19 Pages
English

La Référence au Coran dans les émissions religieuses islamiques en France. / Refering to Koran in French Muslim Religious Programs - article ; n°1 ; vol.92, pg 49-65

-

Gain access to the library to view online
Learn more

Description

Archives des sciences sociales des religions - Année 1995 - Volume 92 - Numéro 1 - Pages 49-65
According to the Muslim religion, the Koran is to be approached as a sacred reality. The writing, the safekeeping, the duplication and the diffusion of the text of the Koran have always been regulated by a set (an ordo) of religious rules: the sacred text must always be chanted when read aloud, it must always be copied down in calligraphic writing, and it must always be recited in Arabic. Today, however, with the broadcasting of Muslim religious programmes on TV networks, this ordo is facing the challenge of having to come to terms with the specific rules governing television productions. This study is based on an analysis of the contents of a series of programmes bearing the title Connaître l'Islam (Getting to know Islam) which have been broadcast since 1983 as part of the regular Sunday morning religious slot on the French state-owned television network. Both regular and guest speakers on the Getting to know Islam programme avoid entering the field of scriptural exegesis and stick to the following two practices: the ritual chanting of the sacred text and the quoting of particular scriptural passages to support their message.
Pour la conscience religieuse islamique, le rapport au Coran est d'ordre sacral. La graphie, la consignation, la reproduction et la diffusion du texte du Coran n'ont jamais cessé d'obéir aux prescriptions d'un ordo : la lecture du texte sacré est toujours cantilée, l'écriture est maintenue dans sa forme calligraphiée et la langue de la récitation demeure l'arabe. Depuis la programmation d'émissions religieuses islamiques télévisées, cet ordo est mis au défi d'intégrer les normes du champ télévisuel. L'enquête menée dans cette étude s'appuye sur l'analyse du contenu des émissions Connaître l'Islam programmées le dimanche matin depuis 1983 dans le cadre des émissions religieuses du service public français. Les animateurs ou les intervenants évitent, dans leurs exposés, d'entrer dans des considérations d'ordre exégétique. En fait, seuls deux registres sont exploités : le registre du rite de la cantilation, et le registre de la citation au service de l'exposé.
17 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Subjects

Informations

Published by
Published 01 January 1995
Reads 42
Language English
Document size 1 MB

Michel Reeber
La Référence au Coran dans les émissions religieuses
islamiques en France. / Refering to Koran in French Muslim
Religious Programs
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 92, 1995. pp. 49-65.
Citer ce document / Cite this document :
Reeber Michel. La Référence au Coran dans les émissions religieuses islamiques en France. / Refering to Koran in French
Muslim Religious Programs. In: Archives des sciences sociales des religions. N. 92, 1995. pp. 49-65.
doi : 10.3406/assr.1995.1007
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0335-5985_1995_num_92_1_1007Abstract
According to the Muslim religion, the Koran is to be approached as a sacred reality. The writing, the
safekeeping, the duplication and the diffusion of the text of the Koran have always been regulated by a
set (an ordo) of religious rules: the sacred text must always be chanted when read aloud, it must always
be copied down in calligraphic writing, and it must always be recited in Arabic. Today, however, with the
broadcasting of Muslim religious programmes on TV networks, this ordo is facing the challenge of
having to come to terms with the specific rules governing television productions. This study is based on
an analysis of the contents of a series of programmes bearing the title "Connaître l'Islam" ("Getting to
know Islam") which have been broadcast since 1983 as part of the regular Sunday morning religious
slot on the French state-owned television network. Both regular and guest speakers on the "Getting to
know Islam" programme avoid entering the field of scriptural exegesis and stick to the following two
practices: the ritual chanting of the sacred text and the quoting of particular scriptural passages to
support their message.
Resumen
En el Islam, la relación con Corán se situa en una dimension sagrada. El grafismo, la consignación, la
reproducción y la difusión del texto del Corán obedecieron siempre a prescripciones de un ordo : la
lectura del texto sagrado es siempre salmodiada, la escritura se mantiene en su forma caligráfiada y la
lengua de recitación sigue siendo el árabe. Desde la difusión de programas religiosos islámicos en la
télévisión, este ordo se encuentra frente a la nece-sidad de integrar las normas del campo televisivo. El
autor analiza el contenido de los programas «Connaître l'Islam» emitidos los domingos por la mañana
desde 1983 en el marco de los religiosos del servicio público francés. Los animadores o los
invitados procuran no entrar en consideraciones exegéticas. De hecho, soló dos registros se usan : el
registro del rito de « la salmodia » y el registro de la citación que organiza la exposición oral.
Résumé
Pour la conscience religieuse islamique, le rapport au Coran est d'ordre sacral. La graphie, la
consignation, la reproduction et la diffusion du texte du Coran n'ont jamais cessé d'obéir aux
prescriptions d'un ordo : la lecture du texte sacré est toujours cantilée, l'écriture est maintenue dans sa
forme calligraphiée et la langue de la récitation demeure l'arabe. Depuis la programmation d'émissions
religieuses islamiques télévisées, cet ordo est mis au défi d'intégrer les normes du champ télévisuel.
L'enquête menée dans cette étude s'appuye sur l'analyse du contenu des émissions "Connaître l'Islam"
programmées le dimanche matin depuis 1983 dans le cadre des émissions religieuses du service public
français. Les animateurs ou les intervenants évitent, dans leurs exposés, d'entrer dans des
considérations d'ordre exégétique. En fait, seuls deux registres sont exploités : le registre du rite de la
cantilation, et le registre de la citation au service de l'exposé.de Sc soc des Rel. 1995 92 octobre-décembre 49-65 Arch
Michel REEBER
LA REFERENCE AU CORAN DANS LES EMISSIONS
RELIGIEUSES ISLAMIQUES EN FRANCE
Contribution étude du rapport au texte sacré en islam
homme car le Coran la mémoire est un de livre la mort redoutable et de Au-delà qui rappelle Il
ne doit pas être un prétexte faire de la belle musi
que est avec crainte que les Compagnons du Pro
phète le récitaient comme nous apprend leur
histoire Ibn Khaidûn
Le croyant juif il ouvre les Kitvé ha qodech les critures saintes
conscience de se trouver face la Parole de Dieu dans original
Le croyant musulman prend en mains ân la Proclama
tion la conviction de saisir un crit qui renferme la Parole divine
Dans le judaïsme comme dans islam en raison du statut théologique des
critures le rapport au texte sacré obéit un ordo très strict Avant de saisir
les le juif comme le musulman est tenu de respecter des rites de
purification La lectio divina dans les deux traditions religieuses prend tou
jours la forme une proclamation liturgique solennelle un office divin
Pour la conscience religieuse islamique le rapport au Coran est ordre
sacral Dès les premières générations de islam le caractère sacré de la ré
férence au Coran déterminé des comportements des rites et des pratiques
spécifiques LOrdo de ces rites se trouve consigné dans les traités de fiqh
la section intitulée l-âdâb du bon comportement)
Certes au fil des années la nature du support du texte coranique connu
importantes évolutions Et pourtant du texte calligraphié sur des morceaux
de peau ou des omoplates au disque compact multimédia en passant par im
primerie nous observons que la graphie la consignation la reproduction et
la diffusion du texte du Coran ont jamais cessé obéir aux prescriptions
de ordo islamique primitif Cet ordo reste immuable La lecture du Coran
est toujours cantilée écriture du texte est maintenue dans sa forme calligra
phiée et la langue de la récitation demeure arabe
49 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
Les innovations intervenues depuis le début des années quatre-vingt grâce
aux nouveaux procédés de traitement du son de image et du texte ont percé
une brèche dans édifice traditionnel des régulations du rapport au texte sacré
en islam Ces changements sont particulièrement sensibles en France depuis
la programmation émissions religieuses islamiques télévisées Nous assis
tons instauration un nouvel ordo du rapport au texte sacré Comment
sont traités dans écriture propre au champ télévisuel la cantilation la fonc
tion du récitant les gros plans sur le Coran le recours illustration et aux
montages insertion des traductions herméneutique du texte Comment les
réalisateurs des émissions télévisées tiennent-ils compte des appartenances re
ligieuses et des profils culturels des téléspectateurs dans le choix des péricopes
coraniques Quel est impact de la programmation -toute récente- émis
sions religieuses sur les chaînes des pays musulmans retransmises par satellite
captées en Europe grâce aux antennes paraboliques Tels sont les points an
crage de enquête que nous nous proposons de mener dans cette étude consa
crée évolution de Vordo du rapport au texte sacré en islam telle elle
est perceptible en France dans sa confrontation avec les normes du champ
télévisuel
LA PROGRAMMATION DE EMISSION ISLAMIQUE
émission islamique diffusée en France le dimanche matin fait partie un
programme assuré par le service public Cette situation entraîne trois types
de contraintes émission inscrit dans un ensemble de programmes re
ligieux retransmis sur la chaîne publique France dans un créneau qui lui
est attribué autorité émission est confiée une association productrice
qui détient la quasi totalité du pouvoir de régulation de émission sans grand
partage avec autres instances de production ou autres groupes religieux
représentés au sein de islam de France émission doit être produite en
France ce qui oblige les producteurs un travail de création avec une marge
plus ou moins grande initiative par rapport aux normes dictées par la tra
dition musulmane
Historique de la programmation de émission islamique Connaître Islam
Les premiers programmes musulmans ont été diffusés le 18 juillet
1982 15 minutes antenne et le 19 septembe 1982 17 minutes antenne
issue de concertations interministérielles et sur une décision de Elysée
les émissions islamiques ont par la suite été programmées régulièrement cha
que dimanche matin compter du dimanche janvier 1983 La diffusion des
émissions religieuses était confiée la première chaîne du service public TF
Télévision fran aise la fin de 1986 six cultes sont au programme des dans cet ordre le culte musulman le culte is-
raélite le culte orthodoxe et le culte des chrétiens orientaux en alternance
le culte protestant le culte catholique Avec la privatisation de TF
les émissions religieuses furent transférées partir du dimanche janvier
50 CORAN ET EMISSIONS RELIGIEUSES
1987 sur la seconde chaîne Antenne devenue entre temps France Depuis
peu une rediffusion partielle de ces programmes répartie sur une plage ho
raire excédant pas une heure est assurée régulièrement chaque semaine
dans la nuit du mercredi au jeudi vers 00 du matin émission islamique
est ailleurs rarement présente
émission musulmane disposait primitivement environ quinze minutes
antenne Elle intitulait mission islamique Dès origine elle était pla
cée sous la responsabilité un comité regroupé au sein de association
Connaître Islam composée de personnalités du monde islamique fran ais
proches de la Mosquée de Paris Suite de patients pourparlers émission
finit par obtenir une demi-heure antenne partir de janvier 1991 Elle oc
cupe dès lors la plage horaire de8h45à9hl5
La répartition des plages horaires des émissions religieuses du dimanche
matin varie sensiblement une semaine autre La grille de référence pro
pose ce déroulement
45 15 missions islamiques Al Iman
15 10 OO israélites Bible ouverte Judaica et
La Source de vie
lOhOO 10h30 Emissions protestantes Présence protestante
10h30 12 00 missions catholiques Le Jour du Seigneur Maga
zine Messe Midi moins sept)
Cette répartition horaire comporte les variantes suivantes
tous les quinze jours sont proposées en alternance de 30 10 00 les
émissions Foi et traditions des chrétiens orientaux Orthodoxie et
Chrétiens orientaux
le premier dimanche du mois Présence protestante et Le Jour du Sei
gneur présentent conjointement de 10 00 11 00 émission Agape
une fois par an les différentes confessions associent pour produire une
émission interreligieuse programmée sur une grande plage horaire
Un rapide calcul permet établir sur un cycle de six dimanches consé
cutifs la proportion réelle des plages horaires
douze heures trente antenne pour les émissions chrétiennes soit 6754
des plages horaires sept heures trente pour les émissions catholiques deux
heures trente pour les protestantes une heure commune aux et
aux protestants une heure trente pour les émissions des chrétiens orientaux
et des orthodoxes
trois heures pour les émissions musulmanes soit 1623 des plages ho
raires
trois heures pour les judaïques soit 1623 des plages horaires
partir de ces données chiffrées la question qui vient immédiatement
esprit est celle des critères retenus pour attribution des créneaux horaires
aux différents cultes établis en France il agit de critères sociologiques
appartenance religieuse il faut savoir titre de comparaison que
les catholiques sont 439 millions 787 de la population)
les musulmans millions 715 de la population)
les protestants un million 178 de la
les juifs 08 million 142 de la population)
En vue de favoriser une meilleure concertation entre les différentes in
stances de coordination de islam en France plusieurs organisations islami-
51 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
quês se sont associées pour créer un Conseil de coordination de audiovisuel
musulman de France en date du janvier 1993 Ce collectif se proposait
alors élaborer une plate-forme de travail en lien avec des fédérations comme
la Fédération nationale des musulmans de France FNMF et Union des or
ganisations islamiques de France UOIF ce jour ce projet ne semble pas
avoir abouti Les divergences de vue subsistent entre les partenaires potentiels
de animation de émission islamique
Le nouveau cadre juridique
Publiée au Journal officiel de la République fran aise du 1er octobre 1986
la loi no 86-1067 du 30 septembre 1986 relative la liberté de communication
stipule article 56 que la nouvelle société de production audiovisuelle
programme le dimanche matin des émissions caractère religieux consacrées
aux principaux cultes pratiqués en France Ces émissions sont réalisées sous
la responsabilité des représentants de ces cultes et se présentent sous la forme
de retransmissions de cérémonies cultuelles ou de commentaires religieux Les
frais de réalisation sont pris en charge par la société dans la limite un pla
fond fixé par les dispositions annuelles du cahier des charges Une lecture
attentive du texte de cette loi permet de se faire une idée des critères retenus
pour accorder les temps antenne aux familles spirituelles établies en France
Fin 1986 le budget affecté aux émissions religieuses élevait 25 millions
de francs réparti en fonction du temps antenne En date du avril 1995
614 émissions intitulées Connaître Visl ont été diffusées par le service pu
blic 4)
La programmation de émission islamique telle elle est prévue ac
tuellement souffre de plusieurs handicaps heure antenne 45
15) peu favorable une grande audience la durée attribuée émis
sion une demi-heure) trop courte par rapport ce que pourrait revendiquer
la communauté musulmane second culte pratiqué en France le faible bud
get alloué qui ne permet pas accès aux procédés de prise de vue ou de
montage plus perfectionnés en raison de horaire la retransmission de
célébrations ou événements religieux en direct est manifestement impossible
Que se passe-t-il dans la communauté musulmane le dimanche 45
Cela amené différents partenaires de la communauté musulmane réagir
comme par exemple association Islam et Occident ... il est pas
normal elle émission musulmane soit beaucoup plus brève que celle
des autres confessions alors que les musulmans constituent en France la
communauté religieuse la plus nombreuse après celle des catholiques
Les indications fournies par les moyens médiamétriques confirment le peu
audience de cette émission en raison entre autres des handicaps évoqués
II AUDIENCE ACTUELLE DE EMISSION ISLAMIQUE
Les données fournies par la Direction des études médiamétriques de
France permettent de se faire une idée du taux audience des émissions
52 CORAN ET EMISSIONS RELIGIEUSES
religieuses quart heure par quart heure Ainsi le dimanche 21 mai 1995
approximativement 100000 téléspectateurs regardaient émission islamique
00 du matin Cela représente 02 des postes de télévision répartis sur
le territoire fran ais pour un taux audience de 41 titre de compa
raison le même dimanche et la même heure le taux audience était de
449 sur TF de 184 sur France de 41 sur Canal de 224 sur
Le taux audience des autres émissions religieuses programmées sur
France le même jour était de 58 au moment de émission israélite
Bible ouverte de 74 pour les émissions protestantes et de 86 10 30
212 11 45 pour émission catholique Le Jour du Seigneur Les chif
fres fournis par les organismes de sondage opinion sont supérieurs Ils éva
luent 200000 le nombre de téléspectateurs qui affirment regarder les
émissions islamiques chaque dimanche Selon les mêmes sondages opinion
en 1995 millions de personnes déclaraient regarder chaque dimanche les catholiques du Jour du Seigneur ces chiffres il convient ajouter
le nombre important de téléspectateurs des pays limitrophes susceptibles de
regarder les émissions programmées en France Enfin grâce aux satellites
les émissions programmées en France sont suivies travers tout le bassin
méditerranéen et même au-delà
Nous ne disposons pas enquêtes détaillées susceptibles de définir la
composition culturelle sociale et religieuse des téléspectateurs habituels ou
occasionnels des émissions religieuses islamiques Les données auxquelles
nous avons pu avoir accès indiquent une part non négligeable de téléspec
tateurs est de confession juive ou chrétienne De fait les musulmans les plus
impliqués dans la militance islamique auraient de plus en plus tendance
orienter vers les émissions relayées par le câble ou les satellites partir
des pays origine comme le Maroc la Tunisie Egypte la Turquie ou
Arabie Saoudite via la chaîne MBC dont nous aurons reparler
III EVOLUTION DE LA STRUCTURE DE EMISSION ISLAMIQUE
Le fait avoir assurer la programmation une émission religieuse is
lamique conduit les réalisateurs créer un nouveau profil émission reli
gieuse Il existait déjà sur la chaîne publique des formes émissions
produites par les cultes israélite et chrétien Mais il fallait trouver une formule
propre Quel en est le résultat Pour se faire une idée de évolution de la
structure adoptée pour ces émissions comparons le scénario de deux émissions
du 28 septembre 1986 et du 22 janvier 1995 Il nous fallu pour parvenir
élaborer une typologie des religieuses islamiques partir des ca
tégories théologiques rituelles et liturgiques de la lectio divina et de la pré
dication islamique
Emission du 28 septembre 1986 programmée sur TF de 00 15
Générique du début
annonce en langue fran aise et en voix off de émission islamique
écran apparaît en arrière fond en image fixe le logo de TF récitation
53 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
en arabe de la prière invocation du nom divin la basmala bi-smi Liâhi
ar-Rahmân ar-Rahîm vue sur le haut du minaret de la mosquée de Paris
en texte fran ais incrusté la traduction en fran ais de la basmala can-
tilation en arabe du début de adhân appel la prière comprenant le takbîr
ou attestation de la toute puissance divine All hu Akbar 8) et la shahâda
ou de foi ashhadu an là ilâha illâ Liâh ashhadu anna Muham-
madan Rasûlu Liâh au même moment défile le texte du générique
du début mission islamique TF présente une émission proposée par
association Connaître islam hui Eau source de vie et de pu
rification Réalisation Abd-er-Rahmane Isker
Rite de la cantilation du Coran
annonce incrustée de la référence du verset chanté Sourate 21 verset
30 psalmodié par Mohamed Othman en image la caméra quitte le
minaret pour filmer le récitant assis dans un fauteuil en bois placé au milieu
de la cour de la mosquée de Paris le récitant fait précéder la cantilation
du awwudh imploration de la protection divine par la formule ûdhu bi-
Liâhi min ash-Shaytâni r-rajîm 10) suivie de la basmala le récitant
psalmodie le verset en arabe tandis que la caméra cadre en plans de plus en
plus rapprochés au gros plan le texte de la traduction apparaît en
incrustation Les incrédules ont ils pas vu que les cieux et la terre étaient
soudés et Nous les avons séparés et fait de eau toute chose vivante Ne
croient-ils donc pas conclusion de la cantilation par la formule de clô
ture rituelle de la cantilation du Coran sous forme acclamation de la parole
divine sadaqa Llâhu az.îm 11)
Exposé du thème Eau source de vie
cadrage sur intervenant assis lui aussi dans un fauteuil placé dans
la cour intérieure de la mosquée de Paris en texte incrusté le nom et
la qualité de intervenant Ahmadou Drame chercheur maurid inter
venant développe face la caméra son exposé il use de citations coraniques
et de hadîths il inspire directement de feuillets notés il parcourt des
yeux quelques plans de coupe centrés sur le puits ou ornementation
florale alternent avec les plans cadrés sur intervenant exposé dure environ
onze minutes exposé achève par la fomule du salut adieu le ta
as-salâm alay kurn wa rahmatu Liâhi wa barakatuh 12)
Générique de la fin
cadrage sur le haut du minaret de la mosquée de Paris en texte
incrusté ce message Envoyez votre courrier association Connaître Is
lam BP 51 78001 Versailles cedex en voix off reprise de la cantilation
du début de adhân où enchaînent le takbîr et la shahâda comme lors du
générique du début défilement en texte incrusté des références tech
niques de la réalisation réalisateurs techniciens datation etc émission
duré en tout 14 minutes
54 CORAN ET MISSIONS RELIGIEUSES
Emission du dimanche 22 janvier 1995 45
Générique du début
annonce de émission par une présentatrice visible écran en gros
plan cantilation du début de Vadhân prise de vue cadrée sur une image
fixe un minaret ancien défilement du texte incrusté de présentation de
émission sur fond en image fixe une étendue désertique suivie un cou
cher de soleil association Connaître Islam présente al-Imane La Foi
hui Zakat aumône légale 2e partie Producteur Zine-El-Abidine
Bentabed Réalisation Mohammed Mebtoul
Rite de la cantilation du Coran
annonce incrustée de la référence du verset chanté Sourate Le Clé
ment verset 77 13) le nom du récitant apparaît pas le récitant est filmé
de face en plan moyen il semble se référer par intermittence un texte en
arrière plan se trouve une tenture ocre sur laquelle est calligraphié un verset
coranique en arabe Law ansaina hâdhâ âna ala jabal laraa ytahu
an mutasaddi an min khashyati Liâhi 14) le récitant prononce le
ta awwudh et la basmala il entame la cantilation en arabe de la péricope
55 1-10 quatre reprises un gros plan de coupe montre la page un
Coran traduit ouvert au passage en question 55 Sourate du Clément 77
versets Révélée tout entière Medine la suite de la sourate du Tonnerre
Au nom de Dieu le Clément qui manifeste sa miséricorde Le 2/1
révélé le Coran 3/2 II créé homme 4/3 II lui donné usage de la
Parole 5/4 Le soleil et la lune se meuvent après des lois préétablies 6/5
Les étoiles et les arbres rendent hommage Dieu 7/6 II créé le ciel et
con la balance 8/7 pour éviter les fraudes dans la mesure 9/8 Donnez
juste mesure et ne fausser pas la balance 15) le récitant achève le rite
de la cantilation par la formule de clôture sadaqa Llâhu az.îm
Exposé du thème sous forme de causerie religieuse dialoguée
Le présentateur est montré de face sur cadrage en plan moyen Il
pris place un bureau dans un intérieur Un livre fermé dont on ne sait si
est le Coran est placé devant lui sur le plateau du bureau Son nom apparaît
en texte incrusté Abd-el-Haqq Guiderdoni II prononce une formule ca
nonique de salutation as-salâm alaykum wa rahmatu Liâhi âlâ wa bara-
katuh 16 II introduit le thème de la causerie religieuse aumône légale
17) intervenant est présenté par un texte incrusté Abdelhamid Mé
diane et par le présentateur qui rappelle que invité est ancien recteur
de université Alger La causerie proprement dite dure 24 minutes
sans plans de coupe La causerie achève par une conclusion du présen
tateur qui termine par la formule rituelle de salutation utilisée en ouverture
as-salâm alaykum wa rahmatu Liâhi âlâ wa barakatuh
Reportage enregistré dans les locaux de radio-Orient
Sans introduction cadrage sur le rédacteur en chef de la station Ra
dio-Orient 18 En texte incrusté apparaît son nom Walid Chmaiet rédacteur
55 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
en chef de Radio-Orient interview et le reportage durent minutes et
achèvent sans conclusion
Générique de la fin
Vue sur image fixe du minaret de la mosquée de Paris suivie une
image sur la cour intérieure défilement du générique final en texte in
crusté où sont mentionnés en plus du nom du réalisateur et du producteur
le nom du conseiller religieux de émission le Docteur Hocine Raïs 19) et
le du récitant du Coran cheikh Taïeb Lefkir en musique off on
entend des chants religieux interprétés par un groupe masculin appartenant
une confrérie émission duré en tout 28 minutes
La tendance la standardisation
Les deux émissions dont nous venons de reconstituer la trame ne peuvent
évidemment pas rendre compte elles seules de la diversité des écritures
des émissions de 1983 1995 une émission autre des éléments propres
sont introduits des variantes sont proposées
La structure de émission islamique subi une uniformisation progres
sive au point que les formes des émissions sont devenues similaires une
semaine autre et même un genre autre Cette tendance la stan
dardisation est certainement pas mettre sur le compte une éventuelle
rigidité de vues des équipes réalisatrices Chacun sait que utilisation optimale
des moyens de production exige dans le champ télévisuel énormes moyens
en temps en finances et en personnel Sous ce rapport les émissions reli
gieuses islamiques disposent de peu de moyens La forme et impact de
émission en ressentent
La formule retenue par les réalisateurs ne fut pas proprement parler
celle de la retransmission un office religieux ou une prédication Les réa
lisateurs des émissions ont tenu ne pas faire entrer le téléspectateur de plein
pied dans le culte islamique sauf aux grandes fêtes Et pourtant émission
dans sa forme habituelle présente beaucoup analogies avec les rites de la
prière ou de la prédication islamiques Ces éléments rituels sont aisément iden
tifiables ouverture de émission par appel la prière la psalmodie
du Coran selon les normes religieuses islamiques c) alternance entre ré
férences au Coran et références au hadîth dans le corps des exposés ou des
causeries la conclusion de émission par des formules rituelles de salu
tation ou un chant religieux Ce schéma était observé de fa on stricte dans
le déroulement des émissions de la première génération en 1988-89
Depuis les années 1990-1991 on observe une très nette tendance privilégier
une formule mixte où cohabitent les rites de la cantilation et le reportage
exposé systématique des dogmes de la foi musulmane et échange sous
forme de dialogue Le ton lui-même de émission changé Il est devenu
plus cordial plus convivial Néanmoins on constate un manque unité entre
la thématique traitée dans la causerie religieuse et le sujet abordé au cours
de la séquence du reportage
56