19 Pages
English

Le Miracle et la nécessité : à propos du développement du pentecôtisme chez les tsiganes / Miracle and Necessity. The Development of Tsigane Pentecostalism - article ; n°1 ; vol.73, pg 81-98

-

Gain access to the library to view online
Learn more

Description

Archives des sciences sociales des religions - Année 1991 - Volume 73 - Numéro 1 - Pages 81-98
18 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Subjects

Informations

Published by
Published 01 January 1991
Reads 22
Language English
Document size 1 MB

Exrait

Patrick Williams
Le Miracle et la nécessité : à propos du développement du
pentecôtisme chez les tsiganes / Miracle and Necessity. The
Development of Tsigane Pentecostalism
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 73, 1991. pp. 81-98.
Citer ce document / Cite this document :
Williams Patrick. Le Miracle et la nécessité : à propos du développement du pentecôtisme chez les tsiganes / Miracle and
Necessity. The Development of Tsigane Pentecostalism. In: Archives des sciences sociales des religions. N. 73, 1991. pp. 81-
98.
doi : 10.3406/assr.1991.1577
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0335-5985_1991_num_73_1_1577Sc soc des Rel 1991 73 janvier-mars) 81-98 Arch
Patrick WILLIAMS
LE MIRACLE ET LA CESSIT
PROPOS DU VELOPPEMENT
DU PENTEC TISME CHEZ LES TSIGANES
the This their transformations paper joining evaluates messianic met through in pentecostalism their an ethnographic lives by tsigane The test conversion communities case the and depth after the of
biography of young manouche adult serves as an example Some
remarkable features of the tsigane interpretation of the evangelic
message are examined and compared with the new practices of the
converted It appears that the affiliation to pentecostalism activates
the processes of tradition perpetuation The belonging self-assertion
doesn happen any longer at the sole extended family level but also at
the level of the tsigane entity then considered as whole
INTRODUCTION
Le pentecôtisme est un mouvement évangélique et messianique né aux
tats-Unis au début du XXe siècle Selon Jean Baubérot la doctrine pentecôtiste
peut-être résumée par cette formule Jésus sauve guérit baptise et revient
Implanté en France dans les années 30 ce mouvement connaît hui un
développement spectaculaire parmi les Tsiganes Les premiers convertis furent
des Manouches de lOuest de la France au début des années 50 Le pasteur
Clément Le Cossec des Assemblées de Dieu leur administra le baptême et créa
en 1958 la Mission vangélique Tzigane en décidant de former des ministres
parmi les Tsiganes convertis La MET se sépara des Assemblées de Dieu en 1968
et fut affiliée en 1976 la Fédération Protestante de France En 1985 les
responsables du mouvement revendiquaient 30 000 baptisés et 60 000 fidè
les chiffres donnés dans Le XXe siècle fédéraliste de juin 1985 estimation
pour la population tsigane en France la même époque était de 200 000 Le
pentecôtisme touche des Tsiganes de différentes communautés Gitans Rom
Manouches...) nomades ou sédentaires Il hui pris une dimension
internationale faisant des adeptes parmi les Tsiganes de tous les pays Europe
occidentale mais aussi en Europe centrale et en Amérique Les cultes et réunions
sont pratiqués dans des lieux fixes bâtiments achetés ou loués ou itinérants
81 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
chapiteaux en France en 1985 encore 50 églises stables 400 prédicateurs
Les réunions font alterner chants témoignages lectures bibliques prédications et
prières Les moments forts de la vie de la communauté tsigane pentecôtiste sont
les grands rassemblements appelés Conventions lors desquels sont pratiqués
les baptêmes par immersion Les Tsiganes ont pas modifié la doctrine pentecô
tiste mettant simplement accent sur certains des dons spirituels qui échoient
aux convertis glossolalie baptême du Saint Esprit guérison..
ampleur du développement du mouvement pentecôtiste chez les Tsiganes
entraîné une multiplication études et articles 1) au-delà même du cercle
des tsiganologues puisque des spécialistes de la religion intéressent ce
réveil inattendu Dans son ouvrage Le protestantisme doit-il mourir Jean
Baubérot consacre un chapitre De nouveaux protestants fran ais les Tzi
ganes Le mouvement lui-même produit une abondante documentation
écrite bulletin trimestriel Vie et Lumière qui en 1989 connaît des éditions en cinq
langues) ouvrages commémoratifs Document-Expériences 19) livres de témoi
gnage de responsables du mouvement occasion de grands rassemble
ments des reportages ont paru dans la presse et la télévision
Une même question semble préoccuper spécialistes des Tsiganes et spécia
listes de la religion quelle transformation la conversion au pentecôtisme intro
duit-elle dans la vie de ses adeptes Cette transformation est ailleurs un des
thèmes privilégiés des témoignages donnés publiquement lors des assemblées par
les convertis est cette question que nous poserons également Et pour
répondre nous nous appuierons sur ce que fait découvrir en propre enquête
ethnologique expérience concrète et singulière des acteurs Notre option
méthodologique est que ethnologie constitue un instrument efficace pour
exégèse un discours religieux
Le parcours de Tchirkio
Tchirkio est un Manouche de 31 ans en 1988 Sa conversion au pentecôtisme
date une dizaine années elle coïncidé avec son mariage est quand je me
suis marié que ai pris mon baptême en fait elle suivi son mariage de
quelques semaines Ses parents étaient pas pentecôtistes certains le sont
devenus depuis mais catholiques la famille de sa femme était Depuis de
vannier dans une zone rurale limitant ses déplacements deux ou trois cantons
des départements du Puy-de-Dôme et de la Creuse exer ant comme activité
que la confection des paniers en osier la réparation des chaises en paille
quelques travaux agricoles saisonniers et occasionnellement le ramassage de la
ferraille il est devenu artisan-commer ant polyvalent effectuant telle période
des travaux de réfection une toiture par exemple et telle autre vendant sur les
marchés des lots de chaussures) parcourant en caravane presque toute la France
par exemple de automne 87 automne 88 de Biarritz Senlis de Clermont-
Ferrand Nantes)
Ces changements correspondent au passage une sphère familiale une
autre Les métiers et les circuits nouveaux que Tchirkio adoptés sont ceux que
pratiquent depuis quelques années seulement cependant les parents de son
82 LES PENTEC TISTES TSIGANES
épouse Tchirkio en pas pour autant rompu avec sa famille il vient
rejoindre régulièrement chaque année automne partir de la Toussaint dans
son coin de campagne stationnant sa caravane près de celles de ses frères et
de ses cousins et associant alors avec eux pour les activités économiques
certaines traditionnelles le cannage et le rempaillage de chaises) certaines
nouvelles que Tchirkio introduites les travaux de fumisterie ou de nettoyage
des murs crépis et des fa ades avec un appareil pression)
Nous pouvons faire de ce parcours une lecture en termes adaptation réussie
aux changements du contexte socio-économique global plus précisément au
processus urbanisation qui depuis les années 60 touche les populations tsiganes
de France mettre en relation le processus urbanisation et le développement
du pentecôtisme chez les Tsiganes est ce que proposent non sans pertinence la
majorité des analyses Nous pouvons évoquer aussi les caractères propres de
organisation manouche qui permet sans rupture de passer grâce au mariage
une sphère de relations sociales une autre ce passage se présentant bien
comme une possibilité adaptation les compétences détenues au sein une
communauté étant immédiatement mises la disposition de celui quelle accueil
le intéressé lui en fait une lecture exclusivement religieuse si sa vie changé
est parce il est baptisé Il le dit évidemment il est en situation de
témoigner durant une réunion pentecôtiste le dit aussi spontanément
lorsque par exemple nous évoquons avec lui la vie de certains de ses cousins restés
buissonniers 5) celle qui était la sienne avant son mariage Il le maintient
avec fermeté lorsque invitant considérer ces transformations nous suggérons
de les mettre en rapport avec évolution générale de la société et les présentons
comme effet de cette évolution Remarquons il emploie de manière privilé
giée ces expressions je me suis baptisé ai décidé de prendre mon baptême
je me suis mis dans le Seigneur qui mettent en avant son initiative Parlant de
sa religion il exprime plus volontiers en fran ais ce qui correspond une
alternance entre les habitudes de ses beaux-parents et celles de ses parents ceux-
ci ayant conservé une pratique usuelle du dialecte manouche
une évolution ordre économique et sociologique Tchirkio comme
autres Manouches et des Tsiganes autres communautés) choisit apporter
une réponse qui énonce abord en termes religieux Une telle attitude suscite
une double interrogation une concerne le discours la fa on dont il est rendu
compte des phénomènes quelle sorte adéquation lie la proclamation appar
tenance pentecôtiste et le processus urbanisation que vivent les membres des
communautés tsiganes autre concerne les phénomènes la fa on dont les
choses se passent en quoi adhésion au pentecôtisme est-elle une réponse aux
transformations sociales
Transformation/Permanence
Une chose frappe on est attentif au discours pentecôtiste la conco
mitance de la proclamation de la transformation et de la permanence Ce que
appelle discours pentecôtiste ici est le discours en quelque sorte réflexifque
83 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
le pentecôtisme tsigane tient quand travers les prêches des serviteurs et des
pasteurs les témoignages des convertis etc. il dit ses adeptes acquis ou
potentiels ce il est ce ils sont
Proclamation de la transformation le converti est un homme nouveau la
nouveauté étant souvent décrite en terme de guérison cette nouvelle image
de soi dans le monde est associée une nouvelle image de la communauté
laquelle on appartient les chrétiens Cette communauté se confond-elle avec
celle avant le baptême Il semble que le nous des Tsiganes pentecôtistes
renvoie différentes entités selon les situations dans lesquelles il est employé
Rappelons que le niveau appartenance traditionnel est abord celui de la
communauté familiale élargie non pas nous les Tsiganes ni même nous
les Manouches mais nous tels Manouches en particulier il est pas
nécessaire que ces groupes aient un nom pour que leurs membres même
éparpillés se reconnaissent Au delà diverses appartenances peuvent être mises
en avant selon les circonstances la définition du groupe de référence se fait
alors dans le cadre de stratégies ponctuelles telles ou telles relations sont mises
en avant de fa on occuper parmi tels individus la position que on souhaite
ils disent nous les pentecôtistes tsiganes peuvent envisager
la communauté des chrétiens par delà toutes les distinctions mon
daines Tous ceux qui ont répondu la parole de Dieu Tsiganes ou Gadjé
cette assemblée dépasse les seuls pentecôtistes peut-être tous les adeptes un
culte caractère fondamentaliste et charismatique sont-ils alors visés
la communauté des non-gadjé baptisés Ceux qui déjà ils se soient
connus et fréquentés ou pas partageaient certaines valeurs ou au moins certaines
habitudes de vie étaient regardés de la même fa on par environnement et ont été
touchés par la parole de Dieu La fraternité implicite est maintenant après la
conversion fraternité explicite Cette entité est celle que désignent les observa
teurs ils emploient expression les Tsiganes pentecôtistes
la communauté appartenance traditionnelle mais avec alors une sépa
ration nettement affirmée entre ceux qui se sont convertis et les autres Il faut en
effet que ces derniers soient précisément désignés car ils constituent la cible
privilégiée du prosélytisme qui est une dimension essentielle de la pratique
pentecôtiste
Quelle que soit entité désignée elle est fondée sur une base factuelle le
baptême Communauté des baptisés donc chaque fois la confusion opérée
volontairement est en ai impression un procédé affectionné des prédica
teurs dans le discours pentecôtiste rien voir avec le jeu des appartenances
traditionnelles les liens de parenté et affinité ne sont plus le fondement du
groupe Transformation de la communauté dans ses dimensions et ses contours
mais aussi dans son contenu est là que le discours de la transformation
rencontre celui de la permanence
Un des thèmes privilégiés de la prédication pentecôtiste est la correspon
dance entre les lois bibliques et les usages traditionnels des communautés
tsiganes Dès 1966 Mateo Maximoff intellectuel du groupe rom kalderash
devenu pasteur publie dans Vie et Lumière un tableau de correspondance de ces
lois et de ces préceptes Le thème et le procédé de présentation apparaîtront
plusieurs fois par la suite dans le bulletin de la Mission Evangélique Tzigane
Cette idée est souvent reprise dans les prêches lors de petites réunions qui
84 LES PENTEC HSTES TSIGANES
régulièrement rassemblent ici et là des assemblées culturellement homogènes
est-à-dire dont les membres appartiennent la même communauté tsigane et
plus encore peut-être dans les échanges informels où convertis et non-convertis
discutent du texte sacré et de la foi Elle est par exemple très pregnante parmi les
Manouches que Maryse Delisie rencontre dans la banlieue de Paris autour de
église de Livry-Gargan La conversion est alors vécue comme une fidélité
ou plus exactement comme une restauration car intégrité des usages tradition
nels se trouvait peu peu compromise dans le monde Permanence et
transformation conciliées la fidélité affirmée par-delà la proclamation de la
transfiguration individuelle mais elle se donne comme guérison cette est elle aussi une restauration) est celle de la communauté elle-
même Les glissements dans utilisation du nous est-à-dire dans la réfé
rence une appartenance communautaire jouent pleinement une telle
proclamation la communauté rendue elle-même par adoption du pente-
côtisme est aussi bien un groupe tsigane particulier les Rom Kalderash les
Manouches origine germanique de la région parisienne. et on comprend
alors urgence il pour un adepte convertir tous ses proches que la totalité
Rom Manouches Voyageurs Gitans. tous confondus Une communauté dont le
fondement est la coutume la conformité instinctive aux lois divines une
communauté dont le fondement est le baptême adhésion consciente ces
même lois Mais le message pentecôtiste ne marque par la confusion il opère
Car la communauté où la coutume cours on sait que ces coutumes diffèrent
sensiblement un groupe tsigane un autre et celle où la loi impose sont des
entités différentes La véritable nouveauté est en fait ce passage un niveau
affirmation ou appartenance un autre
Dans le parcours de Tchirkio nous rencontrions également permanences et
transformations Nouvelles activités artisanales et économiques nouveaux mé
tiers nouvelles régions visitées nouvelles rencontres et nouvelles relations
nouées habitudes culturelles par exemple usage préférentiel du
fran ais). Ces transformations touchent les pratiques sociales les permanences
elles attachent aux processus sociologiques la possibilité inaugurer de nou
velles activités de nouveaux itinéraires de nouvelles rencontres etc en accro
chant un nouveau réseau de relations le mariage étant articulation qui ouvre
ce réseau 10 Les allers et retours réguliers de Tchirkio entre sa sphère sociale
origine et celle que son mariage lui fait découvrir et les échanges qui les
accompagnent Tchirkio introduit certaines techniques et habitudes rurales par
exemple en matière alimentation parmi ses nouvelles relations sont comme la
matérialisation de appartenance de ces deux sphères un ensemble plus vaste et
de la vocation qui échoit certains individus assurer par leur trajectoire
personnelle existence effective de cette totalité
La permanence est pas dans îlot rural du Puy-de-Dôme dans ce qui
paraît rester ancien et fidèle soi-même mais qui ne paraît tel que parce il
change moins vite Tchirkio nous avons vu apporte des innovations) elle est
dans articulation de cet îlot un continent plus vaste Le passage de Tchirkio
est pas inouï il est rare En prenant pied la fois dans la sphère de ancien
ce qui change lentement et dans celle du nouveau ce qui change plus vite) il
se trouve mieux implanté dans la totalité est-à-dire la permanence où chez
lui la fois la proclamation de la métamorphose il est chrétien et le
sentiment de fidélité soi il reste Manouche)
85 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
Nous pouvons maintenant avancerune réponse la première question celle
concernant le discours que nous posions la fin de évocation du parcours de
Tchirkio Les configurations véhiculées par le discours pentecôtiste sont parfai
tement adéquates la situation de Tchirkio transformation dans la vie indivi
duelle permanence de appartenance communautaire mais avec un élargis
sement de la sphère de relations est-à-dire un changement de niveau dans le
groupe de référence Ce constat permet de ne plus regarder le discours religieux
comme artificiellement plaqué sur un ensemble de faits ressortant de la socio
logie Il reste et nous aurons revenir que Tchirkio aurait très bien pu
accomplir un tel parcours en se passant de la conversion au pentecôtisme Or il ne
parle que de son baptême
Décision/Election
Parmi les pratiques nouvelles dans la vie de Tchirkio il en est qui sont
directement liées la religion Deux fois déjà il participé avec certains de ses
beaux-frères une mission Tchirkio préfère dire une tournée de mission
ou une tournée pour évangéliser Quelques caravanes de convertis se rassem
blent et se fixent pour objectif atteindre le lieu où un événement pentecôtiste
doit se tenir quelques semaines plus tard Pour Tchirkio le départ est fait la fin
de hiver et objectif était le rassemblement dans le Centre biblique 11 que la
Mission Evangélique Tzigane organise chaque année pour la Pentecôte Entre
temps les familles circulent en explorant des régions qui souvent ne leur sont pas
connues pour Tchirkio la Bretagne en 1987 Ile-de-Fran en 88 afin de
propager la parole de Dieu ils invitent ceux ils rencontrent sur les lieux de
halte se joindre eux et grossir leur groupe avant le grand rassemblement
Presque chaque soir ils organisent une réunion parmi les caravanes pour faire
lecture et commentaire de la Bible Ces réunions sont objet une prépara
tion où sont discutés les thèmes des prêches et des témoignages répétés les chants
distribués les rôles et réglés la succession des cantiques des prières des inter
mèdes musicaux des sermons et des lectures de Evangile avec un véritable souci
de mise en scène. Chacun se voit attribuer une responsabilité ne serait-ce par
exemple que celle de la sonorisation Dans ce groupe auquel participe Tchirkio
bien que tous aient pas la même ancienneté dans engagement pentecôtiste
aucun ne possède le statut de pasteur tous les avis sont également écoutés
Tchirkio rappelle toujours ces expériences comme heureuses et enrichissantes
intensité des échanges et la réelle solidarité qui existe entre les membres de la
mission atmosphère chaleureuse des soirées et la capacité renouvelée
chaque étape de susciter des assemblées les résultats visibles de action mission
naire le nombre des caravanes qui augmente) une certaine transformation des
relations avec les non-Tsiganes les membres du groupe prennent initiative de
solliciter les autorités mairies et gendarmeries afin elles leur accordent des
emplacements pour un stationnement assez longue durée ils mettent en avant
aspect missionnaire de leur activité). Pour les mêmes raisons solidarité
partage des responsabilités assurance face environnement...) ce sont aussi des
tournées profitables un point de vue économique et pour Tchirkio occasion
de découvrir en même temps que de nouveaux territoires de nouveaux mé
tiers
86 PENTEC nSTES TSIGANES LES
la fin une telle expédition se fond dans le grand rassemblement des
frères chrétiens pour une profession de foi unanime En faisant se rencontrer
des Tsiganes qui auparavant avaient plutôt tendance ignorer et en les
entraînant dans une même proclamation le pentecôtisme prouve il est capa
ble de donner corps aux images que son discours véhicule en occurrence celle
un peuple que élection du Seigneur rassemble
Peuple
Dans tout discours religieux la notion de peuple apparaît comme un
cliché les fidèles sont le peuple de Dieu Les prédicateurs pentecôtistes qui
apportent la parole de Dieu adressent un peuple peuple déjà
constitué ou dont ils appellent avec la conversion la constitution est bien là
ambiguïté sur laquelle de manière délibérée ou non ils jouent Toute assemblée
réunie pour écouter le message sacré devient un peuple emploi de la notion
se banalise Nous en trouvons un exemple dans un récent numéro de Vie et
Lumière 12 avec le compte-rendu par un responsable du mouvement de la visite
ont rendue Monsieur et Madame Chaban-Delmas aux pentecôtistes tsiganes
réunis Bordeaux pour leur Convention annuelle en septembre 1989 ils
furent très acclamés par le peuple tsigane ... le secrétaire de la Mission présenta
au peuple Monsieur le Maire ... Ce fut très émouvant et le peuple applaudit
il agit de qualifier ce peuple est adjectif tzigane 13 qui vient
seul terme qui puisse appliquer la totalité Le problème est aucun élément
de cette totalité ne dit spontanément il est Tzigane est un terme qui vient
de extérieur Si Tziganes est préféré Gitans qui peut de la même fa on
faire office de terme générique est pour évidentes raisons Gitans
désigne la fois la totalité et une particularité les Gitanos ou Gitanes
Tsiganes marqués par un séjour dans la péninsule ibérique comme terme
générique Gitans accompagne de connotations négatives que pas en
fran ais au moins Tziganes intérieur il existe pas de terme générique
qui fasse unanimité Voyageurs remplit parfois cet office mais outre il
le même défaut que Gitans désigner la fois la totalité et un groupe
particulier et il est refusé par certains les Rom Kalderash de la banlieue de
Paris par exemple affirment catégoriquement ils ne sont pas des Voyageurs) il
est pas approprié la notion de peuple le peuple des Voyageurs le peuple
du voyage sont des formules qui sentent artifice Le peuple tzigane passe
plus naturellement et personne ne relève le coup de force que constitue emploi
de cette formule comme une évidence Les spécialistes au moins le devraient et
parmi eux les ethnologues en premier Pas un ouvrage ethnologie sur le sujet ne
ouvre en effet sans quelques remarques sur abus que constituent les généralités
sur les Tsiganes si on veut saisir autre chose une image il est pertinent
que de traiter de tels Tsiganes en particulier
idéal exalté dans les assemblées pentecôtistes est bien la coïncidence de la
communauté ethnique et de la communauté religieuse Mais glise-peu
ple 14 reste le but atteindre avec la conversion analyse commettrait une
erreur qui appliquerait cette image ce qui prélude comme si était un peu
ple qui venait investir le message évangélique Je pense que tout ethnologue des
87 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
Tsiganes doit être sensible cela le peuple tsigane ne se convertit pas au
pentecôtisme mais des Manouches des Sinti des Rom des Voyageurs des
Gitanos etc. en adoptant le pentecôtisme commencent parler eux-mêmes
se regarder se penser et peut-être enfin en certaines occasions se comporter
comme un peuple est-à-dire une entité où homogénéité emporte sur les
différences capable agir de manière unanime en se mobilisant autour une
même bannière Il convient ici de faire un détour par des considérations générales
sur organisation tsigane pour mieux répondre la question de importance de la
transformation apportée par le pentecôtisme
Circulation
Grâce la multiplication des monographies nous commen ons apercevoir
ce que peuvent être les modalités existence effective de cette totalité je dis
effective par opposition en tant image dans le regard des
autres aspect sur lequel nous aurons revenir Les traits fondamentaux de la
situation des Tsiganes sont la dispersion et immersion au sein des sociétés non-
tsiganes Chaque communauté définit les modalités qui lui permettent assurer
avec plus ou moins de cohérence selon les périodes sa perpétuation et son
autonomie Modalités déterminées par la relation qui établit avec environ
nement non-tsigane et les vicissitudes historiques qui pèsent sur cette relation
par ex statut particulier pour les Tsiganes/absence un tel statut volonté
assimilation/rejet prospérité économique/contexte de crise et de disette... Ceci
aboutit des choix techniques et économiques spécifiques mais aussi la mise en
place de système organisation souvent bien différents les uns des autres
Cependant certains traits communs non pas entre toutes les communautés mais
entre telle et telle entité singulière et ce ne sont pas chaque fois les mêmes
éléments qui sont communs par exemple entre et il agira de exercice
activités commerciales entre et des attitudes égard des défunts entre et
des modes habitat etc. etc.) se dégagent qui laissent entrevoir des points
articulation Le passage éléments une organisation une autre est pos
sible 15 La confrontation de ces ethnographies suscite une hypothèse il
existe bien une totalité tsigane ce est pas tant comme groupe plus ou moins
homogène mais comme processus une circulation plus ou moins intense Cette
conception de la totalité comme circulation entraîne une vision du pentecôtisme
tsigane comme un phénomène véritablement révolutionnaire puisque non seu
lement il annonce existence de la totalité comme groupe et pas importe quel
groupe un peuple mais il introduit un critère objectif appartenance le
baptême) il propose tous un identique modèle de vie leur offre un discours tout
prêt pour en rendre compte il réussit surtout les faire exister comme tel en
certaines occasions les cérémonies lors des grands rassemblements)
Peuple tsigane donc fondé sur des rencontres des convictions et des émo
tions partagées et non plus seulement sur acquiescement la vision des non-
Tsiganes Tout le discours pentecôtiste peut-être entendu comme une entreprise
de réappropriation de leur image par les Tsiganes Réappropriation contre les
définitions populaires les stéréotypes négatifs du voleur violent paresseux. est
là la matière une majorité de témoignages 16) contre les savantes celles des livres de tsiganologie ou plus exactement
appropriation car le pentecôtisme ne se dresse pas contre la version scientifique
88 LES PENTEC HSTES TSIGANES
de existence des Tsiganes celle du moins qui fait figure de paradigme au
moment où il se développe 17) il annexe et en sert Jean Baubérot et Richard
Glize relèvent la même attitude égard de la science par excellence le domaine
des Gadjé propos de la guérison miraculeuse la médecine est pas récusée
mais il quelque chose de plus fort et de plus grand apporte le pentecôtisme
Deux discours sur la totalité apparemment exclusifs un de autre coexistent
chez les convertis Celui de origine indienne ils ont adopté en se découvrant
peuple tsigane celui de la tribu perdue Israël ils ont inventé en même
temps que la correspondance entre leurs usages traditionnels et les lois bibliques
Il est remarquable que ces discours aient tous les deux engendré comme toute
image forte du pentecôtisme peut-être une mise en action les missions auprès
des frères tziganes de Inde très concrètement pour tous les quêtes faites
dans les Conventions pour aider ces missions) les voyages et pèlerinages en
Israël
Origine
hui apparition des Tsiganes sur la scène de histoire ne se fait plus
dans horizon défini par les Gadjé celui du fantasme ou celui de la science mais celui que les Tsiganes eux-mêmes ont choisi du sacré Richard
Glize bien exploré cette figure de la rhétorique pentecôtiste qui tend effacer
origine non-tsigane du message évangélique il agit de faire retour une
sorte de pureté originelle du christianisme une vérité même celle qui justement
aurait été abandonnée par les autres chrétiens lesquels sont essentiellement
mais non uniquement les Gadjé La Mission vangélique Tzigane est constituée
en Association loi 1901 son article on peut lire Association est régie selon
les principes et les méthodes des Apôtres mentionnés dans le Nouveau Testa
ment Le retour la foi des premiers chrétiens inaugure ou plutôt concrétise en
réinstaurant une rupture culturelle entre le monde des Tsiganes et celui des
Gadjé au sein duquel les emprunts ici ordre religieux ont été faits les
emprunteurs déniant cependant le fait que les éléments empruntés appar
tiennent encore ceux qui les ont produits 18 Là où nous serions tentés de
voir détournement et appropriation motifs traditionnels de la culture tsigane les
pentecôtistes ne voient élection est-à-dire en langage pentecôtiste pleine
possession de soi dans la lumière du Seigneur Auparavant les Manouches les
Rom etc suivaient la Loi Divine sans savoir maintenant la conscience de la
coïncidence de la coutume tzigane et de la Loi éclaire leur vie pareillement la
thèse de la tribu perdue Israël efface toute histoire faite du contact avec les
non-Tsiganes pour restaurer le lien direct entre le Seigneur et son peuple est
miracle même que ces attitudes qui instinctivement rendent les Tziganes si
proches de Dieu aient été préservées Et est certainement pour cet instinct que
Dieu les choisis hui élection du peuple tzigane et il faudrait
ouvrir ici un développement sur la connivence entretiennent les notions
élection et de peuple est donc la fois un phénomène surnaturel et naturel un
miracle et une nécessité Aussi bien plus aucun sentiment aliénation accom
pagne affirmation de soi en tant que Tziganes
89