19 Pages
English

Formation d'un Etat-Nation et minorité ethno-culturelle / Formation of a Nation-State and Ethno-Cultural Minority - article ; n°1 ; vol.49, pg 101-118

-

Gain access to the library to view online
Learn more

Description

Archives des sciences sociales des religions - Année 1980 - Volume 49 - Numéro 1 - Pages 101-118
18 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Subjects

Informations

Published by
Published 01 January 1980
Reads 24
Language English
Document size 1 MB

Christian Lalive d'Epinay
Daniel Alexander
Daniel Burnat
Formation d'un Etat-Nation et minorité ethno-culturelle /
Formation of a Nation-State and Ethno-Cultural Minority
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 49/1, 1980. pp. 101-118.
Citer ce document / Cite this document :
Lalive d'Epinay Christian, Alexander Daniel, Burnat Daniel. Formation d'un Etat-Nation et minorité ethno-culturelle / Formation of
a Nation-State and Ethno-Cultural Minority. In: Archives des sciences sociales des religions. N. 49/1, 1980. pp. 101-118.
doi : 10.3406/assr.1980.1284
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0335-5985_1980_num_49_1_1284Sc soc des Rel. 1980 49/1 janvier-mars) 101-118
Christian LALIVE EpiNAY
Daniel ALEXANDER
FORMATION UN TAT-NATION
ET MINORIT ETHNO-CULTURELLE
Les communautés anabaptistes et indépendance du Jura
Based on research carried out in 1977 of the Anabaptist
communities in the Swiss Jura this article analyses the situation of
religious minority in its relation to regional minority The
authors examine the behaviour of the German-speaking Anabaptist
minority established in the Jura region since the XVlIth century
in context of the accession of fraction of the French minority in
the Berne canton to political independence by the creation of the
Jura canton)
The authors retrace the history of the two groups and the
conflict resulting in their respective ruptures the separation from the
world in this case the universe of the French in the valleys for
the Anabaptist peasants the rejection of the Berne and German-
speaking tutelage for the Jura people
In conclusion the article draws parallel between the future
of the two minorities based on categories of identity of opposition
and differentiation in order to show that if the separatist Jura
movement is based on conflict involving an Us and Them for the Anabaptists does not necessarily mean conflict
Cet article est une version corrigée une communication présentée au Xe colloque
de Association Internationale des Sociologues de Langue Fran aise A.I.S.L.F.) qui est
tenu Toulouse du au 10 septembre 1978 sur le thème Mouvements régionaux mino
rités ethno-culturelles nations
Cette communication appuie sur la recherche menée par Alexander et Burnat
dans le cadre de leur Mémoire de licence sous la direction de Lal ive Epinay Cette
recherche doit beaucoup Lieberheer ethnologue collaboratrice scientifique Ecole
Polytechnique Fédérale de Zurich ainsi son mari qui lui donné la première impulsion
Nous remercions particulièrement les anabaptistes qui nous ont offert hospitalité et
information nécessaire
101 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
102 ANABAPTISTES DU JURA
DONN ES HISTORIQUES
installation des anabaptistes dans le Jura
histoire de anabaptisme pacifique renvoie la Réforme zurichoise et
un conflit qui est produit en 1525 entre Zwingli et certains de ses amis Conrad
Grebel et Félix Mantz notamment mesure que la Réforme installait dans les
Etats Confédérés les anabaptistes furent contraints de refluer vers les campagnes
en raison des persécutions qui les accablaient Parti intellectuels des villes le
mouvement ne compta bientôt plus que des paysans On ne sait exactement
par quelle voie celui-ci se propagea dans le Canton de Berne mais on en trouve
déjà la trace en 1526 GRATZ 1953 Une année plus tard les persécutions ber
noises commencent Il semble que on puisse repérer arrivée des premières
familles anabaptistes dans la région jurassienne dès le milieu du xv siècle Mais
est au tournant du xvine siècle que installation anabaptistes dans le Jura est
la plus massive la suite des mesures de déportation systématique organisées par
Leurs Excellences de Berne
Leur installation sur les crêtes jurassiennes alla pas sans provoquer un
certain nombre de frottements avec la population locale Mais le Prince-Evêque
les estimait pour leurs capacités agriculteurs et les propriétaires qui leur don
naient des terres en fermage appréciaient leur ponctualité régler leurs baux
Le Prince-Evêque était de surcroît un grand propriétaire terrien Ces protections
puissantes leur permirent de installer de manière durable dans des fermes fami
liales situées sur des terres de pâture ils mettaient en valeur ou des forêts
Le mot Jura sera utilisé ici dans une acception limitée Il agit de cette fraction
de la montagne du Jura qui au moment où commence notre histoire relève de éveché de
Baie évêché qui était déplacé Porrentruy lorsque la Réforme emporta Baie est de
cette région il est question on parle de la question jurassienne et suisse
Les anabaptistes étaient appelés ainsi rebaptiseurs par leurs ennemis parce ils
pratiquaient le baptême des adultes considérant cet acte religieux comme expression un
choix adhésion libre et volontaire Ils se caractérisaient également par leur pacifisme renon
ciation porter des armes et exercer toute forme de violence entre les mains du pouvoir
séculier) et par la stricte obéissance aux principes du Sermon sur la Montagne dont le
refus absolu du serment
On les appelle aussi mennonites par référence Menno Simons 1496-1591 qui en fut
le grand réorganisateur Nous les nommerons dans cet article indifféremment anabaptistes
mennonites ou encore Frères selon un vieil usage qui leur est propre
La grande référence scientifique sur ce mouvement religieux est uvre de Séguy
1977 Le lecteur intéressé référera ainsi sa très complète bibliographie Pour his
toire plus spécialisée de anabaptisme dans le canton de Berne et dans le Jura on se réfé
rera ouvrage de D.L Gratz 1953)
II paraît difficile interpréter la naissance de anabaptisme pacifique en terme de
lutte des classes Ses fondateurs sont des intellectuels des villes tout comme les Réforma
teurs protestants Que ces derniers aient emporté explique probablement par le fait ils
offraient une théologie préservant alliance médiévale entre Eglise et Etat alors que ana
baptisme sans condamner la société civile part un principe de coupure et offre pas de
base idéologique la légitimation de cette dernière On comprend donc que la bourgeoisie
soit devenue zwinglienne ou calviniste mais si la grille des classes sociales peut offrir une
interprétation de la défaite de anabaptisme elle en explique pas émergence
103 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
ils défrichaient Ces fermes composaient des colonies relativement isolées jus
au début de ce siècle Cet isolement était renforcé par la préservation totale de
leur dialecte germanique
Actuellement les anabaptistes dans le Jura comprennent environ 1.500 per
sonnes distribuées en six communautés de tailles très inégales
Le Jura du mouvement régional Etat-nation
une revendication régionale avec sa cohorte de protestations actes
subversifs et émeutes puisse se développer dans un Etat fédéral comme la Suisse
pas manqué attirer attention Et de solides travaux proposent analyse
tant de la région que du mouvement 5)
On se bornera donner ici quelques rappels Le Jura relevait au Moyen
Age du Prince-Evêque de Baie mais dès avant la Réforme certaines communautés
de actuel Jura-Sud étaient liées par des traités de combourgeoisie perpétuels
la République de Berne La Réforme voit le Prince-Evêque installer Porren-
truy dans le Jura mais le Sud passe la nouvelle religion et grâce appui de
Berne il restera protestant quoique sujet des Princes-Evêques
Ces particularités politico-religieuses marqueront la suite de histoire Sans
doute la division Sud-Nord est-elle hui plus économique que religieuse
mais Bassand hésite pas attribuer le développement industriel du Sud éthi
que protestante BASSAND LALIVE EpiNAY THOMA 1976 104 Pour notre
part nous ajouterons que la situation géographique et influence bernoise sur
cette région constituent un autre facteur non négligeable
Au congrès de Vienne 1815) le Jura est offert Berne en compensation de
la perte de ses territoires vaudois et argoviens devenus indépendants Le problème
jurassien date de cette époque Le Jura francophone sauf le Laufonais germa
nophone et catholique dans sa majeure partie est avalé par le plus fort canton
suisse le deuxième par la superficie le premier par la population protestant et
germanophone
Du Congrès de Vienne nos jours six mouvements séparatistes ont existé
et le dernier atteint une partie de ses objectifs En effet un processus subtil
de consultations populaires été mis sur pied qui prend en considération tant
la notion de région que celle de districts et de communes Le 23 juin 1974 52
des Jurassiens se prononcent en faveur un nouveau canton mais une majorité
ne se trouve que dans les trois districts du Nord qui les votations suivantes le
confirmeront composeront ce nouveau canton cf carte Les trois districts du
Nord ont ailleurs gagné ce vote une nette majorité
Le 24 septembre 1978 les cantons suisses ont entériné une large majorité
cette nouvelle situation qui suppose une modification de la Constitution Fédérale
Un nouveau canton que on peut du point de vue sociologique et juridique
considérer comme un Etat-nation pouvoirs restreints fait partie de la Confédé
ration Helvétique
Cf principalement BASSAND 1969 1975 WINDISCH et WILLENER 1976 et aussi
BASSAND LALIVE EPINAY THOMA 1976
104 ANABAPTISTES DU JURA
II PROBL MATIQUE
étude des communautés anabaptistes dans le Jura contemporain nous place
au ur du thème de notre colloque cf note 1) puisque nous avons affaire
une minorité ethno-culturelle un mouvement régional le mouvement séparatiste
jurassien dont organisation faîtière est le Rassemblement Jurassien) et son
contre-mouvement le mouvement antiséparatiste pro-bernois dont organisation
faîtière est Force Démocratique) un Etat fédéral la Confédération Helvétique)
Etat-nation bernois et Etat-nation jurassien en devenir
Cet entrecroisement soulève deux ensembles de problèmes que nous allons
essayer de circonscrire brièvement
Voici une minorité ethno-culturelle partageant une langue une histoire
un pays aussi ou plutôt histoire un pays) où surgit un mouvement régional
visant indépendance politique du territoire Ces Jurassiens la suite des votes
plébiscitaires de 1974-1975 deviennent les habitants un nouveau canton De
minorité ils deviennent majorité de périphérie ils passent au statut de centre
politique Mais cette constitution un nouveau centre ne recrée-t-elle pas de
nouvelles minorités et périphéries Comment dans les différentes phases de son
histoire le mouvement jurassien a-t-il considéré le problème des minorités dans
le Jura et non plus seulement son propre problème de minorité dans Etat
bernois
Dans état actuel le futur canton du Jura ne comprend guère de minorités
linguistiques et religieuses environ 15 de germanophones dispersés et autant
de non-catholiques Si les anabaptistes se trouvent près de la frontière la grande
majorité entre eux sont des frontaliers du Sud Aussi cette question peut-elle
paraître secondaire Affirmons abord elle ne est pas sur le plan théorique
Le développement du régionalisme la révolte contre les grands systèmes centra
lisés impliquent une interrogation sur la taille de la plus petite communauté
autonome possible dans une phase historique donnée et dans un mode de produc
tion donné La quête regionaliste suppose-t-elle annihilation des minorités dans
la région Ou alors la réussite un mouvement régional conduit-elle terme
insurrection des enclaves culturelles que peut renfermer son territoire
Du point de vue du cas jurassien la question garde toute sa pertinence car
le Rassemblement Jurassien ne considère pas que sa tâche soit achevée mais le
pays comme divisé déchiré Il est vraisemblable que les frontières actuelles ne
sont pas définitives Or la réunion des Juras Nord et Sud dans le cadre un
grand canton suppose non seulement adhésion de populations protestantes mais
aussi de fortes minorités germaniques Dès lors le statut des minorités ethno-
culturelles est bien en jeu dans le devenir jurassien
Le projet de Constitution élaboré par Assemblée constituante contenait un article
intitulé Modifications territoriales art 138 libellé ainsi La République et Canton du
Jura peut accueillir toute partie du territoire jurassien directement concerné par le scrutin
du 23 juin 1974 si cette est régulièrement séparée au regard du droit fédéral et du
canton intéressé
105 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
Voici une autre minorité dont origine est religieuse théologique même
qui trouvera refuge dans les vallées et sur les crêtes et qui charrie une histoire
de persécutions et de migrations Cette histoire fondée sur adhésion des
croyances précises et une organisation communautaire religieuse forgé une
véritable ethnie dont les adeptes sont internationalement reconnaissables par les
patronymes instar des Vaudois héritiers de Pierre Valdo par exemple)
Le Jura grâce la tolérance des Princes-Evêques devient pour certains
entre eux une terre de refuge et les anabaptistes actuels sont implantés depuis
plus de deux siècles attachés leur religion mais aussi leur langue leurs
écoles et encore leurs fermes qui témoignent nos jours des innovations
agricoles ils introduisent dans la région Comment cette ethnie vit-elle
essor du mouvement jurassien et la construction actuelle un nouveau canton
Comment réagit-elle ou participe-t-elle ce processus historique
La question est pas simple Sans doute leur attachement au dialecte suisse
allemand emmentalois véhicule de leur spécificité religieuse donc de leur diffé
rence culturelle conduit-il les faire assimiler la minorité germanophone ber
noise qui menace identité jurassienne Mais autre part Berne sa Réforme et
ses dragons sont historiquement les acteurs de la persécution les raisons des
migrations alors que le Jura catholique représente la terre asile le lieu géogra
phique auquel ils identifient
Reprenons la question partir de la notion de conscience anabaptiste et
de ses dimensions
Cette conscience est abord religieuse et les deux idées-forces de la
théologie anabaptiste en avance sur époque de la Réforme sont la liberté de
conscience et la séparation de Eglise et de Etat Ce qui exclut et ce est
pas sans importance toute aspiration la construction un Etat anabaptiste ou
une autonomie géo-politique quelconque même il avait un regroupement
géographique suffisant des adeptes de cette confession
Cf ALEXANDER BURNAT 1979 Introduction historique et Partie
II faut bien comprendre cette liberté de conscience Il agit abord du fait on
ne naît pas chrétien mais on le devient ou on ne le devient pas écoute du message
Comme écrit Séguy on peut naître Zurichois et ne pas devenir chrétien Cela expli
que le refus du baptême des enfants GUY 1977 53 où dans cette recherche intran
sigeante de fidélité aux Ecritures une position de séparation radicale entre Eglise et Etat
surtout le refus de Eglise Etat donc la rupture de la Sainte Alliance de Eglise et de
Etat) de utilisation du bras séculier au service de la vraie foi et de sa contrepartie la
légitimation religieuse de Etat où aussi le refus de la violence exprimé dès 1523 par
les radicaux zurichois qui dans leur seul rapport épistolaire avec Thomas Muntzer lettre
que ailleurs ce dernier ne re ut jamais) exhortent renoncer aux armes
Une interprétation classique fait des anabaptistes pacifiques des repentis de ana-
baptisme révolutionnaire Cette interprétation due aux Réformateurs et reprise par les
catholiques dont Bossuet) justifiait bon marché la persécution méfions-nous des oppor
tunistes Elle été détruite que par historiographie moderne qui établi existence dès
1523 des deux courants Celui de anabaptisme révolutionnaire voué la géhenne par tous
avant il ne soit élevé au rang de précurseur par les marxistes et celui de anabaptisme
pacifique Le journaliste suisse Nicolas Meienberg auteur du fameux Ernst S. traître la
patrie tombe dans le même piège quand dans son reportage en Suisse voyage chez les
anabaptistes du Jura il regrette assagissement des anabaptistes du Jura MEIENBERG
1973 pp 205-222 Voir ce sujet GUY 1977 pp 1-87
106 ANABAPTISTES DU JURA
Cette dimension de la conscience un caractère international interconti
nental il existe une communauté mennonite mondiale liant les anabaptistes des
divers lieux du pays de Monbéliard aux Etats-Unis et au Rio-de-la-Plata Les
messagers et les nouvelles circulent alimentent ce sentiment appartenir un
ensemble qui transcende les frontières
un point de vue économique cette conscience est une conscience
paysanne même si de nos jours dans le Jura par exemple plus des deux tiers des
adeptes ne sont pas des agriculteurs Il en reste pas moins que exploitation
agricole familiale représente par excellence le mode de vie anabaptiste que les
principaux lieux de culte ne sont pas dans les villages ou les villes mais près des
ou dans les fermes que les prédicateurs et les anciens sont en majorité fermiers
Mais si la conscience anabaptiste est partiellement internationale la cons
cience paysanne liée la propriété familiale est très locale attachée au terroir
Cette dimension devrait alors contribuer enraciner les anabaptistes dans le Jura
et son processus historique
Du point de vue du cadre spatio-historique les du Jura pré
sentent la particularité de être toujours mus dans espace de actuelle Helvétie
leurs migrations les ont fait changer de suzerain mais leur contexte toujours
été celui une Suisse en formation et les voici maintenant partie prenante du
dernier épisode de la construction nationale On retrouve ici une analogie avec
histoire de la revendication jurassienne contre Berne revendication qui malgré
la francophilie de quelques dirigeants du Rassemblement Jurassien inscrit in
térieur du cadre helvétique
Il agit ici de mettre jour la dimension helvétique de leur conscience
et on en revient insertion des anabaptistes dans le processus historique
concret le principe minoritaire et regionaliste emporte-t-il pour eux sur le
principe antiséparatiste appuyé sur les affinités linguistiques
Dans cet article nous nous limiterons apporter des éléments de réponse
la deuxième interrogation celle qui concerne avant tout les communautés ana
baptistes du Jura entrecroisement des deux problématiques est cependant
évident certains des comportements anabaptistes ont on le verra provoqué des
réactions fortes de la part des séparatistes Les prises de positions de ces der
niers égard des minorités germanophones ont également eu leur incidence sur
engagement de celles-ci
III LES ANABAPTISTES DANS LE PROCESSUS HISTORIQUE DU JURA MENTS
EMPIRIQUES
Le lieu du conflit la langue et école
erwelschlichung bringt Verweitung la romandisation entraîne la mon-
danisation Cette sentence des anabaptistes en terre francophone par sa per
manence et sa répétition est un révélateur de la culture traditionnelle des
Frères
107 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
En suisse-allemand Welsch désigne le Suisse fran ais dans la bouche
un Allemand il désigne Italien ou par extension le Latin Ce terme est porteur
de stéréotypes culturels Le Welsch évoque un univers léger frivole on
accuse mais aussi un art de vivre on envie Dans le langage anabaptiste
Welsch rime avec Welt latin avec mondain et ce redoublement
explicite la connotation négative du terme Mais avant tout ces mots sont réin
terprétés selon une vision théologique anabaptisme on vu choisit de être
Et ainsi il se sépare du monde et de ses uvres
Une fois installé dans le Jura le monde est en concret cet univers catholi
que et francophone au sein duquel les fermes anabaptistes formaient des colonies
assez isolées occupant les crêtes du Jura dépeuplées alors Et très vite la
défense du dialecte emmentalois comme langue parlée de allemand comme lan
gue écrite parut être le meilleur moyen de préserver leur identité de peuple
séparé
Aussi ambivalence mépris/envie que véhicule le mot Welsch est-elle
ici dépassée et réduite par la synonymie Welsch Welt Et comme les
anabaptistes sont en principe iréniques ils se refusent juger les autres
est là la tâche divine cette synonymie exprime pas tant une déprécia
tion des Jurassiens mais plutôt affirmation de leur propre différence de leur
propre conception une foi vraie mais sans prétention hégémonique
est pourquoi les anabaptistes héritiers de la vieille tradition de appren
tissage de la lecture par la pratique de la Bible ont fondé leur propre réseau
écoles faisant le plus souvent venir de Suisse allemande leurs instituteurs
Dès lors des heurts ne pouvaient manquer de se produire avec les tenants
du séparatisme jurassien En effet si les premiers mouvements séparatistes avaient
une base avant tout religieuse visant non pas les minorités mais anticatholicisme
de la Berne réformée et radicale et se situaient dans le Nord le dernier est issu
une prise de conscience du fran ais devant une forte immigration suisse-alle
mande surtout dans le Sud du Jura Et est là que naquit le Rassemblement
Jurassien R.J.) même il devait finalement triompher dans le Nord BASSAND
1975 La francité fondement de ethnie jurassienne sera le cheval de
bataille du R.J Voici un extrait de sa déclaration du septembre 1973
Le Jura francophone si souvent menacé dans sa culture par des visées
étrangères entend se définir en appuyant fermement sur cette assise du fran
ais Nous ne ferons en cela aucune concession BEGUELIN SCHAFFTER
1974 8)
Un enseignement systématique en langue allemande en vue en préserver usage
est donné aux enfants anabaptistes depuis déjà 1830 Mont-Soleil la Abel et
dans la montagne de Moutier mais ce est que 50 ans plus tard que les communautés
décideront de construire des bâtiments scolaires fixes attenants aux chapelles Actuellement
deux des sept écoles créées par les anabaptistes maintiennent allemand comme langue en
seignement tandis que trois autres sont passées au fran ais au cours des cinq dernières
années et les deux dernières ont été supprimées
est au tournant du siècle que sur proposition des assemblées communales ces écoles
ont commencé être tolérées par Etat et reconnues comme écoles allemandes dispensant
les neuf années enseignement obligatoire avec toutefois au programme apprentissage du
fran ais
108 DU JURA ANABAPTISTES
On devine que mobilisés par la cause jurassienne les dirigeants du R.J ne
embarrasseront pas de casuistique et ne distingueront pas les anabaptistes des
autres germanophones de la région autant que de ce point de vue ils consti
tuent le groupe le plus organisé et que leurs écoles servent également des ger
manophones qui ne sont pas anabaptistes
Divers incidents illustrent ce conflit En 1950 les communautés re oivent un
don des Frères allemands destiné soutenir leurs écoles Ils seront alors accusés
de vouloir germaniser la région Dans la commune de Mont-Tramelan peuplée
presque exclusivement de Frères instituteur bernois non-anabaptiste mais
appelé par la communauté en 1942 servait également de secrétaire communal
Tout passait en allemand Traitant avec la commune voisine de Tramelan
ils expédiaient tous les documents et la correspondance dans cette langue ne
voyant pas pourquoi ils devraient utiliser le fran ais dans un canton majorité
alémanique Le secrétaire communal de Tramelan qui était autre que Roland
Béguelin figure de proue du séparatisme monta cette affaire en épingle qui
devint ainsi un symbole de la germanisation politique du Jura cf aussi RENNWALD
1977 pp 56-57 autre part cet épisode donna au Libre organisation
séparatiste occasion de fustiger les écoles anabaptistes en caricaturant institu
teur de Mont-Tramelan 10)
Plus tard lors des débats sur les procédures de consultation jurassienne où
bien des idées furent jetées sur le tapis par exemple que le droit de voter soit
donné aux Jurassiens origine et non aux résidents du Jura ce qui enlevait le
droit de vote aux immigrants récents mais le donnait la diaspora juras
sienne) le R.J proposa de réserver le droit de vote aux francophones
nous vexé autant plus que nous sommes dans le Jura depuis bien
plus longtemps que des gens comme Schaffter 11 Homme de la communauté
du Sonnenberg Tramelan 14 dec 1977)
Le conflit linguistique était autant plus crucial que pour les deux ethnies
la langue était considérée comme vitale Pour les Jurassiens elle est avec le pays
le fondement de ethnie pour les anabaptistes elle était instrument le plus
commode de préservation de sa spécificité de peuple séparé
Le retour de la violence
La Suisse malgré image elle véhicule elle-même allait pas faire
exception la règle la reconnaissance du problème jurassien passa par une
phase de violence Celle-ci est ailleurs pas achevée puisque le Sud reste en
jeu Le R.J avait son groupe action les Béliers et le contre-mouvement
de Force Démocratique mit sur pied ses Sangliers
10 La caricature représentait un ours bernois en train de donner une le on de géogra
phie du Jura aide une carte où figuraient les vieilles appellations allemandes utilisées
par administration bernoise au siècle dernier
11 Roger Schaffter dirigeant séparatiste
109