40 Pages
English
Gain access to the library to view online
Learn more

Groupes socio-professionnels et pratiques cultuelles catholiques / Occupational Groups and Roman-Catholic Worship Practices - article ; n°1 ; vol.37, pg 117-155

-

Gain access to the library to view online
Learn more
40 Pages
English

Description

Archives des sciences sociales des religions - Année 1974 - Volume 37 - Numéro 1 - Pages 117-155
This study uses religions census data collected by French dioceses in the fifties and the sixties and presents the regional variations in Church attendance for different occupational groups as well as the evolution of the gap between them. Specifically interested in contextual determinations, it tests, by means of regression analysis and at the level of the French county, the relationship between occupational structure and Church attendance and the interaction effects of socio-economic and demographie variables. The provisional conclusion is that the model of explanation of religions practice is certainly more complex than a mechanical relating of its level to a specific rank in the occupational hierarchy. Even so, we are still far from the strict and necessary connection between pertinent empirical observations and a genuine theory of social classes.
39 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Subjects

Informations

Published by
Published 01 January 1974
Reads 30
Language English
Document size 5 MB

Exrait

Jean-Paul Terrenoire
Groupes socio-professionnels et pratiques cultuelles catholiques
/ Occupational Groups and Roman-Catholic Worship Practices
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 37, 1974. pp. 117-155.
Abstract
This study uses religions census data collected by French dioceses in the fifties and the sixties and presents the regional
variations in Church attendance for different occupational groups as well as the evolution of the gap between them.
Specifically interested in contextual determinations, it tests, by means of regression analysis and at the level of the French
county, the relationship between occupational structure and Church attendance and the interaction effects of socio-economic and
demographie variables. The provisional conclusion is that the model of explanation of religions practice is certainly more complex
than a mechanical relating of its level to a specific rank in the occupational hierarchy. Even so, we are still far from the strict and
necessary connection between pertinent empirical observations and a genuine theory of social classes.
Citer ce document / Cite this document :
Terrenoire Jean-Paul. Groupes socio-professionnels et pratiques cultuelles catholiques / Occupational Groups and Roman-
Catholic Worship Practices. In: Archives des sciences sociales des religions. N. 37, 1974. pp. 117-155.
doi : 10.3406/assr.1974.1906
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0335-5985_1974_num_37_1_1906Arch Sc soc des Rel. 37 1974 117-155
Jean-Paul TEREENOIRE
GROUPES SOCIO-PROFESSIONNELS
ET
PRATIQUES CULTUELLES CATHOLIQUES
Une analyse écologique quantitative sur des données fran aises
contemporaines
the attendance in the gap This fifties between study for and different them uses the sixties religious occupational and presents census groups data the regional collected as well variations by as French the evolution in dioceses Church of
Specifically interested in contextual determinations it tests by
means of regression analysis and at the level of the French county the
relationship between occupational structure and Church attendance and
the interaction effects of socio-economic and demographic variables
The provisional conclusion is that the model of explanation of religious
practice is certainly more complex than mechanical relating of its
level to specific rank in the occupational hierarchy Even so we are
still far from the strict and necessary connection between pertinent empi
rical observations and genuine theory of social classes
problème des classes sociales cessé être directement ou indirectement
au centre de analyse sociologique depuis la fin du xvme siècle Sur ce
point la sociologie des religions ne fait pas exception et effervescence empirique
elle suscitée sur la question des rapports entre la structure sociale et la reli
gion est remarquable par son extension Nombreuses sont les études segmentaires
ou monographiques qui ne dépassent pas le stade de la description plus rares
Nous remercions ceux qui nous ont aidé mener cette recherche son terme
F.-A ISAMBERT pour ses précieux conseils théoriques et méthodologiques ROUSSELET et
TERRENOIRE leur collaboration la diff cile saisie des données BROCHE FOURNEER
MiCHAU et P.O FLAVIGNV du Département de mathématique appliquée du Centre études
sociologiques pour assistance informatique enfin ROBIN du Service impression et de
dessin du C.E.S. pour les graphiques et les cartes Nous remercions aussi BOULARD et Ph
LACOUDRE qui ont mis la disposition de la recherche les données des recensements religieux
117 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
sont celles qui tentent le pèlerinage entre empirie et la théorie étude systé
matique des procédures que la recherche met en uvre dégage clairement plu
sieurs itinéraires possibles ascendants et descendants permettant articulation
rigoureuse entre observation empirique et le modèle théorique Mais dans la
pratique le chercheur dispose rarement des conceptualisations intermédiaires et
des médiations instrumentales adéquates et pas souvent les moyens de les
élaborer ce qui rend particulièrement délicate la vérification des modèles cons
truits par voie deductive ou organisation intelligible par voie inductive des
données recueillies Si toute conceptualisation doit nécessairement recevoir un
caractère opératoire pour pouvoir livrer ses termes expérience toute opération
doit réciproquement accompagner une élaboration théorique qui lui donne sa
portée et sa signification Cette tâche qui est jamais facile devient particulière
ment délicate dans le cas de analyse secondaire Puisant diverses sources des
données hétérogènes analyse de seconde main se heurte toutes sortes de diffi
cultés dont la moins redoutable est pas impossibilité dans laquelle elle se
trouve de remodeler loisir les descripteurs qui ont été élaborés des fins rare
ment congruentes avec la problématique du chercheur qui en hérite
Avant même toute critique détaillée du matériau utilisé dans analyse une
question fondamentale doit être posée Les variables dont nous disposons habi
tuellement sur le plan empirique sont-elles pertinentes dans le cadre une recher
che sur les rapports entre religion et classes sociales Autrement dit peut-on
passer des catégories ou des groupes socio-professionnels aux classes sociales
Peut-on sans difficulté résumer la religion dans la pratique cultuelle et tirer des
relations observées entre celle-ci et la stratification socio-professionnelle des ensei
gnements sur les rapports qui établissent entre classes sociales et religion
Si la recherche veut éviter de jouer avec les apparences exploitation elle
est amenée faire des catégories empiriques désignant des activités profession
nelles doit se fonder dans le cadre une théorie cohérente et heuristiquement
féconde des classes sociales sur le concept clef de travail productif est en
effet seulement grâce explicitation de ce concept en fonction des conditions
historiques de la production sociale et des évolutions complexes et profondes qui
les caractérisent que pourront être rangés en toute rigueur les activités profession
nelles et les individus qui en relèvent dans une classe sociale déterminée On
ne peut donc procéder analyse véritable des rapports sociaux partir des classe
ments officiels ou habituels ceux de I.N.S.E.E. par exemple sans inventaire
et reclassements préalables La rigueur en ce domaine ne donne malgré tout
pas de garantie absolue car le problême reste entier du passage une analyse
historique et dialectique en termes de classes celle logique et synchronique en
II est pas facile éviter en ce domaine les inéprises épistémologiques et les confusions
méthodologiques îï en témoigne le dossier constitué par Ph BESNARD propos de la posté
rité de Max Weber cf Protestantisme et capitalisme La controverse post-wébérienne Paris
Colin 1970 On aimerait un travail similaire soit entrepris en ce qui concerne Marx et
Engels
Voir ce sujet intéressante typologique des parcours qui du composant au descripteur
du cas construit au cas observé et réciproquement structurent la pratique scientifique dans
MAITRE Sociologie religieuse et méthodes mathématiques Paris P.U.F. 1972 10
La socialisation de plus en plus poussée des forces productives le caractère de plus en
plus intégré de leur mise en oeuvre rendent difficile la nécessaire distinction entre ceux qui
qui participent directement et ceux qui participent indirectement la production de la plus-value
et parmi les producteurs directs entre ceux qui collaborent de par leur position dans organisa
tion de la production au mécanisme de exploitation et ceux qui en sont les victimes
Voir QUIN évolution récente des classes sociales en France Accélération des chan
gements et polarisation accentuée Economie et Politique 227 1973 73 Encore faut-il justifier
de fa on convaincante les redéfinitions et les reclassements qui en découlent Voir aussi
CORNU Mutations et crise de la stratification interne de la classe ouvrière dans Les Ouvriers
et la politique en Europe occidentale Paris Association fran aise de sciences politiques 1972
multigraphié Table ronde des et nov 1972)
118 UNE ANALYSE COLOGIQUE
termes de classifications opération de classement ne peut que faire violence
la dialectique et appauvrir les nuances de son analyse de la réalité sociale
La pratique de classe qui combine une situation objective dans le procès de pro
duction et une conscience de classe qui objective dans des catégories diversi
fiées religieuses ou non ne identifie jamais totalement un groupe bien délimité
et bien défini La taxinomie la plus prudente aboutit donc jamais élabo
ration instruments parfaitement adéquats Les inconvénients ont malgré tout
pas la même importance selon que analyse se veut intensive ou extensive Les
traitements quantitatifs sur des effectifs importants peuvent en effet accom
moder erreurs qualitativement appréciables mais qui affectent que des ensem
bles peu nombreux On peut donc espérer partir de définitions rigoureusement
contrôlées aboutir une segmentation socio-professionnelle congruente qui
donnera de la réalité des classes un reflet atténué et quelque peu déformé mais
suffisamment vrai pour être opératoire
Les difficultés qui viennent être signalées se renforcent lorsque analyse
secondaire se trouve devant des regroupements catégoriels irréductibles est
illusion de croire comme le laisse entendre I.N.S.E.E une universalité
opératoire des classements proposés 8) innocence théorique de la criteriologie
habituellement utilisée et sa capacité de restituer les rapports sociaux vérita
bles Nous ne partageons pas optimisme de ceux qui pensent que les études de
morphologie sociale elle sont bien conduites sont suffisamment
neutres pour laisser au sociologue la liberté échafauder toutes les hypothèses
ce stade de analyse 10 Nous ne considérons pas non plus étude de la strati
fication comme étape première et nécessaire de toute analyse des classes so
ciales 11 Certes plus la criteriologie qui fonde la taxinomie est riche plus les
chances sont grandes inclure certaines des relations les plus significatives
Mais ces relations peuvent être grandement obscurcies par toute sorte éléments
parasites et la garantie est jamais là éviter ou de contrôler les biais une
catégorisation inadéquate et irréversible introduit dans toute opération qui la
met en uvre 12 examen critique détaillé des catégories et des groupes socio-
Voir MA TRE op cit. pp 35-37 et NAVILLE Classes sociales et classes logiques
Année sociologique 3e série I960 pp 1-77
En écrasant les distinctions capitales elle fait entre le déjà et le pas encore soi
et le pour soi et qui donnent tout leur intérêt aux ouvrages comme La lutte des classes en France
ou La guerre des paysans
Ne serait-ce en raison de la remanence des solidarités ou des représentations constituées
dans des rapports sociaux passés cf BALANCIER Problématique des classes sociales en
Afrique noire Cahiers internationaux de Sociologie XXXVIII 1965 pp 131-141) dont un des
lieux et des agents privilégiés est la famille Cf MICHELAT et SIMON Classe sociale objec
tive classe sociale subjective et comportement électoral Revue fran aise de Science politique
XII 1971 pp 483-527)
Code des catégories socio-professionnelles Paris I.N.S.E.E. 1969 5e éd. pp 1-8
Voir sur le statut des indicateurs sociaux les remarques de K.C LAND et O.BENOIT-
GUILBOT Les indicateurs sociaux aux Etats-Unis et en France Revue fran aise de Sociologie
XII 1971 pp 509-582 Voir aussi les critiques de R.EISSMAN dans Classes sociales aux Etats-
Unis Paris P.U.F. 1963
10 Cf F.-A ISAMBEBT Christianisme et stratification sociale Social Compass IX 5-6
1962 501 nuance ailleurs plus loin sa pensée en parlant de la compatibilité possible
un constat empirique avec plusieurs modèles explication On trouve une indication dans le
même sens dans PRZEWORSKI et G.A SOARES Theories in Search of Curve Contextual
Interpretation of Left Vote American Political Science Review LXV 1971 pp 51-68
11 Cf ARON La Classe comme représentation et comme volonté Cahiers interna
tionaux de Sociologie XXXVIII 1965 pp 11-18
12 Cf F.-A ISAMBERT Problèmes posés par utilisation de la notion de classe en sociologie
du catholicisme Epistemologie sociologique 1-5 1964-68 Tout ce numéro spécial consacré aux
classes et aux classifications est consulter spécialement les contributions de NAVILLE et de
MAITRE Voir aussi PAESE W.H FORM J.F RYTINA Ideological Currents in American
Stratification Literature American Sociological Review 1970 pp 127-137
119 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
professionnels employés par les recensements religieux nous permettra de décider
si les relations qui établissent au niveau des classes sociales ont des chances
apparaître au niveau des regroupements observés
Le problème de la correspondance entre le concept et le descripteur se retrouve
dans le domaine de la religion Le catholicisme organisé de fa on remarquable
la solidarité de ses croyances de ses représentations et de ses pratiques mais les
querelles récentes sur la religion populaire montrent bien au niveau du vécu
la réalité est bien plus complexe et mouvante Des pratiques ou des croyances
peuvent en effet échapper la logique interne du système religieux et relever de
motivations purement sociales 13 Les classifications habituellement utilisées
pour ranger les pratiquants sont très souvent entachées ambiguïté les termes
étant pas suffisamment précisés et leur statut théorique étant presque jamais
explicité On pourrait multiplier les exemples de sondages ou enquêtes qui
montreraient combien le vocabulaire est piégé et combien les taxinomies qui
sont élaborées sont déficientes 14 Lorsque enquête aborde toutes les dimensions
du phénomène croyances appartenances pratiques... elle toujours un mal
extrême délimiter des ensembles homogènes et décider par exemple où se
trouve la limite entre ce qui est catholique et ce qui ne est pas autre part au
sein même du catholicisme la pratique est pas univoque Ceux qui en sort
persuadés et qui attachent en donner une analyse rigoureuse sont néanmoirs
la recherche une théorie satisfaisante 15 analyse multidimensionnelle
de la religiosity que école américaine systématisée souligne la place spéci
fique de la pratique cultuelle et la solidarité elle entretient avec autres
sphères de expérience religieuse tout en démontrant irréductibilité de la religion
une quelconque de ses dimensions Il faut ajouter une même pratique peut
avoir des significations différentes selon la catégorie ou la classe sociale des inté
ressés 16)
13 appartenance religieuse peut être vécue sur un mode purement dénominationnel
individu ne cherchant se situer socialement cf F.-A ISAMBERT Enterrements civils et
classes sociales Revue fran aise de Sociologie 1960 pp 298-313 Tout le problème est de savoir
si les catégories habituelles peuvent ou non se ranger dans un ordre linéaire comme il agis
sait des différents degrés une appartenance cf MA TRE Procédures typologiques en socio
logie religieuse dans uvre de Gabriel Le Bras Année sociologique 3e série 20 1969 pp
325-334)
14 Deux exemples le terme croyant est souvent employé dans les sondages comme
équivalant croyant aux vérités chrétiennes mais dans celui de I.F.O.P France-soir 1971
sur les Fran ais et Dieu 74 seulement de ceux qui se disent croyants considèrent existence
de Dieu comme certaine la considèrent même comme exclue Inversement parmi ceux qui
se déclarent non-croyants sont certains de existence de Dieu et 32 envisagent
comme probable De même la signification au terme pratiquant est jamais très précise et
flotte manifestement entre la pratique dominicale régulière et la pratique liminaire des grands
rites de passage
Autre exemple dans une enquête récente 36 des ouvriers qui se déclarent incroyants se
disent néanmoins catholiques et entre eux pratiquent de fa on régulière cf DO AN
Attitudes politiques des ouvriers fran ais Résultats une enquête par échantillon national
dans Les Ouvriers et la politique op cit Ces données recoupent celles que on trouve dans une
autre étude ADAM BON CAPDEVIELLE et MOURIAUX Ouvrier fran ais en 1970
Paris Colin 1970 pp 253-258)
15 Voir GOODE Social Class and Church Participation American Journal of Sociology
72 1966 pp 102-114 C.Y GLOCK et STAKK Religion and Society in Tension Chicago Rand
McNally et Co 1965 De son côté Le Bras toujours insisté sur le fait que la pratique cultuelle
ne pouvait rendre compte de la totalité de ce il appelait la vitalité religieuse cf Le Bras
Etudes de sociologie religieuse Paris P.U.F. 1956 tome II 561)
16 Voir C.Y GLOCK B.R RINGER et E.R BABBIE To Comfort and to Challenge Dilemm
for the Contemporary Church Berkeley University of California Press 1967 Voir aussi N.J
DEMARATH III Religion and Social Class in American Sociology of Religion ROBERTSON éd.
Sociology of Religion Harmondsworth Middlesex Penguin Books 1966 pp 337-360 FUK
YAMA The Major Dimension of Church Membership Review of Religious Knowledge II 1961
pp 154-161
120 ANALYSE ECOLOGIQUE UNE
Indépendamment de la question de savoir si on peut impunément subsumer
toutes les pratiques religieuses sous le seul descripteur du niveau de la pratique
cultuelle se pose le problème de la pertinence hic et nunc de ce descripteur
Certains avancent que les mutations qui se manifestent au sein du catholicisme
contemporain et qui génèrent des pratiques nouvelles entraînent la caducité des
analyses de la pratique dominicale Sans minimiser importance des pratiques
nouvelles il faut reconnaître elles ne touchent pour le moment un très
petit nombre de catholiques Plus grave notre avis est objection de ceux qui
constatent les progrès de la sécularisation entendue ici comme le passage de
institution au groupe religieux particulier et en tirent conclusion
obsolescence de toute pratique religieuse cultuelle ou autre La religion se
confinerait pour eux dans le domaine de la vie privée et perdrait son rôle de garant
méta-social de ordre moral au bénéfice autres appareils idéologiques 17 Il
est pas question de nier ici la pertinence des observations relativisant im
portance on serait tenté accorder aux pratiques cultuelles et singulièrement
la pratique dominicale mais il faut néanmoins les mettre leur juste place
empire de Eglise catholique sur certains secteurs de la pratique humaine est
loin avoir disparu 18 Comme aime le dire André Malraux la civilisation
contemporaine su ou pu encore créer ses temples et ses tombeaux Il est
certain que avenir de la sociologie religieuse se trouve dans étude des diverses
formes de religion civile 19) mais la pregnance des pratiques religieuses établies
est suffisamment grande pour que leur analyse ait encore devant elle de beaux
jours
Bon nombre de sociologues accordent sur le fait que les différenciations qui
se font jour au sein de la pratique religieuse et évolution elle subit ont leurs
corrélats voire leur source dans autres pratiques sociales Il est en effet pas
possible de dissocier la des conditions dans lesquelles elle
exprime et notamment des rapports sociaux les plus déterminants Mais les
divergences apparaissent dès il agit expliquer le phénomène Une grande
partie de la sociologie religieuse américaine redécouvrant ce Halbwachs avait
développé au début du siècle lie la place des classes dans la hiérarchie sociale
la richesse de leurs relations sociales politiques et religieuses 20 Dans cette
perspective affiliation religieuse est considérée comme un moyen établir des
relations et donc acquérir un statut social les fluctuations de appartenance
étant fonction de la mobilité sociale 21 autres chercheurs plus sensibles aux
contenus des représentations et des croyances mettent accent sur intégration
culturelle et font de la pratique cultuelle une mesure de cette intégration iden
tification des Eglises la culture établie expliquerait pour eux le succès elles
17 est ce que on pourrait tirer de la lecture de TOURAINE Production de la société
Paris Seuil 1973 pp 138-140 et 313) ou de celle de ALTHUSSER Idéologie et appareils
idéologiques Etat Notes pour une recherche La Pensée 151 1970 pp 2-38)
18 Voir MAITRE POU AT et J.-P TERRENOIE.E glise et la vie publique en
France Archives de Sociologie des Religions 34 1972 pp 49-99
19 Marx notait dans la Question Juive que Etat véritable plus besoin de la religion
pour son achèvement politique Il pouvait en passer en lui le fondement de la
était réalisé de fa on profane Ceci mérite être approfondi mais il est intéressant de noter que la
sociologie religieuse américaine intéresse depuis quelques années la religion civile dont on
peut penser elle serait une des évolutions nécessaires de la religion pour certains des grands
Etats modernes cf R.N BELLAH La religion civile en Amérique Arch. 35 1973 pp 7-22)
20 HAbBWACHS La classe ouvrière et les niveaux de vie dans CORNU et LA-
GNEA éd. Hiérarchies et classes sociales Paris Colin 1969 190 Voir aussi ce il disait
sur la difficulté de dissocier les comportements dans Causes du Suicide Paris Alean 1930 pp 289-
290
21 Voir N.J DEMARATH III art cit et GOODE art cit Ce dernier constatant étroite
corrélation entre la pratique et certains indicateurs intégration sociale va lui refuser
toute valeur discriminante sur le plan purement religieux cf Class Styles of Religious Socia-
tion British Journal of Sociology XIX 1968 pp 1-16)
121 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
obtiennent auprès de certaines catégories sociales et inversement leur échec
auprès des autres 22 il agisse intégration sociale ou intégration cultu
relle le poids des causes extra-religieuses est toujours considéré îï important
Ainsi ceux qui privilégient les facteurs intrinsèques et notamment le rôle de
organisation religieuse dans efficacité de la pastorale ne méconnaissent pas les
conséquences marquantes des mutations économiques pour la pratique reli
gieuse 23)
De nombreuses observations empiriques tirées analyses purement descripti
ves corroborent importance des facteurs extrinsèques et notamment économi
ques sur évolution de la pratique religieuse et permettent de retrouver bon nombre
de conclusions issues études macro-sociologiques ayant recours la théorie des
classes sociales Il est intéressant de noter que la pratique des ouvriers dépend de
la branche activité 24) et que les ouvriers pratiquants ont un ancrage social
plus récent que les autres 25 La conséquence en est que les ouvriers prati
quants ne sont pas des ouvriers comme les autres et on ne peut interpréter les
taux de messalisants des catégories socio-professionnelles comme une propension
plus ou moins marquée pratiquer Les ouvriers pratiquants sont généralement
des marginaux tant vis-à-vis de la culture de leur classe que vis-à-vis du mouve
ment ouvrier Leur participation des célébrations et des activités religieuses qui
créent des solidarités particulières et véhiculent une idéologie spécifique entraîne
des pratiques syndicales et politiques différentes 26 étroite imbrication des sociales se remarque aussi dans le monde paysan qui connaît actuelle
ment des évolutions considérables 27 est ainsi que les mouvements ruraux
action catholique ont certainement contribué intégration de la production
agricole dans la production capitaliste tout en favorisant paradoxalement éveil
une conscience de classe petite-paysanne
De nombreuses observations tirées études descriptives ou dont les ambi
tions théoriques sont limitées se révèlent congruentes avec une théorie des classes
sociales Leur intégration ne se fait certes pas sans examen et leur portée est
inégale mais le fait est là Il semble donc possible de répondre la question posée
plus haut Une analyse conduite avec prudence peut partir de descripteurs
élémentaires et dans certaines limites aboutir mieux qualifier les rapports entre
religion et classes sociales Le tout est de procéder pas pas et de ne pas faire
dire aux faits plus ils ne peuvent
22 PIN Pratique religieuse et classes sociales dans une paroisse urbaine Saint Pothin
Lyon Paris Spes 1956 Du même Désaffection religieuse des classes inférieures Social
Compass IX 1962 56 pp 526-527 Du même toujours les parties III et de ouvrage de
CARRIER et PIN Essais de sociologie religieuse Paris Spes 1967
23 BouLARD Premiers itinéraires en sociologie religieuse Paris Economie et Humanisme
Les Editions Ouvrières 1966 2e éd.) pp 98-99
24 ADAM et MAURICE Eglise catholique et le monde ouvrier Les transformations
sociales de la France contemporaine Paris Société fran aise de sociologie 1965 multigraphié
PIN Pratique religieuse et classes sociales op cit LAZERWITZ Some Factors Associated
with Variation in Church Attendance Social Forces 1961 pp 301-309 enfin LENSKI
The Sociology of Religion in the United-States Social Compass IX 1962 pp 307-337
25 Voir LASSERRE Ethique chrétienne et esprit de classe Une enquête chez les ou
vriers pratiquants Arch. 34 1972 pp 33-34 et du même Religion et ascension sociale
exemple des ouvriers chrétiens Revue fran aise de sociologie XIII 1972 pp 392-398 Ces
observations peuvent être recoupées partir des données de DO AN art cit
26 Voir ADAM et MAURICE art cit. pp 77-79 DO AN art cit et LAHALLE et
LowiT-FpATEbLiNi Opinions religieuses et attitudes syndicales des ouvriers du textile du
Nord de la France .Arch. 13 1962 pp 73-85
27 Voir la contribution de SERVOLIN dans Univers politique des paysans dans la France
contemporaine sous la direction de TAVERNIER GERVAIS et SERVOLIN) Paris Colin
1972
122 UNE ANALYSE COLOGIQUE
LES DONN ES
La validité et la portée des analyses auxquelles nous allons nous livrer dépen
dent quelle que soit la rigueur des procédures et le sérieux des hypothèses mises
en uvre de la fiabilité des données de base
Les diocèses catholiques de la métropole ont effectué dans les années cin
quante et soixante un recensement religieux répartissant la population rurale
catholique selon certains critères de pratique religieuse Les enquêtes se sont
effectuées le plus souvent instigation du chanoine Boulard et généralement
selon les procédures il avait mises au point 28 Les données avaient pas été
recueillies dans le but premier en faire le matériau analyses scientifiques plus
ou moins élaborées Ainsi les indicateurs religieux retenus ne le furent en
raison des préoccupations essentiellement pastorales qui présidèrent la réalisa
tion de ces recensements 29 Malgré étroite parenté des soucis pastoraux on
pouvait beaucoup redouter de la dispersion dans espace comme dans le temps des
recensements diocésains 30 Heureusement homogénéité été en grande partie
sauvegardée grâce utilisation des instruments proposés par le chanoine Boulard
du moins en ce qui concerne ensemble des diocèses que nous considérons dans
analyse
Les variations sur la définition des grands indicateurs religieux sont négli
geables les catégorisations pour les âges et pour les groupes socio-professionnels
ont pas posé de difficultés majeures ainsi aucune perte sérieuse information
accompagné les ajustements nécessaires homogénéisation des données
Avant aborder le détail deux questions se posent Quelle fiabilité accorder glo
balement aux données Peut-on sans danger traiter simultanément des
non rigoureusement contemporaines Il faut dire tout de suite que la réponse
est pas facile dans un cas comme dans autre
Nous avons tenté apprécier la fiabilité des recensements religieux en les
comparant au recensement civil le plus proche sachant exception des régions
de forte implantation protestante peu représentées dans notre échantillon 31)
les catholiques baptisés ou ascendance catholique représentaient plus des
neuf dixièmes de la population fran aise Un indice calculé sur la population
adulte 20 ans et plus nous permis de constater que la performance était dans
ensemble bonne la grande majorité des cantons obtenant des valeurs proches
de la valeur maximale 32 Un contrôle complémentaire permettait établir
que la fiabilité des recensements religieux était pas fonction de variables con
textuelles importantes comme le taux global de pratique dominicale le caractère
plus ou moins rural du canton proportion agriculteurs exploitants dans la
population active) le poids démographique etc Pour faire bonne mesure nous
avons écarté de analyse les cantons trop partiellement recensés est-à-dire ceux
28 Voir BOULARD Premiers itinéraires op cit
29 BOULARD est expliqué là-dessus dans son hommage Gabriel Le Bras Ce que
la pastorale fran aise doit au Doyen Le Bras Quelques souvenirs Année sodologique 20
1969 pp 311-323
30 organisation de Eglise de France sur le plan national est récente îï en témoigne
étude de SUTTER Analyse organigrammatique de Eglise de France Arch. 31 1971
pp 99-149
31 Une trentaine de cantons répartis essentiellement dans les Charentes la Drôme la
Lozère le Tarn et le Vaucluse
32 Lorsque la date du recensement religieux ne coïncidait pas avec celle du recensement
civil la population catholique été comparée une estimation de la population civile après les
chiffres des deux recensements civils les plus proches Dans neuf cantons sur dix la population
catholique recensée est au moins égale 60 de la population civile de référence et dans trois
cantons sur quatre elle est au moins égale 85 de cette population La moyenne des indices
établit 899 avec un écart-type de 102 la courbe est fortement dissymétrique le mode
se trouvant décalé vers les valeurs élevées
123 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
qui avaient un ndice inférieur 60 Si la fiabilité globale telle du moins
elle peut être mesurée est satisfaisante elle ne se retrouve pas totalement
dans les diverses substructions auxquelles on eu recours et notamment dans les
répartitions des pratiquants selon activité socio-professionnelle
La réponse la seconde question est plus malaisée apporter Nous avons
abord voulu savoir il existait une corrélation entre la date du recensement et
le niveau de la pratique Dix ans en effet séparent pour nos données le recense
ment le plus contemporain 1966 du recensement le plus ancien 1956 on pou
vait donc juste titre craindre une érosion des taux de pratique se fasse sentir
dans la partie la plus récente de notre échantillon Cette corrélation existe pas
mais son absence ne nous garantit pas la pérennité des taux sur la période qui
nous intéresse En effet les diocèses ne partent pas tous du même niveau si bien
la limite une corrélation nulle aurait pu masquer une baisse assez nette des
taux si les diocèses les moins pratiquants avaient été recensés les premiers Un
contrôle de la répartition géographique permet cependant espérer que nous ne
sommes pas dans cette situation paradoxale les régions les plus pratiquantes ayant
été recensées sur ensemble de la période Nous pouvons autre part essayer de
tirer des enseignements des recensements religieux qui ont été reconduits
quelques années intervalle Sur une trentaine de villes on constate une baisse
des taux une sorte effritement qui affecte diversement les catégories de la
population les jeunes et les femmes étant les catégories les plus sensibles évo
lution Les taux restent néanmoins dans des ordres de grandeur similaires Nous
pouvons donc faire hypothèse sans disposer un moyen quelconque de la
vérifier que si indéniables erreurs sont introduites par le traitement simultané
de données non contemporaines leur effet est cependant limité et sans doute plus
limité pour notre échantillon que pour les villes dont nous avons parlé En effet
les diocèses que nous étudions et partant les départements incluent que
des cantons ruraux on trouvera plus loin les précisions nécessaires) et on peut
penser mais là encore il agit une hypothèse qui reste vérifier que pour
ces et pour la période considérée les évolutions ont été moins marquées
que pour les villes
Nous disposions un certain nombre indicateurs de pratique cultuelle dont
les principaux étaient le taux de pascalisants le taux de messalisants et le taux
de cénalisants 33 Dans cette étude nous nous bornerons un entre eux celui
qui avère pour ce qui nous intéresse comme le plus discriminant le taux de
messalisants Des trois il semble être le plus central quant appartenance reli
gieuse de nombreuses recherches montrant que les pratiquants réguliers ont un
comportement relativement différencié des autres dans de nombreux domaines 34
Mais ce choix nous garantit aussi la possibilité de comparaison avec autres
analyses qui ne disposent pas autres descripteurs Avant écarter les
indicateurs cultuels signalons un examen des rapports ils entretiennent
confirme les observations que nous avions faites plus haut sur les différences du
comportement religieux selon les catégories ou les classes sociales et sur impossi-
33 Les deux premiers termes font partie du vocabulaire courant de la sociologie religieuse
depuis les travaux du chanoine Boulard Nous proposons le troisième pour faciliter expression
On entend par pascalisants ceux qui font habituellement leur communion pascale par messali-
santa ceux qui assistent habituellement la messe dominicale une tolérance absence de six
huit dimanches par an est généralement admise Les personnes empêchées pour des raisons
indépendantes de leur volonté sont comptabilisées comme si elles pratiquaient régulièrement
par cénalisants ceux qui communient au moins une fois par mois le diocèse Angers est le seul
proposer la définition plus étroite de communion hebdomadaire Si les trois catégories ne sont pas
exclusives un pascalisant peut être messalisant et cénalisant) elles ne emboîtent pas totale
ment Nous savons en effet il existe dans certaines régions de fa on non négligeable
des messalisants qui ne pascalisent pas
34 Voir MA TRE POULAT et J.-P TERBENOIRE Eglise catholique et la vie publique
en France art cit
124 UNE ANALYSE ECOLOGIQUE
bilité de réduire les pratiques religieuses et même ici les pratiques cultuelles
la seule pratique dominicale 35)
fessionnelles En ce qui de concerne intéressé la répartition la finesse des de la catégories population élémentaires suivant les de activités I.N.S.E.E pro
pouvait autoriser des regroupements plus satisfaisants que ceux habituellement
utilisés dans les sondages et dans les enquêtes récentes mais les données reli
gieuses ont été rassemblées des groupes socio-professionnels si larges que
plus aucune latitude ne nous été laissée 36 En ce qui concerne la définition
de la population répartie dans les G.S.P. la correspondance est pas totale entre
les données civiles de I.N.S.E.E et celles des diocèses Nous avons dû écarter
la féminine qui mélangeait les femmes actives une catégorie donnée
avec les épouses inactives des hommes relevant de cette catégorie est donc sur
la population masculine adulte baptisée ou ascendance catholique et sur la active du recensement civil de 1962 que nous travaillerons 37
II est bien entendu dès lors que lorsque nous parlerons de population active ou
de groupe socio-professionnels nous ne ferons référence aux hommes est une
limite supplémentaire nos conclusions Certaines catégories employés gens de
maison où les femmes sont majoritaires seront bien entendu sous-représentées
mais cet inconvénient peut être relativisé dans la mesure où les variations du poids
relatif de ces catégories dans la population active masculine sont sensiblement
parallèles celles qui les affectent dans la population active totale 38)
Les recensements religieux ont introduit une distinction utile entre les agri
culteurs-exploitants suivant importance de exploitation petits exploitants
moyens exploitants et gros exploitants malheureusement ces distinctions
existent pas dans la population civile Nous ne les utiliserons donc que dans
certains développements et titre indicatif 39)
Le tableau donne quelques éléments pour juger de la proximité en matière
de segmentation socio-professionnelle des données religieuses et des données
civiles qui ne sont pas comme nous avons dit plus haut rigoureusement compa
rables
Les retraités ont été classés dans leur activité professionnelle antérieure
Les non-actifs ont été rangés dans activité professionnelle du chef de famille dont
35 écart entre le taux de pascalisants et le taux de messalisants de même que celui qui
sépare ce dernier du taux de cénalisants varie suivant les groupes socio-professionnels Le com
portement différentiel des sexes pour la pratique dominicale est plus ou moins accentué selon les
G.S.P
36 La catégorisation proposée par BOULARD pas toujours été respectée et des regrou
pements ont été effectués au niveau du doyenné ou du diocèse Le retour aux documents parois
siaux aurait demandé trop de temps
37 La population active masculine été tirée des tableaux V3 Population active par
sexe et catégorie socio-professionnelle du Recensement général de la population de 1962 Résultats
du dépouillement exhaustif Population ménages immeubles Paris I.N.S.E.E. 1966 Fascicules
départementaux Il fallu recomposer les cantons partir de leurs éléments ruraux et urbains
présentés séparément dans ce tableau
38 Les matrices inter-corrélation présentées par DERIVKY permettent de en faire
une idée analyse écologique du vote paysan Univers politique des paysans op cit.
pp 158-162)
39 Des experts locaux ont établi dans chaque diocèse les critères de la classification
une fa on générale il était entendu que les petits exploitants étaient ceux qui se trouvaient
au dessous du niveau économique critique et que les gros exploitants se recrutaient dans la
bourgeoisie Nous avons aucun contrôle réel sur ce que recouvrent exactement ces deux
critères les définitions ayant varié un diocèse autre Signalons toutes fins utiles que
pour le Calvados diocèse de Bayeux ont été considérés comme petits exploitants les agricul
teurs dont exploitation ne dépassait pas 30 ha dans la Plaine et ha dans le Be sin le Pays
Auge et le Bocage et que pour Aveyron les critères retenus concernaient importance numé
rique du personnel employé sur exploitation et le niveau de revenu de exploitant
125