtes toujours été dans la
société lao source de prestige et objet de rivalité entre villages Elle continue de
être dans la migration entre réseaux bouddhiques différents Le vat exil
demeure donc bien un centre religieux et social très emblématique dont la charge
symbolique pourtant est fort peu perceptible de extérieur
22 BOUDDHISME LAO EN FRANCE
invisibles signes..
inverse de ce qui se passe au Laos où le vat occupe le site le plus imposant
et le mieux entretenu du village ou du quartier le monastère de banlieue ne se
signale pas dans le paysage urbain Tout au plus une plaque portant son nom
entrée ou quelques bannières bouddhiques plantées sur son terrain annoncent-
elles son existence Discrets indices qui éveillent guère attention du pas
sant
La fonction emblématique est atténuée dans ses marques extérieures et ne
fait plus objet une réelle inscription dans espace Rien ne distingue archi
tecture du vat de celle des bâtiments qui entourent Dans son aménagement
intérieur les règles doivent parfois changer obligeant notamment une unité de
lieu des différentes fonctions contraire la tradition lao Choron-Baix 1987-1
Les symboles perdent de leur visibilité Perdent-ils pour autant leur efficacité Le
maintien voire le regain des rites fussent-ils restructurés et plus ou moins
réinterprétés tendent montrer il en est rien
De nouvelles procédures rituelles
Les rites en effet demeurent ou se réactivent Mais leur scénographie et leur
procédure elles se modifient Ainsi faut-il déplacer le temple lors des grandes
fêtes du Nouvel An ou de la commémoration de la naissance illumination et la
mort du Bouddha Très nombreuse en ces occasions assemblée des fidèles ne
peut être contenue dans enceinte du monastère La cérémonie se déroule dans
un local loué pour la circonstance un restaurant scolaire ou une salle des fêtes
municipale où sont acheminés le matin précédent les statues du Bouddha et les
objets du culte est bien sûr le supérieur de la pagode qui assure ce transfert
provisoire du sanctuaire non sans avoir pris auparavant les précautions rituelles
indispensables comprenant lustration et récitation de prières
Ce transport du sacré hors de espace qui lui est assigné ne paraît guère
inquiéter les moines habitués il est vrai célébrer le culte en des situations et des
lieux des plus variés Dans leur pays déjà ils circulaient beaucoup entre les
périodes de carême une pagode autre En situation migratoire les allées et
venues sont démultipliées Fondateurs et directeurs spirituels de plusieurs monas
tères exil aux tats-Unis au Canada en Australie certains vénérables sont
de grands voyageurs Pour eux comme pour leurs fidèles environnement et la
matérialisation dans espace des symboles du sacré importent moins que ac
complissement du culte lui-même
Celui-ci pourtant connaît aussi importantes pertubations dans sa mise en
scène comme dans son ordonnancement
La quête journalière des moines par exemple ne peut être ici maintenue Ce
rite si caractéristique des pays bouddhistes veut que les bonzes défilent dans le
village ou le quartier pour faire aumône afin obéir la règle de mendicité qui
leur est imposée Le sangha en effet pour fonction parmi autres de recevoir les
dons des laïcs afin de permettre que ceux-ci enrichissent leur karma ce capital
actes déterminant les futures renaissances est pourquoi on le nomme na
23 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
boun rizière des mérites Il doit en exil conserver ce rôle Dans ce but les
moines des monastères reconstitués en banlieue en remettent totalement aux
membres des comités de soutien pour la satisfaction de leurs besoins matériels
Les jours ordinaires des laïcs membres de association viennent pourvoir aux
tâches entretien du vat et la préparation des repas de ses résidents Les jours de
fête la quête des moines est figurée par installation sur une natte ou une table
placée devant eux de leurs bat bols aumône dans lesquels les fidèles
déposent les uns après les autres les offrandes Les moines ont donc plus
sortir de la pagode pour effectuer ce rite Cette entorse la procédure habituelle
qui permet éviter toute ostentation révèle une fois de plus la stratégie invisi
bilité adoptée par les Lao chaque fois que cela est possible le culte est confiné
dans espace privatif afin de ne pas troubler ordre environnant
La langue du culte change aussi Des emprunts au Fran ais peuvent se glisser
dans les homélies embryons une pidginisation qui rend mieux compte des
réalités nouvelles de la vie des bouddhistes lao et permet la compréhension de tous
compris des plus jeunes La langue lao connaît un certain recul parmi ceux de la
seconde génération notamment dans certains de ses champs lexicaux Choron-
Baix 1987-3 Traitant par exemple leurs sermons des difficultés organisa
tion matérielle et financière des Lao en France thème régulièrement évoqué les
moines choisissent le vocabulaire fran ais correspondant ce domaine Ils savent
que celui-ci fait désormais partie du stock linguistique minimum de nombreux
ménages très endettés et parfois incapables de faire face aux échéances-
Ces innovations dans le langage manifestent les capacités adaptation du
clergé qui rapidement au fait des us et coutumes ambiants cherche en
transmettre les règles plus ou moins laocisées ses ouailles
Le bouddhisme il est vrai toujours favorisé le changement Son aptitude
évoluer et absorber les traits culturels extérieurs est historique et en fait plus une
religion particulière un immense mouvement humain Jean Filliozat 1959
est elle qui permis que coexistent dans la culture lao les valeurs proprement
bouddhiques et les croyances plus anciennes liées au culte des phi Au lieu de
proscrire les pratiques magico-religieuses dont certaines telles les sacrifices san
glants sont pourtant franchement contraires ses principes le bouddhisme lao su
les intégrer Il autorise par exemple la participation des moines des rituels
destinés certains esprits sous la forme de récitation de prières et de textes édifiants
qui permettent ces derniers de se délivrer du cycle des réincarnations Pottier
1984 Il de la sorte moralisé les rapports avec le surnaturel qui se sont donc
maintenus ce jour et jusque dans la migration
Plusieurs cérémonies inspirées de ces croyances nous allons le voir se
perpétuent dans exil répondant semble-t-il des besoins affectifs et émotion
nels spécifiques liées la transplantation ensemble des pratiques religieuses
des Lao exilés semble avoir sa logique propre présentant une typologie particu
lière de rites inscrits dans une nouvelle dynamique individuelle et sociale
Ritologie exil 7)
Le diaspora vit hui des conflits en tous genres familiaux profes
sionnels personnels provoqués de près ou de loin par le choc migratoire et
24 BOUDDHISME LAO EN FRANCE
insolubles semble-t-il sans le recours certaines des traditions lao La mort la
maladie le chômage les divorces les dettes de jeu échec scolaire et les errances
dont il accompagne sont les épreuves auxquelles sont confrontés désormais de
nombreux Lao Pour faire face les rites sont indispensables commencer par
les cérémonies funéraires
Ces dernières limitées au début de immigration aux rituels commémora-
tifs effectués pour les parents décédés en terre natale reprennent hui
pour tous ceux qui meurent sur le sol fran ais leur pleine mesure Célébrées dans
les foyers ou la pagode elles respectent essentiel de leur déroulement et de leurs
règles habituels hormis pour la conservation des reliques déposées ici dans les
cimetières avoisinants et non plus comme autrefois dans les monastères de village
ou de quartier
Rites astrologiques et conjuratoires retrouvent aussi leur actualité Comme
jadis ils portent sur la fixation une date de mariage ou le choix un prénom
pour enfant qui va naître mais ils peuvent aussi précéder un départ pour un
nouveau pays immigration un changement professionnel un examen..
Enfin comme dans la société origine des rituels de guérison sont accom
plis par les moines réputés pour leur connaissance des thérapies empiriques et
leur capacité exorciser le mal grâce leur grande sagesse Bien inscrites dans
la tradition bouddhiste ces pratiques sont teintées chez certains de croyances
pré-bouddhiques La conception populaire qui attribue la cause de la maladie
aux génies offensés ou aux mânes ancêtres mécontents pas totalement
disparu dans les milieux émigrés et motive encore des cérémonies offrandes La
culpabilité de la fuite avec abondon de la terre natale et des pratiques ancestra
les hommage aux morts est une des causes régulièrement invoquées par les
dévots demandeurs de rituels thérapeutiques Choron-Baix 1987)
Ainsi plus les années passent plus établissement dans la société fran aise
se fait durable plus le dispositif cérémonie retrouve toute sa raison être
compris dans sa dimension magico-religieuse La vie et ses vicissitudes redonnent
sens semble-t-il des bribes de croyances que aucuns pouvaient ou voulaient
croire oubliées jamais..
Un certain retour des génies ..
Les phi sont restés au Laos pouvait-on entendre durant les premiers
temps de exil Attachés la terre natale et aux ancêtres ils ne pouvaient croyait-
on être expatriés Ceux qui pensaient ainsi étaient sans doute enclins au pays
déjà prendre quelque distance vis-à-vis du culte ancien ressenti sous in
fluence de la modernisation comme un archaïsme dépassé que leur installation
en Occident allait définitivement balayer Les autres essentiellement les ruraux
qui pouvaient être encore proches du monde des phi avaient pendant les
premiers mois de immigration une expérience très limitée de la vie en
France marquée par un fort encadrement des institutions accueil et de ce fait
très irréelle Ce est au bout un certain temps plusieurs années peut-être
que certains entre eux disent percevoir nouveau la manifestation des phi
Ces génies ne sont pas faciles identifier Dans la société lao déjà on leur
attribuait des origines et des formes très variées Provenant le plus souvent des
25