31 Pages
English

La Génération née après guerre et la religion, instituée. Un aperçu de 50 ans de changement religieux aux États Unis / The Post War Génération and Establishment Religion: A Window to 50 Years of Religions Change in the United States - article ; n°1 ; vol.83, pg 25-52

-

Gain access to the library to view online
Learn more

Description

Archives des sciences sociales des religions - Année 1993 - Volume 83 - Numéro 1 - Pages 25-52
In their paper, the authors show the religious trajectory of the U.S., since the end of the Second World War, through the specific experience of the post-war cohort, commonly referred to as the baby-boom generation (namely those born between the years 1946 and 1965) a generation which has a disproportionate influence not only in the religious sphere but in all the sectors of society. They examine 1) the changes in individual religious belief and ex pression; 2) the changes in the institutions which constitute the United States' religious establishment, including the major oldline and evangelical Protestant denominations and Roman Catholicism; 3) the interrelationship between the two. Their analyses emphasize the growing diversity of the ways through which individuals express their religious commitment, which is the result of a widening stream of subjective expressionism in religious matters. They stress the fact that while the centralization trend of denominational institutions that characterized the early 60 years of the twentieth century was reversed, the increasing de-centralization of the centers of institutional religious vitality occurred. If one considers the polarization of the American religious sphere between a multiple, narrow-range vector world view, congruent with a rapidly changing modern society, and a single, integrated, wide-vector world view, shared by different fundamentalist or integrist religious groups, it appears that a vaguely privatized and weakly-integrated faith represents the dominant style of the post-war generation's religious construction and expression.
Les auteurs de cet article ont choisi de lire la trajectoire religieuse des Etats-Unis depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale à partir de l'expérience particulière d'une cohorte : celle de la génération du baby-boom, qui rassemble tous ceux qui sont nés entre 1946 et 1965, et qui jouent aujourd'hui un rôle majeur, non seulement dans la sphère religieuse, mais dans tous les secteurs de la société. Ils s'attachent, de manière spécifique, à suivre 1) les changements qui affectent la croyance et l'expression religieuses individuelles ; 2) les changements des institutions qui constituent la religion établie des Etats-Unis, à savoir les principales dénominations protestantes traditionnelles et évangéliques, et le catholicisme romain ; 3) les relations entre ces deux ordres de changements. Leur analyse fait ressortir la diversité croissante des formes dans lesquelles les individus expriment, de façon de plus en plus subjectivisée, leur engagement religieux. Elle souligne le retournement corrélatif du processus de centralisation des institutions dénominationnelles caractéristiques des soixante premières années du XXe siècle, et la décentralisation croissante des centres de la vitalité religieuse. Si l'on admet que l'univers religieux américain oscille entre une vision du monde plurielle, à perspective courte, ajustée à une société de changement rapide, et une vision du monde intégrée, unifiée et englobante portée par un certain nombre de courants religieux fondamentalistes ou intégristes, une foi religieuse vaguement privatisée et faiblement intégrée semble bien représenter le style dominant de construction et d'expression religieuses de la génération d'après-guerre.
Los autores e este artículo elegieron una lectura sobre la trayectoria religiosa de los Estados Unidos desde los fines de la segunda guerra mundial, y a partir de la experiencia particular de una cohorte demografica: la «generación del baby boom». Esta reune a todos los que nacieron entre 1946 y 1965, y que representan hoy un papel importante, no sólo en la esfera religiosa pero también en todos los sectores de la sociedad. Ellos se dedican especificamente a retrazar 1) las transformaciones que afectan a la creencia y a la expresion religiosa individuales; 2) las transformaciones de las instituciones constituyentes de la «religión establecida» de los Estados Unidos, es decir la principales denominaciones protestantes tradicionales y evangelicas, y el catolicismo romano; 3) las relaciones entre estos dos ordenes de transformationes. El analisis resalta la creciente diversidad de las formas de expresion del compromiso religiosos de los individuos, cada vez más subjetivizada. El resalta además la inversion correlativa al proceso de centralizaciôn de las instituciones domoninacionales caracteristicas de las seis primeras décadas del siglo XX, y la de centralización creciente de los centros de la vitalidad religiosa. El universo religioso americano oscila entre una vision del mundo pluralista, de corta perspectiva, ajustada a una sociedad de rápidas transformaciones, y una visión del mundo integrada, unificada y globalizadora, vehiculada por cor-rientes religiosas fundamentalistas o integristas. Una fé religiosa un tanto privatizada y escasamente integrada parecen más bien representar el estilo dominante de construción y de expresión religiosa de la generación posguerra.
28 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Subjects

Informations

Published by
Published 01 January 1993
Reads 18
Language English
Document size 2 MB

Exrait

David A. Roozen
Jackson W. Carroll
Wade C. Roof
Danièle Hervieu-Léger
La Génération née après guerre et la religion, instituée. Un
aperçu de 50 ans de changement religieux aux États Unis / The
Post War Génération and Establishment Religion: A Window to
50 Years of Religions Change in the United States
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 83, 1993. pp. 25-52.
Citer ce document / Cite this document :
Roozen David A., Carroll Jackson W., Roof Wade C., Hervieu-Léger Danièle. La Génération née après guerre et la religion,
instituée. Un aperçu de 50 ans de changement religieux aux États Unis / The Post War and Establishment Religion:
A Window to 50 Years of Religions Change in the United States. In: Archives des sciences sociales des religions. N. 83, 1993.
pp. 25-52.
doi : 10.3406/assr.1993.1484
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0335-5985_1993_num_83_1_1484Abstract
In their paper, the authors show the religious trajectory of the U.S., since the end of the Second World
War, through the specific experience of the post-war cohort, commonly referred to as the "baby-boom
generation" (namely those born between the years 1946 and 1965) a generation which has a
disproportionate influence not only in the religious sphere but in all the sectors of society. They examine
1) the changes in individual religious belief and ex pression; 2) the changes in the institutions which
constitute the United States' establishment, including the major oldline and evangelical
Protestant denominations and Roman Catholicism; 3) the interrelationship between the two. Their
analyses emphasize the growing diversity of the ways through which individuals express their religious
commitment, which is the result of a widening stream of subjective expressionism in religious matters.
They stress the fact that while the centralization trend of denominational institutions that characterized
the early 60 years of the twentieth century was reversed, the increasing de-centralization of the centers
of institutional religious vitality occurred. If one considers the polarization of the American religious
sphere between a multiple, narrow-range vector world view, congruent with a rapidly changing modern
society, and a single, integrated, wide-vector world view, shared by different fundamentalist or integrist
religious groups, it appears that a vaguely privatized and weakly-integrated faith represents the
dominant style of the post-war generation's religious construction and expression.
Résumé
Les auteurs de cet article ont choisi de lire la trajectoire religieuse des Etats-Unis depuis la fin de la
Seconde Guerre mondiale à partir de l'expérience particulière d'une cohorte : celle de la "génération du
baby-boom", qui rassemble tous ceux qui sont nés entre 1946 et 1965, et qui jouent aujourd'hui un rôle
majeur, non seulement dans la sphère religieuse, mais dans tous les secteurs de la société. Ils
s'attachent, de manière spécifique, à suivre 1) les changements qui affectent la croyance et l'expression
religieuses individuelles ; 2) les changements des institutions qui constituent la "religion établie" des
Etats-Unis, à savoir les principales dénominations protestantes traditionnelles et évangéliques, et le
catholicisme romain ; 3) les relations entre ces deux ordres de changements. Leur analyse fait ressortir
la diversité croissante des formes dans lesquelles les individus expriment, de façon de plus en plus
subjectivisée, leur engagement religieux. Elle souligne le retournement corrélatif du processus de
centralisation des institutions dénominationnelles caractéristiques des soixante premières années du
XXe siècle, et la décentralisation croissante des centres de la vitalité religieuse. Si l'on admet que
l'univers religieux américain oscille entre une vision du monde plurielle, à perspective courte, ajustée à
une société de changement rapide, et une vision du monde intégrée, unifiée et englobante portée par
un certain nombre de courants religieux fondamentalistes ou intégristes, une foi religieuse vaguement
privatisée et faiblement intégrée semble bien représenter le style dominant de construction et
d'expression religieuses de la génération d'après-guerre.
Resumen
Los autores e este artículo elegieron una lectura sobre la trayectoria religiosa de los Estados Unidos
desde los fines de la segunda guerra mundial, y a partir de la experiencia particular de una cohorte
demografica: la «generación del baby boom». Esta reune a todos los que nacieron entre 1946 y 1965, y
que representan hoy un papel importante, no sólo en la esfera religiosa pero también en todos los
sectores de la sociedad. Ellos se dedican especificamente a retrazar 1) las transformaciones que
afectan a la creencia y a la expresion religiosa individuales; 2) las transformaciones de las instituciones
constituyentes de la «religión establecida» de los Estados Unidos, es decir la principales
denominaciones protestantes tradicionales y evangelicas, y el catolicismo romano; 3) las relaciones
entre estos dos ordenes de transformationes. El analisis resalta la creciente diversidad de las formas
de expresion del compromiso religiosos de los individuos, cada vez más subjetivizada. El resalta
además la inversion correlativa al proceso de centralizaciôn de las instituciones domoninacionales
caracteristicas de las seis primeras décadas del siglo XX, y la de centralización creciente de los centros
de la vitalidad religiosa. El universo religioso americano oscila entre una vision del mundo pluralista, de
corta perspectiva, ajustada a una sociedad de rápidas transformaciones, y una visión del mundo
integrada, unificada y globalizadora, vehiculada por cor-rientes religiosas fundamentalistas o
integristas. Una fé religiosa un tanto privatizada y escasamente integrada parecen más bienrepresentar el estilo dominante de construción y de expresión religiosa de la generación posguerra.de Sc Soc des Rel. 1993 83 juillet-septembre) 25-52 Arch
David ROOZEN JACKSON CARROLL Wade ROOF
LA GENERATION NEE APRES-GUERRE
ET LA RELIGION INSTITU
UN APER SUR 50 ANS DE CHANGEMENT
RELIGIEUX AUX TATS-UNIS
INTRODUCTION
Pour les spécialistes des sciences sociales des religions qui soutiennent
hypothèse une incompatibilité entre la religion et la modernité la période
de immédiat après-guerre aux tats-Unis constitue un défi stimulant La
participation religieuse individuelle et la vitalité de toutes les dénominations
instituées aux tats-Unis atteignirent des sommets en même temps que tous
les indices de modernité Le déclin brutal de la participation religieuse et de
la croyance au début des années 60 offrit un terrain plus fertile aux tenants
de la thèse de la sécularisation Mais au milieu des années 70 est explosion
de la sécularisation qui est elle-même trouvée balayée Depuis cette époque
ensemble échelle nationale des indicateurs du niveau de la religiosité
individuelle se sont élevés petit petit ou bien sont demeurés stables Des
mouvements de renouveau existent dans toutes les dénominations importantes
Tandis que la voix du protestantisme libéral en matière politique est devenue
peu près muette le évangélique continue être porté par la
vague de dix années activisme politique influent et ses interventions so
ciales avancées sur les questions de la paix et de économie ont valu la
hiérarchie catholique romaine atteindre un haut niveau de visibilité na
tionale cela il faut ajouter le fait un mélange éclectique de spiritualité
orientale et de conscience écologique sorti du sillage de la nébuleuse des
nouveaux mouvements religieux gagné en conscience de soi en commen ant
prendre corps dans le mouvement du Nouvel Age
Compte tenu de la persistance du renouvellement et de la vitalité dont
témoigne le champ religieux américain depuis le milieu des années 70 les
représentations linéaires du déclin religieux qui dominaient la théorie de la
sécularisation ont laissé la place des notions plus complexes de restructu
ration qui combinent idée de la différenciation entre et intérieur de tous
les niveaux de la société idée innovation et adaptation segmentaires
25 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
Nous faisons hypothèse que cette dernière perspective est particulièrement
appropriée pour rendre compte de la situation américaine dans la seconde moi
tié du XXe siècle et objectif de ce papier est en examiner la pertinence
partir du cas de la cohorte de après-guerre
Lorsque nous parlons de la cohorte après-guerre post-war co
hort nous désignons cette population communément identifiée aux tats-
Unis comme la génération du baby-boom savoir tous ceux qui sont
nés entre les années 1946 et 1965 importance numérique de cette cohorte
la plus nombreuse elle représente hui environ 1/3 de la population
globale) sur vingt années dans histoire américaine lui confère une in
fluence disproportionnée non seulement dans la sphère religieuse mais dans
tous les secteurs de la société Elle constitue donc comme telle une entrée
particulièrement adaptée nour suivre les changements de nature de la religion
qui sont intervenus aux tats-Unis Le fait que cette génération soit la pre
mière avoir grandi âge de la télévision de électronique et de la crois
sance économique continue le fait elle soit la première qui ait bénéficié
dans sa majorité une forme ou autre éducation post-secondaire suggère
même que examen des changements qui la concernent permet de saisir le
passage des modèles socioculturels de la modernité ceux de la post-mo
dernité
Notre propos spécifique est utiliser expérience de cette cohorte pour
étudier les changements qui affectent la croyance et expression religieuses
individuelles T les changements des institutions qui constituent la religion
établie des tats-Unis savoir les principales dénominations protestantes
traditionnelles et évangéliques et le catholicisme romain les relations en
tre ces deux ordres de Nous commencerons par une description
selon ces trois dimensions pour chacune des trois périodes correspondant aux
trois mouvements de la religion américaine dans les cinquante dernières an
nées évoquéss plus haut le renouveau des années 50 le déclin de la fin
des années 60 et du début des années 70 le renouveau et la stabilité
des quinze dernières années Nous conclurons par une discussion des impli
cations de notre analyse pour les interprétations théoriques de la religion dans
les sociétés modernes et dans les sociétés post-modernes en train émer
ger
II LE RENOUVEAU DES ANNEES 50 LA SITUATION OUVERTURE
La religiosité des individus
Les enquêtes nationales et les données de annuaire des dénominations
montrent indiscutablement que appartenance et la participation religieuse ont
augmenté pendant les années 50 que augmentation été supérieure ac
croissement de la population que toutes les dénominations établies ont profité
du mouvement même si le protestantisme évangélique en été bénéficiaire
de fa on disproportionnée enfin que cette tendance concerné tous les
groupes âge Voir pour des présentations plus approfondies Glock and
Stark 1965 Hoge and Rozen 1979 On ne dispose pas indications globales
26 GENERATION APRES-GUERRE ET RELIGION
qui permettraient de dessiner de possibles changements dans les croyances
religieuses et les pratiques dévotionnelles au cours de cette période Cepen
dant les éléments obtenus par sondage national depuis les années 50 montrent
que la croyance et la pratique traditionnelles imposaient massivement Cf
par exemple Marty Rosenberg and Greeley 1968 Ils montrent aussi que
pour autant que les distinctions par âge aient été pertinentes ce sont les jeunes
adultes la cohorte précédant immédiatement la génération du baby-boom qui
se montraient les plus traditionnels
une des explications les plus couramment avancées propos du renou
veau des années 50 est affinité qui existait entre la famille et particuliè
rement la famille parentale- et la religion établie était la période où
prévalaient des taux de natalité extrêmement élevés ceux du baby-boom
et beaucoup ont suggéré que ce sont ces parents demandeurs une éducation
religieuse pour leurs enfants qui remplissaient les bancs des églises Les don
nées enquête nationales montrent en effet que la grande majorité plus de
95 des enfants nés pendant cette période ont re une éducation religieuse
Cependant la démonstration empirique directe selon laquelle on tiendrait là
le principal facteur explicatif du renouveau est tout le moins ambiguë
comme le sont toutes les autres explications habituelles de genre démogra
phique Voir Roozen 1979 Hoge and Roozen 1979b)
En absence de toute explication démographique convaincante de la vi
talité religieuse des années 50 une série explications culturelles et socio-
psychologiques se sont imposées Le modèle de investissement personnel
de Hoge 1974 est représentatif de ces approches et particulièrement perti
nent pour notre propos Hoge soutient idée qu une interprétation et une
explication adéquates du changement religieux doivent prendre en compte
ensemble du système de signification et adhésion de individu
1974 180 Ce inclut selon lui les valeurs attitudes pratiques et
comportements de chaque individu sa structure est plus ou moins hiérarchi
sée mais peu strictement unifiée il se présente davantage comme un réseau
que comme une structure rigide et il est susceptible de se modifier en fonc
tion emprunts faits telle ou telle sphère de valeurs La religiosité un
individu est donc liée ses autres adhésions et elle peut changer indirecte
ment lorsque ces autres engagements se modifient
Appliquant ce cadre théorique plusieurs enquêtes menées auprès étu
diants de premier cycle Hoge établi clairement que les normes sexuelles
et familiales étaient les plus solidement liées aux valeurs religieuses tradi
tionnelles que les orientations politiques et économiques étaient moins
exception toutefois de la peur du communisme aussi fortement liée aux va
leurs religieuses que les valeurs mises en avant en matière de sexualité et de
famille De plus les échantillons de données sur la religion et les valeurs
rassemblés diverses reprises de 1920 1960 montrent que de fait les pé
riodes caractérisées par un haut niveau de religiosité traditionnelle chez les
étudiants de premier cycle correspondaient des périodes de fort conserva
tisme et conformisme dans tous les autres secteurs de leur activité ainsi
un privilège accordé des engagements personnels et privés peu orientés vers
le changement social
Le modèle de Hoge et ses conclusions sont comme il le note lui-même
cohérents avec plusieurs autres systèmes explication du renouveau religieux
des années 50 avec la thèse de Parsons sur la différenciation structurelle
27 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
1960 avec la position de Riesman sur les déplacements une orientation
ad intra vers une orientation ad extra 1950 avec hypothèse de Lipset
concernant importance essentielle des variations des sentiments politiques
1959 1963 et enfin avec ces passages des travaux de Herberg 1960 et
Lenski qui établissent un lien entre le renouveau religieux et les valeurs
familiales en tant ils répondent ensemble au besoin de sécurité ressenti
dans une période de changement social rapide Le caractère suggestif des tra
vaux de Hoge tient également la critique il développe des théories glo
bales et linéaires il agit de comprendre le changement religieux aux
tats-Unis dans la première moitié du XXe siècle Il met en évidence cet
égard que les systèmes explicatifs prennent acte de tendances se déployant
de fa on linéaire sécularisation individualisme progrès de éducation mo
bilité urbanisation effondrement de la communauté etc.) alors que les ten
dances caractéristiques de la participation et de engagement religieux aux
tats-Unis se déploient de fa on cyclique
Précédant Hoge sous ce dernier point de vue Lipset 1959 était montré
particulièrement direct dans ses attaques contre ceux qui ont identifié les effets
corrosifs continus de la sécularisation sur la religiosité individuelle pendant
les années 50 en dépit de apparente augmentation de la pratique religieuse
Lipset soutient plus précisément que les tenants de la thèse de la séculari
sation ignorent deux choses La première est la croissance considérable des
groupes chrétiens évangéliques La seconde est éventualité que cette reli
gion sécularisée que ces observateurs identifient comme spécifiquement mo
derne ait pu être caractéristique des croyants américains dans le passé
Pour sortir de impasse dans laquelle se trouvent apparemment placés
les tenants de la thèse de la sécularisation et leurs détracteurs Glock et Stark
ont suggéré 1965 que les deux sortes évolution avaient pu se produire
simultanément
que tandis que les églises évangéliques et fondamentalistes gagnaient un
certain nombre de convertis dans certains secteurs de la population américaine
les dénominations principales faisaient évoluer leur théologie vers une foi moins
orthodoxe et plus sécularisée 1965 84
Les institutions religieuses le dénominationalisme américain dans les
années 50
La structure institutionnelle qui caractérise héritage religieux des tats-
Unis depuis la fondation de la nation en propre être dénominationnelle
Cependant la bureaucratisation sous forme centralisée des dénominations
constitue un phénomène plus récent et généralement limité aux principales
confessions protestantes et au catholicisme romain Au début du XIXe siècle
la structure dénominationnelle existait rarement au delà du niveau local Au
tour des années 1880 les dénominations les plus anciennes ont développé
un ou autre dispositif centralisé échelle de la nation Pendant les vingt
années de croissance économique nationale qui ont suivi en lien avec le dé
veloppement toujours croissant du nombre de leurs membres toutes les dé
nominations protestantes traditionnelles avaient constitué des dispositifs
bureaucratiques centralisés grande échelle Wuthnow 1988 23 Après le
28 GENERATION APRES-GUERRE ET RELIGION
tournant du siècle la mise en uvre de plans de répartition financière pour
le soutien des dénominations accentua emprise des bureaucraties nationales
et favorisa le développement de nouveaux types de programmes et de fonctions
qui dépendaient de ces sources de revenus plus régulières la fin de la Pre
mière Guerre mondiale les bureaucraties dénominationnelles la fois pro
testantes traditionnelles et catholique romaine étaient solidement implantées
et constituaient appui majeur une expansion continue Comme le notent
Douglass et Brunner 1939
Que cela plaise ou pas les dénominations signifient plus hui au
trefois Elles remplissent des fonctions plus larges et leur fonctionnement est plus
nécessaire la bonne santé des églises locales il jamais été auparavant
La dépression des années 30 puis la Seconde Guerre mondiale freinèrent
la vitesse de expansion engagée pendant un siècle et demi de croissance
Mais la fin de la guerre les organisations religieuses firent face avec une
grande rigueur financière renforcée pendant la guerre une demande édi
fices religieux refoulée depuis les années de la dépression De plus dans le
climat économique et religieux favorable qui suivit la guerre ensemble de
la population du pays ne accrut pas seulement en nombre elle se dépla
géographiquement du rural vers urbain des centres villes vers les banlieues
de Est vers Ouest Il est pas surprenant que la fin des années 40 et les
années 50 entières aient été caractérisées par un exceptionnel accroissement
des constructions religieuses de toutes sortes Wuthnow 1988)
état esprit des responsables églises était on peut le comprendre
résolument optimiste et le sentiment de se trouver un nouveau commen
cement inscrivait dans la croissance numérique aussi bien que dans le débat
théologique Les discussions théologiques qui avaient émergé au tournant du
siècle et qui étaient devenues progressivement dominantes pendant les années
de dépression semblaient naïves beaucoup aux lendemains de la Seconde
Guerre mondiale Au sein du protestantisme conservateur même la nouvelle
Association nationale des vangéliques laquelle la personne de Billy Gra
ham conférait une eminente visibilité trouvaient le fondamentalisme trop étri
qué trop négatif et trop séparatiste Et tandis que les évangéliques
réussissaient se frayer la voie au sein du courant dominant de la société
américaine le fondamentalisme de la vieille école du Conseil Américain des
glises Chrétiennes enfon ait dans isolationnisme une version américa
nisée une sub-culture fondamentaliste pillarisée McLoughlin 1966
Hunter 1983)
intérieur du protestantisme libéral les positions modernes optimistes
et idéalistes de vangile Social étaient supplantées par la néo-orthodoxie
barthienne et par le réalisme chrétien de son plus eminent porte-parole amé
ricain Reinhold Niebuhr bien que des champions plus populaires de ce courant
aient dépouillé ce dernier de son éthique politique radicale et socialisante La
théologie informe de immanence divine chère aux modernistes était évaluée
remplacée par une réinsistance sur le mystère transcendant de Dieu sur la
nature double pécheresse et irrationnelle de homme et sur insoluble
énigme de la destinée humaine McLoughlin 1966)
La séparation assez abrupte établie par la néo-orthodoxie qui domina la
théologie des grandes glises protestantes dans les années 50 entre ordre
transcendant et ordre humain fournit un point de contact relativement confor
table avec les évangéliques devenus prépondérants du côté de aile conser-
29 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
vatrice du protestantisme Elle entrait également bien en affinité avec état
esprit général des masses américaines emportées dans optimisme culturel
et économique des années 50 mais prises aussi dans un fort courant in
quiétude quant avenir durable de la paix et de la prospérité économique
et quant la menace destructrice de la bombe atomique du communisme
sans Dieu et de la recherche individuelle sans frein du plaisir matériel
insistance placée par toutes les parties en présence sur autorité de la
Bible contribué renforcer le confortable consensus qui était fait jour
dans le protestantisme américain au cours des années 50 un côté le ca
ractère essentiellement personnel de la foi était affirmé mais le subjectivisme
se trouvait contenu par la reconnaissance générale que la révélation de la
volonté divine avait été codifiée dans le canon scripturaire un autre côté
la religion se voyait reconnaître une base nécessairement organisationnelle
mais celle-ci se trouvait aussi en tant elle en est incarnation culturelle
continuellement placée en porte-à-faux sous le jugement du Royaume annoncé
par les critures et toujours venir
Un autre point qui contribua renforcer le rapprochement de la gauche
et de la droite du protestantisme dans les années 50 était la conviction partagée
que la religion est nécessairement une démarche collective La foi ne peut
être que partiellement découverte par les individus seuls Elle requiert le sup
port et inspiration une communauté de croyants engagement religieux
est en principe un engagement communautaire et non pas une vie menée
dans la solitude de expérience mystique Il apparaissait clairement que les
communautés religieuses étaient des communautés éthiques des communautés
obligation morale définies par des attentes partagées et constituées dans
interaction sociale Withnow 1988)
Mais un thème fit son apparition dans les grandes glises protestantes
au cours des années 50 thème qui fit subir une torsion particulière idéal
communautaire Ce thème correspondait affirmation du sens de la valeur
infinie de individu La torsion résida dans le fait que la communion devint
dès lors de fa on croissante un dérivé de la dévotion individuelle La question
de savoir comment rendre individu capable engagement moral prit le pas
sur la question de la construction de la communauté éthique elle-même et
la réalité concrète de la communauté se transforma insensiblement en un dis
positif de services ordonné la croissance spirituelle de ses membres indi
viduels
En dépit de la sérénité publique apparente du consensus apparu dans le
protestantisme les divisions dénominationnelles en matière théologique ec
clésiastique ethnique et culturelle persistaient néanmoins tout le moins
comme de vigoureuses barrières sociales Un sondage Gallup de 1955 montre
par exemple que seulement adulte sur 25 abandonné la foi de son enfance
Ces lignes de partage intérieur de la maison protestante ne constituèrent
pas cependant des sources importantes de conflit social ou de tension reli
gieuse pendant les années 50 En fait les tensions les plus visibles et les
plus significatives se firent jour pendant cette période entre protestants et
catholiques
Le catholicisme romain des années 50 était évidemment tout fait pré
conciliaire avec toutes les caractéristiques dimension ethnico-religieuse
autorité hiérarchique coercitive orientation ritualiste et extra-mondaine anti
modernisme si adéquatement décrites par Neal 1966) Hornsby-Smith 1989 GENERATION APRES-GUERRE ET RELIGION
et quantité autres Il est certain que des forces poussaient déjà aux chan
gements que le Concile Vatican II allait déclencher Mais comme le montre
Hoge 1986) glise catholique immigrante américaine avait encore gardé
une mentalité de forteresse assiégée Celle-ci impliquait elle développe
son propre système organisations de publications écoles hôpitaux de
services sociaux etc. pour protéger son peuple un environnement protestant
inhospitalier intérieur de cette sub-culture pillarisée le catholicisme
romain connaissait le même processus accroissement numérique et expan
sion institutionnelle que les protestants développement générateur du même
optimisme ébranlé seulement par des courants larvés inquiétude et an
xiété
III 1963-1975 LA GENERATION APRES-GUERRE ENTRE
DANS LA MATURIT
La religiosité des individus
La tranche la plus nombreuse de la cohorte née après-guerre atteint âge
de 18 ans en 1963 Trait significatif de ethos social du temps 1963 est
aussi année de la première marche des droits civils sur le Capitele conduite
par le révérend Martin Luther King Jr Aux alentours de 1965 les sondages
nationaux accusent un affaissement des croyances et des pratiques religieuses
des Américains Bien une certaine orientation la baisse soit évidente dans
tous les groupes âge celle-ci prend un tour particulièrement net parmi les
jeunes adultes Les niveaux de participation et de croyance parmi les éléments
de la cohorte née après guerre qui ont atteint âge adulte dans les années 60
ne sont pas seulement significativement plus bas que ceux des cohortes plus
âgées dans ces mêmes années 60 Ils sont également nettement plus bas que
ceux de la cohorte précédant immédiatement le baby-boom qui atteignit âge
adulte dans les années 50 Wuthnow 1978 Carroll Johnson and Marty
1979 Hoge and Roozen 1979)
Les tendances sont les mêmes chez les protestants et chez les catholiques
ceci près que le déclin de la participation cultuelle est plus marqué chez
les catholiques Greeley McCready et McCourt font état également un déclin
significatif dans le degré acceptation de autorité papale chez les catholi
ques
Le seul domaine dans lequel la pratique religieuse des jeunes adultes
issus du baby-boom surpasse celle des cohortes plus âgées est engagement
dans les nouveaux mouvements religieux et/ou dans les technologies nouvel
lement mises en avant de expérience intérieure Bien que les données
enquête touchant ce type engagement ne soient pas disponibles un son
dage Gallup de 1975 montre que les adultes de moins de trente ans sont deux
fois plus engagés dans le yoga la méditation transcendantale et les religions
orientales que les classes âge supérieures Néanmoins engagement des
jeunes adultes dans ces nouvelles formes de religiosité demeure au mieux
modeste entre 7 pour la méditation transcendantale et 3 pour les religions
orientales
31