30 Pages
English

Le Retour du Sacré. Les chemins de la sociologie de la religion au Brésil / The Return of the Sacred. The Roads of Sociology of Religion in Brazil. - article ; n°1 ; vol.47, pg 23-51

-

Gain access to the library to view online
Learn more

Description

Archives des sciences sociales des religions - Année 1979 - Volume 47 - Numéro 1 - Pages 23-51
29 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Subjects

Informations

Published by
Published 01 January 1979
Reads 30
Language English
Document size 2 MB

Rubem A. Alves
Charles Beylier
Le Retour du Sacré. Les chemins de la sociologie de la religion
au Brésil / The Return of the Sacred. The Roads of Sociology of
Religion in Brazil.
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 47/1, 1979. pp. 23-51.
Citer ce document / Cite this document :
Alves Rubem A., Beylier Charles. Le Retour du Sacré. Les chemins de la sociologie de la religion au Brésil / The Return of the
Sacred. The Roads of Sociology of Religion in Brazil. In: Archives des sciences sociales des religions. N. 47/1, 1979. pp. 23-51.
doi : 10.3406/assr.1979.2172
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0335-5985_1979_num_47_1_2172Arch Sc soc des Rel. 1979 47/1 janvier-mars) 23-51
Rubem ALVES
LE RETOUR DU SACR
Les chemins de la Sociologie de la Religion au Brésil
religion The in aim Brazil of this After article having is to retrace underlined the itinerary the little of sociology importance of
accorded to the religious phenomenon by scientific research until the
end of the fifties the analyses the factors which from this period
on provoked growing interest in religion considered first of all
from its exotic and Messianic aspects then from its institutional
social and political aspects The first to study religion from scien
tific point of view were the Churches followed by certain university
circles later on
Presently even though Brazilian universities have no depart
ments of religious sciences it can nevertheless be said that religion is
no longer simply peripheral preoccupation of researchers but has
become one of the central themes of scientific investigation
POUR UNE SOCIOLOGIE DE LA SOCIOLOGIE DE LA RELIGION
Le but de cet article est de retracer les chemins de la sociologie de la religion
au Brésil Le procédé le plus simple consisterait répondre des questions
comme celles-ci Quels sont les problèmes qui ont le plus préoccupé les socio
logues brésiliens Quelles théories ont orienté leurs recherches Quelles ont été
les méthodes et les techniques adoptées Quels sont les résultats les plus signi
ficatifs de ces recherches un point de vue méthodologique cette manière
aborder le problème avantage être simple mais nous obligerait faire un
bilan de toute notre production scientifique ce qui est pas possible dans les
limites un article autre part en ne nous informant pas sur le tissu social qui
rendu possible et nécessaire tel ou tel travail scientifique cette approche man
querait de base réelle Les recherches ne se font pas dans le vide Elles inscrivent
dans le contexte des problèmes réels de la société et sont orientées par les cadres
de référence idéologiques dominants La recherche sociologique est une réponse
une problématique et ne peut être comprise que dans la mesure où sont mis en
lumière les liens qui unissent une autre La problématique dans laquelle se
sont développées les recherches depuis les années 30 époque où les sciences
sociales se sont établies ici est exprimée travers des thèmes tels que le dépas
sement de la culture brésilienne archaïque le sous-développement la moderni-
23 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
sation industrialisation et urbanisation les conflits de classe la dépendance du
capitalisme Etat Les cercles intellectuels du pays ont débattu tous ces
thèmes La sociologie de la religion discipline modeste et importance secon
daire été un satellite qui accompagné et une manière dépendante ces
grands thèmes
Mon propos est de suggérer les rapports qui existent entre les recherches sur
les religions au Brésil et le cadre idéologique dans lequel elles sont nées Je
interrogerai donc sur les conditions sociales et politiques qui ont rendu possible
la construction scientifique de objet religion pourquoi elle est réalisée de cette
manière et quels sont les motifs de ses successives métamorphoses Je ne consi
dérerai pas seulement les interprétations sociologiques des religions brésiliennes
mais aussi le lieu social du sociologue dans la réalisation de son travail Les
sociologues observe Alvin Gouldner doivent en finir avec ce présupposé il
existe deux types distincts hommes sujets et objets sociologues et laïcs dont
les comportements doivent être compris de manière différente En étudiant
la religion comme idéologie ou comme forme particulière expression culturelle
le sociologue le fait également partir un cadre idéologique et un contexte
culturel Dans la mesure où ceux-ci se transforment la manière dont il construit
son objet se transforme aussi
II TH ORIE SOCIOLOGIQUE ET SOCIOLOGIE DE LA RELIGION
Je tiens préciser au cours de cet article expression sociologie de la
religion sera prise au sens large de manière inclure les recherches faites en
autres disciplines des Sciences sociales Maria Isaura Pereira de Queiroz
montré que chez nous les travaux de recherche se sont développés sans il
soit possible de tracer une limite nette entre une approche sociologique et une
approche ethnologique ou socio-anthropologique Au contraire ajoute-t-elle
il comme une compénétration prometteuse ... dans laquelle estompent
les frontières si souvent illusoires qui résultent un désir entièrement artificiel de
tracer des lignes de démarcation 3)
Le premier problème quise pose nous est celui des relations entre le phé
nomène religieux et les cadres plus larges de la théorie sociologique Bien que
cette question puisse paraître essentiellement interne la sociologie son expli
cation nous renvoie aux conditions sociales qui ont déterminé les travaux sociolo
giques au Brésil Pour mieux comprendre notre situation nous devons nous sou-
Pour une analyse du développement de idéologie dans Université au Brésil on peut
consulter ouvrage de Carlos Guilherme MOTA Ideologia da Cultura Brasileira Paulo
Ati 1977
Alvin GOULDNER The Coming Crisis of Western Sociology New York Avon Books
1971 26
Maria Isaura PEREIRA DE QuiROZ Desenvolvimento no Brasil das pesquisas
empiricas em Sociologia Ontem Hoje Ciência Cultura 24 1972 no 513
24 LE RETOUR DU SACRE
venir de la place que la religion tenu dans la pensée des fondateurs de la socio
logie Alvin Gouldner nous rappelle les liens très étroits qui ont existé entre
sociologie et religion quand cette science en était encore ses premiers pas
Dans les débuts de la sociologie fran aise après la mort de Saint-Simon les
étudiants ont organisé des séries de conférences dans une rue celles données
par Auguste Comte dans une autre rivalisant avec la première
par Enfantin et Bazard Chacun cherchait répondre la question Qui est ce
sociologue que veut-il Finalement tous ont clairement affirmé que son but
était établir une nouvelle religion une religion de humanité et que sa convic
tion intime était que les sociologues en constitueraient le corps sacerdotal En
résumé le sociologue abord été envisagé comme une sorte de prêtre 4)
Même Comte qui prévoyait la fin de la religion affirmait implicitement
en prétendant inaugurer une religion scientifique la permanence nécessaire de la
religion et des fonctions religieuses Ce était pas la fonction religieuse elle-même
qui allait disparaître mais les institutions qui avaient alors monopolisée
Je ne crois pas exagéré de dire que la religion occupé une place centrale
dans la formulation théorique des fondateurs de la sociologie Nous parlons
hui de la sociologie de la religion comme il agissait un corps de con
naissances qui surgi côté autres un chapitre de sociologie ou une
branche de spécialisation intérêt pour la religion est une question accidentelle
liée aux préoccupations particulières du scientifique Il ne se situe pas au centre
même de la théorie sociologique La situation était bien différente aux origines de
notre science Voyons par exemple Emile Durkheim En se posant la question
comment un ordre social est-il possible il est amené rejeter les explica
tions dérivées de empirisme individualiste et faire appel au sentiment de révé
rence et autorité qui caractérise la relation de individu en face de la conscience
collective fondement de ordre social Dans la pensée de Durkheim la religion
apparaît pas comme un thème séparé une fois que les problèmes de la théorie
sociale ont été résolus idée une sociologie de la religion con ue comme
corpus accidentel de connaissances un phénomène historique lui-même accidentel
lui est étrangère car il ne peut exister de société sans religion Ainsi au début des
Formes élémentaires de la vie religieuse il déclarait que objet de son étude était
la nature religieuse de homme est-à-dire ... un aspect essentiel et permanent
de humanité Et en conclusion de son étude il affirme il quelque
chose étemel dans la religion qui est destiné survivre tous les symboles
particuliers dans lesquels la pensée religieuse est successivement enveloppée 5)
Dans uvre de Weber la religion apparaît comme un facteur indispensable
dans explication des développements économiques Le comportement économique
ne peut être compris affirme-t-il si on ignore éthique économique les impul
sions pratiques pour agir qui ont leurs fondements dans le contexte psychologique
Alvin GOULDNER op cit. 24
DURKHEIM Formes élémentaires de la vie religieuse 4e éd Paris P.U.F. 1960
pp 609-610
25 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
et pragmatique des religions Quiconque étudierait la sociologie de la religion
chez Weber comme un ensemble indépendant de connaissances sans noter que
sa sociologie de la religion est intégrée sa pensée économique laisserait de
côté ce il de plus essentiel dans sa sociologie de la religion comme dans
sa théorie économique
Chez Marx et Engels la religion est également au centre de leur problé
matique Le capitalisme ne produit pas seulement des marchandises Il produit en
même temps leur légitimation idéologique sous forme de religion de théologie de
droit ou de philosophie analyse de la religion en particulier et de idéologie
en général impose donc comme une tâche pour la science La religion est
pas un sujet part Elle est organiquement liée un système spécifique de relations
de production
Au sujet du marxisme il est nécessaire de faire une autre observation
intention scientifique de ses fondateurs pas été suffisante pour empêcher
que le marxisme assume une véritable fonction religieuse Peut-être est-ce là
une des raisons de son efficacité liistorique En réalité nous trouvons dans le
marxisme une passion prophétique qui dénonce une société basée sur le profit
oppression et aliénation combinée avec une vision eschatologique un ordre
nouveau basé non plus sur les antagonismes de classes mais sur la communauté
des moyens de production Marx sécularisé la religion et ce faisant il trans
formé la politique en son substitut Seul Marx compris une religion qui
pas embrassé la transcendance devrait être plutôt appelée politique com
mente Camus Sans passion il existe pas de politique Et la passion nous
introduit déjà dans la sphère de la religion
Ce que nous désirons souligner est cette association intime entre la religion
et la sociologie au cours de sa période de formation soit parce que la sociologie
servi remplir le rôle une alternative fonctionnelle par rapport la religion
soit parce que les théoriciens ont considéré la religion comme un phénomène
central pour la construction de la théorie sociologique
Quand nous comparons ce tableau avec orientation générale des recherches
sur le phénomène religieux au Brésil nous constatons que la religion toujours
occupé ici une place marginale et importance secondaire Ainsi nous ne trou
vons dans tout ce qui été produit en sociologie de la religion aucun effort théo
rique qui place la religion au centre même de la théorie sociologique optique
des fondateurs de la sociologie été délibérément abandonnée De plus intérêt
pour la religion était ces derniers temps épisodique et accidentel Les
phénomènes qui attiraient attention de quelques rares intellectuels étaient ceux
que on considère comme marginaux et locaux le choix étant davantage lié
leurs aspects singuliers et excentriques importance ils revêtaient dans
ensemble des événements qui agitaient la société brésilienne
Il faut reconnaître propos de cette première observation un travail
systématique et global jamais fait adeptes parmi nos sociologues Florestan
GERTH and MILLS From Max Weber Essays Sociology New York Oxford Uni
versity Press 1958 267
Albert CAMUS The Rebel New York Vintage Books 1951 196
26 LE RETOUR DU SACRE
Fernandes par exemple dans un bilan il fait des travaux sociologiques au
Brésil affirme ne pas avoir rencontré de tentatives de construction de systèmes
sociologiques que ce soit travers la recherche de concepts de base caractère
axiomatique ou par intégration de nouvelles connaissances au corpus théorique
de la sociologie Les origines ainsi que le développement de cette science au
Brésil expliquent cette situation Implantée tardivement au cours des années 30
et importée Europe la sociologie est trouvée de suite confrontée une série
de crises qui exigeaient une attention immédiate Elle été acceptée parce elle
fournissait aux chercheurs une technique ils imaginaient devoir être effi
ciente pour scruter les problèmes socio-économiques et culturels du pays Elle
donc été utilisée essentiellement comme un instrument analyse La socio
logie de la religion participé des conditions qui ont régi le développement de
la pensée sociologique au Brésil elle pas produit de synthèses théoriques
originales Ce fait empêchait pas nos chercheurs de tirer profit de la tradition
théorique qui place la religion au centre des processus sociaux Cela non plus ne
est pas réalisé Seule est développée une sociologie de la religion de type mono
graphique où les phénomènes analysés sont maintenus dans des aires soigneuse
ment circonscrites En autres termes elle est déplacée du centre où Durkheim
Weber et même Marx pla aient le phénomène religieux vers les marges de la
théorie sociologique Il est significatif que Université brésilienne jamais fait
une place institutionnelle cette science Contrairement ce qui se passe aux
Etats-Unis et dans certains pays Europe où existent dans les universités des
départements de religion et même de théologie nous ne trouvons pas ici un déve
loppement parallèle La religion ne est créée un espace institutionnel que dans
les séminaires et les instituts religieux de recherche Dans le domaine universitaire
les recherches ont toujours été réalisées par des individus isolés motivés par des
préoccupations particulières ou par des groupes informels réunis autour eux
Je ne crois pas que cela soit accidentel et je voudrais indiquer quelques-unes des
raisons qui expliquent cette marginalisation des phénomènes religieux
III SOCIOLOGIE DE LA RELIGION PR OCCUPATION MARGINALE
Dépasser le Brésil archaïque pour entrer dans la modernité telle était la
préoccupation dominante de nos cercles intellectuels partir des années 30
moment qui nous intéresse il est celui de implantation de la sociologie
dans Université brésilienne Nous ne discuterons pas ici les ambiguïtés impré
cisions et contradictions que ces notions contiennent Nous les utilisons seulement
pour indiquer un centre général intérêt qui réunit en une seule constellation
des facteurs ordre politique économique social et culturel Or les oligarchies
qui dominaient le Brésil archaïque ont trouvé dans Eglise catholique un allié
puissant un poids historique institutionnel idéologique et culturel considérable
M.I PEREIRA DE QUEIROZ art cit. 512
Ibid
27 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
La lutte contre archaïsme devait nécessairement revêtir la forme une lutte
contre une vision sacrale du monde soutien de la pensée conservatrice objectif
politique économique et culturel atteindre était celui une société sécularisée
scientifique éduquée moderne univers magico-sacral il fallait opposer la
recherche empirique et la science aux orientations stagnantes et de caractère
religieux de éducation cléricale une école laïque et Etat La science devait
constituer le pôle de rayonnement un Brésil nouveau Science et éducation sécu
larisée recherche et diffusion une nouvelle culture erudite ainsi se constituait
le centre idéologique de alternative archaïsme sacral de Eglise et des oli
garchies attitude bien compréhensible une Université qui en était ses pre
miers pas et qui devait légitimer sa vocation culturelle et politique
Il est évident que dans un tel cadre idéologique la religion ne pouvait appa
raître comme une phénomène significatif et digne intérêt Tout contribuait ce
elle soit identifiée aux forces les plus réactionnaires du pays et il est pro
bable il en été ainsi Au moment où la tâche urgente était de préparer le
chemin de avenir intérêt pour la religion ne pouvait signifier une perte inutile
des forces scientifiques déjà si frêles cette époque autant plus que on sup
posait que la pensée de type religieux était appelée disparaître avec expansion
de la science La sagesse évangélique demeure Laissez les morts enterrer les
morts est ce qui se passa Entre Eglise et Université établit un partage
tacite des champs influence La religion resta recluse dans les institutions ecclé
siastiques et Université se replia pratiquement sur elle-même pour centrer toute
son attention sur des recherches elle jugeait dignes intérêt
Ce silence est significatif Car si une des tâches que intelligentsia universi
taire était assigné était bien de hâter la liquidation des systèmes qui maintenaient
le Brésil archaïque on pouvait penser que Eglise catholique allait être objet
un travail sociologique clarifiant et rigoureux Or il en rien été Dans le
domaine de histoire par exemple Oscar Beozzo historien catholique étonne
que Eglise catholique ait été étudiée par nos historiens classiques en quel
ques paragraphes Pourquoi ce silence Le problème devient plus étrange si on
constate que la majorité absolue des études de sociologie de la religion réalisées
en 1959 ont comme objet de recherche des phénomènes considérés comme
exotiques Eglise catholique en tant que réalité institutionnelle un poids poli
tique et idéologique important est laissée de côté Ce silence explique peut-être
par des raisons ambivalentes une part idéologie affirmait que la religion
était pas un objet digne être étudié autre part la prudence politique suggé
rait que on ne doit pas chatouiller le tigre avec une baguette. Peut-être Eglise
était-elle encore trop puissante pour être directement affrontée Le partage des
champs influence imposait ainsi comme un arrangement plus adapté une
époque de transition
Les années 50 sont marquées par un rapide processus de changements sociaux
provoqués par industrialisation avec toutes les conséquences qui en découlent
urbanisation accélérée migrations des zones rurales archaïques vers la ville
sécularisation De nouvelles espérances surgissent Le chemin de la bourgeoisie
cultivée ou non connaissait alors une nouvelle idole le développement En finir
avec le Brésil périphérique archaïque ignorant et superstitieux dont agonie est
ailleurs prouvée par les minutieuses observations faites dans les enquêtes univer
sitaires Que meure et périsse tout ce qui est plus utile tel est le sens du
nouveau progressisme habillé américaine et fourré de mots ordre pour ur-
28 LE RETOUR DU SACRE
banisation pour industrialisation pour la technologie et par conséquent pour
le contrôle rationnel tous les niveaux ... Le modèle la rigueur néo-capitaliste
met en mouvement presque tous les fronts même les intellectuels radicaux atten
dent les bénéfices une révolution bourgeoise ... objectif était le passage
ou mieux arrachement sauveur grâce auquel nous aurions une infrastructure
nationale sans inconvénient un Etat oppresseur 10)
Climat nettement favorable aux slogans du capitalisme libéral industrialisa
tion capitaliste aurait réaliser en même temps que des miracles économiques
des miracles politiques et culturels Les rapides progrès de transformation sociale
devraient hâter la disparition du Brésil misérable rural folklorique étrangement
superstitieux et pré-modeme Une atmosphère sécularisée instaure qui malgré
son douloureux impact sur les nouveaux émigrés des réduits sacro-ruraux ne
pouvait être accueillie comme un événement prometteur Le progrès des reli
gions urbaines telles que le pentecôtisme et Umbanda ne posait pas de question
la sécularisation car il pouvait être interprété comme le résultat de mécanismes
religieux compensatoires de nature purement transitoire et éphémère Le Brésil
reproduisait un rythme accéléré les processus par lesquels étaient passés les pays
industrialisés Industrie lourde et suffrage universel doivent marcher la main
dans la main On ne se souciait pas ce moment-là de avertissement de Max
Weber la rationalisation scientifique de la société implique établissement de
mécanismes totalitaires de contrôle
avènement de la sécularisation sonnait la fin une série de manifestations
religieuses pittoresques et exotiques liées au Brésil archaïque Il était nécessaire
de les étudier pour pouvoir garder des documents de phénomènes culturels uni
ques en voie extinction Aussi la recherche prend-elle allure un précoce
nécrologe objets étude comme le suggère Alfred Bosi 11 Il devient alors
impensable que la culture populaire puisse de quelque manière contribuer la
préparation de avenir intérêt pour la culture populaire apparaîtra seulement au
début des années 60 Les phénomènes religieux tout comme la culture populaire
demeurent en marge des préoccupations scientifiques Le moment idéologique ne
permettait pas ils émergent comme phénomènes significatifs Eglise catho
lique comme institution cléricale continue accepter la division des sphères
influence ses préoccupations sont nettement institutionnelles tournées vers
intérieur et ses énergies sont dirigées vers les problèmes posés par sa propre
survivance dans ce nouveau monde
Cependant les espérances suscitées par le développement ont pas tardé
écrouler Les contradictions internes et externes du économique
le conflit entre les maîtres du pouvoir et les classes pauvres la prise de conscience
que notre situation était celle un capitalisme dépendant ayant les inconvénients
du capitalisme sans en avoir les avantages) et finalement inauguration un Etat
totalitaire en 1964 solution de force pour les conflits indiqués ci-dessus ont
déterminé la fin du schéma idéologique antérieur Comment comprendre cette
10 Alfredo Bosi Um testemunho do Presente in Carlos Guilherme MOTA op
cit. IV
11 Ibid
29 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
nouvelle phase Le marxisme offre des clés que le modèle antérieur ne possédait
pas II est vrai que son influence se faisait déjà sentir dans les années 50 la
limite aucun analyste des années 50 aurait évité entrer dans les sentiers du
nationalisme ou du marxisme orthodoxe ou du développementisme ou du
populisme observe Carlos Guilherme Mota 12 est au moment où appa
raissent les contradictions entre le capitalisme dépendant et les idéaux nationalistes
développementistes et populistes que le marxisme prend une portée il
avait pas avant
Quelle est influence du marxisme dans les recherches sur le phénomène
religieux Il est intéressant de noter que Mota est référé au marxisme orthodoxe
comme étant celui qui exercé le plus influence Le me
paraît une solution théorique pour les moments impasse idéologique En affir
mant une dialectique déterministe et inéluctable au niveau des relations écono
miques il rend nos confusions théoriques supportables car elles sont vécues avec
la certitude que la raison immanente histoire conduira le capitalisme sa propre
destruction et donc un dépassement Version sécularisée de la doctrine chré
tienne de la providence En réalité on peut observer existence un passage
facile du christianisme orthodoxe au marxisme orthodoxe Beaucoup de conver
sions se Sont produites ces frontières Or si la dialectique du réel est interne
la sphère économique les facteurs idéologiques et culturels sont réduits la
condition de simples épiphénomènes réflexes inversés des forces qui meuvent
histoire Une telle position détermine déjà par avance les objets dignes de atten
tion du scientifique Et quels sont ces objets Ceux liés directement aux rapports
de production La religion comme réflexe inversé est réduite un rôle insigni
fiant Se consacrer des recherches sur la religion implique une dangereuse
déviation théorique et pratique Si pourtant la doit être étudiée il faut que
le chercheur sache que la clé de son problème se trouve au niveau des rapports
de production et des rapports de classe Mais si tel est le cas pourquoi emprunter
ce chemin détourné pour analyser les impasses que vit le pays Pourquoi ne pas
abandonner la religion tout simplement et aborder de front le problème des rap
ports de production
Il ne agit ici que une rapide ébauche des conditions qui expliquent pour
quoi dans la sociologie brésilienne le phénomène religieux est resté marginal ai
dû laisser de côté pour des motifs analyse des phénomènes très significatifs
comme la politisation des secteurs laïques des Eglises catholiques et protestantes au
cours des années 50 et apparition au début des années 60 de préoccupations
touchant la culture populaire reviendrai plus tard Ce qui intéresse est
isoler les facteurs idéologiques qui expliquent la situation marginale des recher
ches sur les phénomènes religieux Je crois que les perspectives positivo-scienti-
fiques les pressions pour dépasser le Brésil archaïque et instaurer un Brésil
moderne le processus de sécularisation et le poids du marxisme sont une impor
tance fondamentale
Si les phénomènes religieux ont été maintenus en marge des préoccupations
de la communauté scientifique cela ne signifie pas ils aient été objectivement
12 C.G MOTA op cit. 175
30 LE RETOUR DU SACRE
marginaux émergence des objets de connaissance dans les centres intérêt des
scientifiques est liée aux conditions idéologiques dans lesquelles ils se sont formés
et travaillent Celles-ci leur tour sont liées au lieu social du scientifique et de
Université Commentant les raisons que on trouve hors des chemins empruntés
par intelligentsia universitaire de Paulo centre des activités scientifiques du
pays Alfredo Bosi observe que pour comprendre ses motivations profondes ...
il est nécessaire non seulement de reconnaître sa filiation premièrement oligar
chique ensuite de classe moyenne ennoblie par un status dans la hiérarchie
enseignante) de souligner sa méfiance devant tout nationalisme de vérifier son
décentrement par rapport au pouvoir mais aussi entrer dans les difficultés de
sa pratique intellectuelle Université pratiqué les sciences sociales dans des
moules fran ais et américains courant souvent consciemment le risque être
positiviste ou fonctionaliste par conséquent scientifiquement neutre et de
rester ainsi étrangère pendant de longues années au processus de conscientisation
qui se réalisait dans des domaines moins académiques de intelligentsia brési
lienne ... Cet éloignement de toute pratique populaire été le tribut payé par une
université aseptisée laborieuse et pénétrée au plus profond elle-même des
idéaux de la rigueur académique Toute occupée par image objective de la tran
sition du traditionnel au moderne elle ne pouvait voir que la science pure
suit le courant de la domination où son air de précoce nécrologe objets
étude 13)
Ayant ainsi constaté les origines oligarchiques et de classe moyenne de
intelligentsia brésilienne son acceptation facile et a-critique de idéal de
dépassement de archaïsme vers la modernisation et accouplement de telles
origines et positions avec les critères une science rigoureuse descriptive et
neutre il en découle naturellement un divorce entre Université et le peuple On
peut alors observer la distance qui sépare avant-garde et le populaire la
culture sérieuse et celle de consommation sans soup onner même de loin que
le progrès technique peut avoir un contenu social réactionnaire 14 Culture
élites qui ne parvient pas atteindre de manière régulière et extensive 50.000
personnes dans un pays de 90 millions habitants selon les termes de Roberto
Schwartz 15 Il me semble que la marginalisation du phénomène religieux en
racine dans la séparation qui existe entre Université et le peuple La culture
populaire avec ses manifestations religieuses appartenait au Brésil que on pré
tendait enterrer Même quand Université se penche sur le populaire pour étu-
dier le résultat final de ce travail une forme erudite sans laquelle il ne pourrait
être utilisé dans les processus échanges symboliques propres la vie acadé
mique La production scientifique est inintelligible pour les secteurs populaires
elle étudiés
Le nouvel essor que les études de la religion connaissent hui au
Brésil est dû une transformation idéologique profonde qui implique une critique
13 Ibid. pp VI-VII
14 Ibid 246
15 Ibid. 22
31