27 Pages
English

La Révolution française dans la doctrine politique des papes de la fin du XVIIIe à la moitié du XXe siècle / The French Révolution and the Political Doctrine ofthe Popes from the End of the XVIIIth to the Middle ofthe XXth Century. - article ; n°1 ; vol.66, pg 87-112

-

Gain access to the library to view online
Learn more

Description

Archives des sciences sociales des religions - Année 1988 - Volume 66 - Numéro 1 - Pages 87-112
26 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Subjects

Informations

Published by
Published 01 January 1988
Reads 17
Language English
Document size 2 MB

Exrait

Paul Ladrière
La Révolution française dans la doctrine politique des papes de
la fin du XVIIIe à la moitié du XXe siècle / The French
Révolution and the Political Doctrine ofthe Popes from the End
of the XVIIIth to the Middle ofthe XXth Century.
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 66/1, 1988. pp. 87-112.
Citer ce document / Cite this document :
Ladrière Paul. La Révolution française dans la doctrine politique des papes de la fin du XVIIIe à la moitié du XXe siècle / The
French Révolution and the Political Doctrine ofthe Popes from the End of the XVIIIth to the Middle ofthe XXth Century. In:
Archives des sciences sociales des religions. N. 66/1, 1988. pp. 87-112.
doi : 10.3406/assr.1988.2482
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0335-5985_1988_num_66_1_2482Arch Sc soc des Rel. 1988 66/1 juillet-septembre) 87-112
Paul LADRI RE
LA VOLUTION FRAN AISE
DANS LA DOCTRINE POLITIQUE DES PAPES
DE LA FIN DU XVIIIe LA MOITI DU XXe SI CLE
This article analyzes the place occupied by the French Revolution in
ponti cal political doctrine from Pius VI to Pius XII The French
Revolution appears halfway through the genealogy of the modern
world typi ed this doctrine It is preceded by the Reformation and
the Philosophy of Enlightenment and succeeded by Liberalism
Socialism and Communism It is not however the turning point in the
process It is link in the chain of disastrous consequences origina
ting from the Reformation The French Revolution thus appears as
an event related to the collapse of traditional society and the coming
of the Modem State The principle involved which makes the subjects
of nation into sovereign people is condemned Ponti cal political
doctrine maintains that Power has sacred nature as direct
emanation of divine sovereignty ponti cal power remains privi
leged spokesman vis-a-vis civil power despite its desacralization and
because of it sovereignty does not originate from the people nor do
they possess divine or even the attributes necessary to
exercise power Finally the French Revolution appears to be associa
ted with the Republican Trilogy made of the acceptance of and the
new unity of values Liberty Equality Fraternity This analysis thus
brings to light the break between the traditional vision to which the
ponti cal doctrine remains attached and in which values belong to
world unified by religion and the modern vision in which values by
becoming autonomous are transformed
Il est peu question de la Révolution fran aise de manière tout fait explicite
dans les documents doctrinaux des papes de Pie VI Pie XII Autant elle est
omniprésente dans les archives diplomatiques du Vatican autant sa présence est
modeste dans les grands textes pontificaux de nature spécifiquement doctrinale
Cette présence est cependant objectivement repérable dès que on extrait de cet
immense ensemble ce que on conviendra ici appeler la doctrine politique
pontificale Cette désignation peut sembler insolite parce il est habituelle
ment question que de la doctrine sociale de glise et elle tout aussi
87 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
habituellement traitée comme un tout indifférencié et apolitique Dans ce bloc
compact analyse fait cependant apparaître des sous-ensembles relativement
isolables un eux peut être dit politique sans abus de langage il est
explicitement question de évolution de la société moderne occidentale
une conception de tat des fondements de la souveraineté et des valeurs dont
se réclament les tats modernes
On parlera bien de doctrine politique et nécessaire précision non de
théologie politique parce que tout en ne se voulant que religieuse cette doctrine
est enseignement un magistère et non expression une recherche intellec
tuelle usant de sa technique propre ainsi il faut entendre la théologie au sens
strict
Il ne sera donc pas question dans ces pages de histoire abondamment
traitée des Affaires ecclésiastiques en France époque révolutionnaire mais de
la Révolution fran aise telle elle apparaît dans la vision globale du monde
propre la Rome des papes et dans le système de représentation qui rationalise
cette vision
intérieur de la doctrine politique pontificale la Révolution fran aise est
présente principalement de trois manières comme élément une généalogie du
monde moderne comme événement lié la fin une conception traditionnelle
de tat et avènement de tat moderne comme origine de la trilogie
républicaine faite de acception et de unité nouvelles des valeurs de liberté
égalité et de fraternité
LA VOLUTION FRAN AISE DANS LA ALOGIE DU MONDE MODERNE
Dans le processus engendrement du monde moderne tel que la doctrine
politique pontificale le per oit la Révolution fran aise intervient mi-parcours
Elle été précédée par la Réforme et la philosophie des Lumières Elle sera suivie
par le libéralisme le socialisme et le communisme Elle apparaît cependant pas
comme le point de rupture partir duquel le temps organise en un avant et un
après Ce qui la précède est pas seulement signe avant-coureur et ce qui lui
succède ne procède pas initialement elle
La Réforme
instant décisif dans cette vision de histoire se situe la naissance du
processus au temps de la Réforme est elle qui au XVIe siècle engendré le
monde moderne tel que entendent les papes et qui dans le présent leurs yeux
poursuit son uvre Ainsi cadrée la Révolution fran aise est vue négativement
non seulement en raison de ce elle été elle-même mais plus radicalement
parce elle insère dans un processus jugé néfaste abord en raison de son
origine La Révolution fran aise appartient au mouvement historique décrit dans
la doctrine politique pontificale comme une immense dérive qui commence au
XVIe siècle et dont le XXe siècle aura pas vu la fin
est sans doute chez Léon XIII que on trouve le mieux ramassé en
quelques lignes la totalité de cette reconstruction historique
88 VOLUTION ET PAPAUT
Déjà dans le passé le mouvement on appelle la Réforme eut pour
auxiliaires et pour chefs des hommes qui par leurs doctrines renversaient de
fond en comble les deux pouvoirs spirituel et temporel des troubles soudains
des révoltes audacieuses principalement en Allemagne firent suite ces nou
veautés et la guerre civile et le meurtre sévirent avec tant de violence il eut
presque pas une seule contrée qui ne fût livrée aux agitations et aux massacres
est de cette hérésie que naquirent au siècle dernier et la fausse philosophie et ce
on appelle le droit moderne et la souveraineté du peuple et cette licence sans
frein en dehors de laquelle beaucoup ne savent plus voir de vraie liberté De là on
est avancé aux dernières erreurs le communisme le socialisme le nihilisme
monstres effroyables qui sont la honte de la société et qui menace être sa mort
Diutumum 29-VI-1881 2013 1)
De manière plus concise encore
Ce pernicieux et déplorable goût de nouveautés que vit naître le XVIe
siècle après avoir abord bouleversé la religion chrétienne bientôt par une pente
naturelle passa la philosophie et de la philosophie tous les degrés de la société
civile Immortale Dei l-XI-1885 2039)
Ce était plus déjà une forme euphémisée de ce que Grégoire XVI exprimait
antérieurement
Abîme de malheurs sans fond ont surtout creusé ces sociétés conspira
trices dans lesquelles hérésie et les sectes ont pour ainsi dire vomi comme dans
une espèce de sentine tout ce il dans leur sein de licence de sacrilège et de
blasphème Miran vos 15-VIII-1832 137)
La Révolution fran aise insère explicitement dans cette généalogie lorsque Pie
VI écrivait lors de la mort de Louis XVI
Qui pourrait jamais douter que ce roi ait été tué avant tout par haine de la
foi et par les attaques des dogmes catholiques Depuis longtemps les calvinistes
avaient commencé ourdir la perte en Gaule de la religion orthodoxe par
opposition hérétique) mais auparavant des esprits durent être imprégnés de
doctrines impies que depuis cette époque ils ne cessaient de répandre dans la
foule au moyen de libelles pleins de perf die et de sédition et auxquels ils
joignaient oeuvre des Philosophes pervers Causa necis illatae Ludovici XVI
Galliarum Régi Christianissimo 17-VI-1793 absent en U)
Aux yeux des papes explicitement Pie XII la Réforme est pas
seulement néfaste parce elle déclencha dans le passé une succession erreurs et de
désordres mais parce demeure plus de trois siècles plus tard activement cause
de troubles La Réforme portait en elle et ne cesse de propager aux yeux des papes de
Pie yi Pie XII le germe des séditions et des révolutions qui ont donné naissance
aux Etats modernes et qui ont fait que accélérer depuis la Révolution fran aise Ce
principe est celui de la liberté de conscience abord et essentiellement lié au libre
accès de chacun la Bible Dans la doctrine pontificale il est absolument pas
question ce sujet un pur débat interconfessionnel mais des fondements mêmes de
la société civile moderne
Quoi il en soit de la tactique des hommes politiques dans telle ou telle
conjoncture et de leur mise en jeu de la religion est bien essence du protestan-
89 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
ti me qui est jugée par les papes principe originaire et toujours actif de toutes les
révoltes destructrices de la société traditionnelle et dangereuse édif catrice de la
société moderne En raison avant tout de usage il fait de la Bible le
protestantisme sape un ordre social fondé sur autorité une tradition dont le
pouvoir pontifical est ultime garant Selon les papes le principe protestant
Juger librement et par soi-même du sens de criture Unter praecipuas 8-V-
1844) tel il est propagé par les Sociétés bibliques en attaquant autorité du
pouvoir pontifical on attaque aussi nécessairement au pouvoir civil Si le
principe juger librement et par soi-même vaut pour ce qui est le plus sacré
est-à-dire la religion il vaudra aussi pour ce qui est moins est-à-dire la
politique La tradition cesse être simplement transmise par voie autorité elle
devient objet une nécessaire interprétation dans laquelle chacun engage Les
papes ont bien senti que accomplissait là le basculement une culture un état
en un autre La libre propagation de la Bible est semence de révolte Ouvrir tous
interprétation de la Bible est ouvrir la voie aux séditions
Elles certaines associations se forment comme un corps armée avec les
sectateurs de toute espèce de fausse religion et de culte sous les apparences il est
vrai du dévouement la religion mais en réalité dans le désir de répandre partout
les nouveautés et les séditions proclamant toute espèce de liberté excitant des
troubles contre le pouvoir sacré et contre le pouvoir civil et reniant toute autorité
même la plus sainte Grégoire XVI Miran vos 15-VHI-1832 151)
Se référant explicitement aux sociétés bibliques Grégoire XVI en prend au
principe même du libre accès de quiconque la Bible
hui donc comme saint Jérôme le déplorait déjà en son temps on
accorde au babil de la bonne femme au radotage du vieillard décrépit la
verbosité du sophiste tous enfin de quelque condition ils soient et pourvu
ils sachent lire la faculté interpréter les critures sans aucun guide bien
plus ce qui est le comble de absurdité et presque absolument inouï on ne refuse
pas cette intelligence aux peuplades même infidèles
..Il est constant et expérience des temps passés ne le prouve que trop que
indifférence en matière de religion propagée par les sectaires sous le nom de
liberté religieuse est la voie la plus sûre pour retirer les peuples de la fidélité et de
obéissance aux princes Et les nouveaux associés de VAlliance chrétienne ne en
cachent pas Ils protestent avoir aucun dessein exciter des séditions civiles
mais en attribuant chacun indistinctement interprétation de la Bible et en
propageant parmi les Italiens ce ils appellent entière liberté de conscience ils
se vantent de donner par là même la liberté politique Italie Grégoire XVI
Inter praecipuas 8-V-1844 absent en U)
Pie IX fixera le thème tel il sera repris en termes pratiquement inchangés
Pie XII
Aussi ont-ils les meneurs révolutionnaires socialistes et communistes
formé le dessein attirer les peuples italiens aux opinions et aux assemblées des
protestants là repètent-ils sans cesse afin de les séduire on ne doit voir autre
chose une forme différente de la même véritable religion chrétienne et on
peut plaire Dieu aussi bien que dans glise catholique En attendant ils savent
très bien que rien ne peut être plus utile leur cause impie que le premier principe
des opinions protestantes le principe de la libre interprétation des Saintes
90 VOLUTION ET PAPAUT
critures par le jugement particulier de chacun Ils ont la confiance il leur
deviendra plus facile après avoir abusé abord de interprétation en mauvais
sens des Lettres sacrées pour répandre leurs erreurs comme au nom de Dieu de
pousser ensuite les hommes enflés de orgueilleuse licence de juger des choses
divines révoquer en doute même les principes communs du juste et de
honnête
La cause première de tous les maux dont nous sommes accablés est autre
que le mal fait la religion et glise catholique dans les temps antérieurs mais
surtout époque où parurent les protestants. Le mépris croissant de autorité
des évêques les violations chaque jour plus multipliées et impunies des principes
divins et ecclésiastiques ont diminué dans une proportion analogue le respect du
peuple pour la puissance civile et ouvert aux ennemis de la tranquillité publique
une voie plus large aux révoltes et aux séditions Pie IX Nostis et nobiscum 8-
XII-1849 7-9 17 29)
la lumière de ces citations auxquelles on pourrait en ajouter beaucoup
autres on comprend mieux la cohérence de intitulé devenu première vue
étonnant du paragraphe IV du Syllabus condamnant en un tout indivisible
Socialisme Communisme Sociétés secrètes Sociétés bibliques Sociétés clérico-
libérales Pie IX Quanta cura 8-1-1864 39)
Il existe aucune raison ici comme ailleurs opposer Léon XIII
Pie IX
Bien que les socialistes abusant de vangile même pour tromper plus
facilement les gens mal avisés aient accoutumé de le torturer le conformer
leurs dogmes pervers et leur déf guration de la très pure doctrine de Jésus-
Christ il ne saurait en avoir de plus grande Car a-t-il de commun entre
la justice et iniquité Et quelle société a-t-il entre la lumière et les ténèbres
Quod apostolici 28-XII-1878 1.1 61)
Pie XII après la Seconde Guerre mondiale situe au XVP siècle origine des
malheurs dont est frappée Europe La Réforme demeure per ue au milieu du
XXe siècle comme le début de immense dérive du vieux continent
On ne Nous en voudra pas cependant si dans la rupture de unité
religieuse de Allemagne et de Europe Paix religieuse dAugsbourg 25-IX-
1555) Nous voyons le plus rude coup qui pouvait être porté Occident chrétien
et sa civilisation Lettre adressée Mgr Freundofer occasion du millième
anniversaire de la victoire de Lechfeld 27-VI-1955 D.C. 1955 LII Col 1154-
1155)
La philosophie des Lumières
Nous étions partis de Léon XIII pour introduire le thème de la généalogie
parce que est lui qui le synthétisait le mieux est lui encore qui explicite le plus
clairement le passage de la Réforme la philosophie des Lumières laquelle
débouchera sur la Révolution fran aise
Selon la doctrine politique pontificale la Réforme du XVIe siècle introduisait
un double principe de désagrégation abord le refus de autorité de la Papauté
pourtant seul fondement de unité de glise comme de unité des peuples
91 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
chrétiens et ensuite le libre examen ouvrant la voie incroyance même si ce
était pas initialement son but Pour les papes la philosophie du XVIIIe siècle
radicalise la Réforme du XVIe Entre la croyance religieuse devenue avant tout
objet une adhésion personnelle et le rationalisme il un pas que la
philosophie des Lumières franchit Et de cette philosophie du XVIIIe siècle qui
trouvera sa consécration dans le culte révolutionnaire de la Raison procède au
XIXe siècle le rationalisme le panthéisme le naturalisme et le matérialisme
assises philosophiques des tats auxquels la crise révolutionnaire donné
naissance Notons ici encore que Léon XIII se montre le fidèle héritier de Pie IX
qui avait condamné ces diverses formes du philosophisme dans le premier
paragraphe du Syllabus
Le chemin était ouvert alors surgit le philosophisme orgueilleux et
railleur du XVIIIe siècle et il va plus loin Il tourne en dérision le recueil sacré des
critures et il rejette en bloc toutes les vérités divinement révélées dans le but
en arriver finalement déraciner de la conscience des peuples toute croyance
religieuse et étouffer au dernier souffle esprit chrétien est de cette
source que découlèrent le rationalisme et le panthéisme le naturalisme et le
matérialisme Pervenuti anno 19-III-1902 2423)
Léon XIII au début de son pontificat en continuité avec ses devan
ciers mettait moins de distance encore entre la Réforme et la philosophie des
Lumières
La guerre cruelle qui depuis le XVIe siècle été déclarée contre la foi
catholique par les novateurs visait ce but écarter toute révélation et de
renverser tout ordre surnaturel afin que accès fût ouvert aux inventions ou
plutôt aux délires de la seule raison Quod apostolici 28-XII-1878
57)
Sous impulsion des novateurs du XVIe siècle on se prit philosopher
sans aucun égard pour la foi et on accorda mutuellement pleine licence de
laisser aller sa pensée selon son caprice et son génie Aeterni Pat 4- 11-1879
absent en U)
Le lien direct entre la philosophie des Lumières et la Révolution
fran aise est établi dès 1793 par Pie VI qui accuse Voltaire
Ainsi a-t-il été écrit dans la vie de horrible scelestissimi Voltaire diffusée
dans le public que le genre humain lui devait des remerciements éternels en tant
que premier auteur de la Révolution lui qui alors il avait poussé le peuple
reconnaître et utiliser sa force fit en sorte que fut jeté terre le redoutable
rempart du despotisme le pouvoir religieux et sacerdotal Et il est ajouté que ce
pouvoir maintenu debout jamais le joug de la tyranie aurait été mis terre
puisque un et autre se tiennent par des liens étroits et que un abattu en
suivrait nécessairement la fin de autre. Telle est bien en vérité cette liberté
philosophique en italique dans le texte qui tend corrompre les esprits
92 VOLUTION ET PAPAUT
dépraver les urs subvertir toutes les lois et tout ordre des choses Causa
necis illatae Ludovico XVI Galliarum Regi christianissimo 17-VI-1793 absent en
U)
Une note qui apparaît dès les premières publications du texte cite longuement le
Mercure de France samedi août 1790 26 où il est question de la Vie de Voltaire de
Condorcet manifestement visée par le texte pontifical
Libéralisme socialisme communisme
Nous avons vu il était déjà explicitement question du socialisme et du
communisme dans la doctrine politique pontificale au milieu du XIXe siècle
Nostis et nobiscum 8-XII-l 849) est-à-dire déjà dans la période considérée par les
historiens comme la première onde de choc de 1789 Il reste préciser ils ne
seront un et autre considérés que comme des effets pervers du libéralisme qui
lui-même fut abord de nature révolutionnaire et combattu comme tel par la
papauté avant de changer de nature politiquement il se dédouble et
devient aussi libéralisme économique La critique pontificale se fait alors moins
virulente anti-communisme ayant pris le pas sur anti-libéralisme Nous
traiterons du politique dans la deuxième partie il sera ques
tion de la conception pontificale de tat Nous nous attacherons ici indiquer
les liens qui existent dans la doctrine politique pontificale abord entre la
Réforme la Révolution fran aise et le libéralisme politique ensuite le
libéralisme politique et le libéralisme économique enfin entre le libéralisme et le
socialisme puis le communisme
est le libéralisme politique qui dans cette vision de histoire la faveur de
la crise révolutionnaire impose la laïcisation de tat et fonde tat de droit
lequel reconnaît en chaque individu quel que soit son rang un citoyen part
entière et par voie directe La fonction intégratrice des corps intermédiaires que
ce soit celle des ordres ou des corporations propres Ancien régime légalement
perdu toute raison être Dans la doctrine pontificale il agit un vide religieux
politique et social qui ouvre nécessairement la porte aux abus du libéralisme
économique Telle est un siècle après 1789 la position contre-révolutionnaire qui
commande le document inaugural de la doctrine sociale catholique entendue au
sens strict encyclique Rerum Novarum de Léon XIII
Le dernier siècle détruit sans rien leur substituer les corporations
anciennes qui étaient pour eux une protection tout principe et tout sentiment
religieux ont disparu des lois et des institutions publiques et ainsi peu peu les
travailleurs isolés et sans défense se sont vus avec le temps livrés la merci de
maîtres inhumains et la cupidité une concurrence effrénée Rerum Novarum
15-V-1891 513)
Il faut donc restaurer en les adaptant les structures sociales que la révolution
détruites
93 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
suffit glise de reprendre avec le concours des vrais ouvriers de la
restauration sociale les organismes brisés par la révolution et de les adapter dans
le même esprit chrétien qui les inspirés au nouveau milieu créé par évolution
matérielle de la société contemporaine car les vrais amis du peuple ne sont ni
révolutionnaires ni novateurs mais traditionalistes Léon XIII Notre charge
apostolique)
Quarante ans après Rerum Novarum Pie XI pense comme Léon XIII que le
socialisme est un remède pire que le mal est-à-dire pire que le libéralisme
Léon XIII ne demande rien au libéralisme rien non plus au socialisme le
premier étant révélé totalement impuissant bien résoudre la question sociale et
le second proposant un remède pire que le mal qui eût fait courir la société hu
maine de plus grands dangers Pie XI Quadragésimo anno 15-V-1931 573)
Un demi siècle apès Rerum Novarum Pie XII après Pie XI répète ce que Léon XIII
avait dit
Conscient une si grave responsabilité Léon XIII en adressant au monde
son Encyclique montrait la conscience chrétienne les erreurs et les dangers des
conceptions un socialisme matérialiste les funestes conséquences un libéra
lisme économique souvent inconscient ou oublieux ou dédaignant des droits
sociaux Radio-Message pour le cinquantenaire de Rerum Novarum 1er-VI-
1941)
homme Pie XII empare mais alors du que thème le socialisme révolutionnaire oppose de au exploitation libéralisme qui de avait homme su être par
révolutionnaire que pour imposer une liberté politique formelle le pape oppose
un libéralisme sans morale
Cette économie avec ses extrêmes divisions et multiplications du travail
contribuait de mille manières généraliser et aggraver les crises de humanité
tandis que dépourvue de tout frein moral et privée de tout regard vers le
supraterrestre propre éclairer elle ne pouvait manquer aboutir une
exploitation indigne et humiliante de la personne humaine et de la nature une
triste et effroyable indigence chez les uns et une opulence orgueilleuse et
provocante chez les autres une opposition douloureuse et implacable entre les
privilégiés et les indigents. Radio-Message de Noël 1943)
Quant la révolution de 1917 événement ne vient que confirmer la doctrine le
libéralisme engendré le socialisme qui engendré le bolchevismo
Ceux-là qui semblent ou ignorer ou sous-estimer les terribles dangers que
ce socialisme porte avec lui. est notre devoir pastoral de les avertir du péril
redoutable qui les menace ils se souviennent tous que ce Socialisme éducateur
pour père le libéralisme et pour héritier le bolchevisme Pie XI Quadragésimo
anno 15-V-1931 641)
La doctrine sociale de Pie XI et de Pie XII ne remonte pas seulement
Léon XIII elle demeure tributaire tout comme celle de Léon XIII lui-même de la
doctrine politique des papes antérieurs
94 REVOLUTION ET PAPAUTE
La grande encyclique sociale de Pie XI continue en 1931 de faire fonctionner
le scheme explicatif de la civilisation moderne fixé par Pie IX dans le Syllabus
en 1864 Les désordres engendre le libéralisme économique doivent être
attribués au rationalisme dont il procède Rationalisme que les libéraux
avaient prétendu au temps où ils étaient révolutionnaires substituer la religion
comme fondement des Etats modernes La grille de lecture pas varié
Pour comprendre comment le communisme réussi se faire accepter
sans examen par les masses ouvrières il faut se rappeler que les travailleurs
étaient déjà préparés cette propagande par abandon religieux et moral où ils
furent laissés par économie libérale Quadragésimo anno 649)
Le libéralisme économique le socialisme et le communisme ne sont pour la
papauté une succession échecs parce ils sont construits les uns après les
autres sur le même fondement dépourvu de solidité le libéralisme philosophique
et politique En émancipant de la religion catholique ce issu de la
philosophie du XVIIIe siècle elle-même issue de la Réforme du XVIe siècle été
facteur de troubles révolutionnaires Et tel il fut au départ tel il demeure dans ses
conséquences Jamais il ne pourra devenir fondement un ordre glise
catholique aurait dû être entendue
II aurait ni socialisme communisme si les chefs des peuples avaient
pas dédaigné ses enseignements et ses maternels avertissements Mais ils ont
voulu élever sur les bases du libéralisme et du laïcisme autres constructions
sociales qui tout abord paraissaient puissantes et grandioses mais on vit
bientôt elles avaient pas de fondements solides elles écroulent miséra
blement une après autre comme doit écrouler fatalement tout ce qui ne
repose pas sur unique pierre angulaire qui est Jésus-Christ Pie XI Divini
Redemptoris 19- -1937 233)
Aux yeux de Pie XII le monde moderne est animé des mêmes principes
depuis les crises révolutionnaires du XVIIIe siècle où sont nés les tats
modernes aux régimes communistes du XXe siècle opposition fonda
mentale pour Pie XII comme pour Pie IX est pas celle du libéralisme et du
communisme mais celle de la société traditionnelle identifiée ordre voulu par
Dieu et la société moderne instauratrice un ordre illusoire fondé sur autonomie
de homme autonomie en laquelle la doctrine pontificale ne voit que pur
subjectivisme il soit hédoniste irresponsable et déstructurant ou il soit
prométhéen et totalitaire individualisme et le collectivisme ont dans la doctrine
politique pontificale le même et unique fondement pernicieux en soi catastro
phique dans ses conséquences et qui veut que la société et tat ne soient plus
con us en tant ordre naturel comme expression directe et nécessaire de
ordre divin Soulignons que se trouvent liées opposition de ordre voulu par
Dieu et un ordre illusoire voulu par homme deux conceptions antagonistes du
droit naturel Dans la vision du monde pontificale la philosophie des Lumières
le libéralisme politique révolutionnaire le libéralisme économique le marxisme-
léniniste les régimes politiques et les économies de type soviétique se situent tous
du même côté de la ligne de partage Il ne faudra pas perdre de vue cette partition
fondatrice lorsque on verra Pie XII engager dans affrontement Est-Ouest
Occident ses yeux ne oppose au régime des pays de Est que pour autant
il demeure porteur des valeurs de ordre ancien celui de la civilisation
chrétienne pré-révolutionnaire
95