17 Pages
English

Mobilisation politique et modernisation organique. Les expulsions de Juifs au Bas Moyen Age / Political Mobilization and Organical Modernization. The Expulsions of the Jews in the Later Middle Ages. - article ; n°1 ; vol.46, pg 5-20

-

Gain access to the library to view online
Learn more

Description

Archives des sciences sociales des religions - Année 1978 - Volume 46 - Numéro 1 - Pages 5-20
16 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Subjects

Informations

Published by
Published 01 January 1978
Reads 29
Language English
Document size 1 MB

Maurice Kriegel
Mobilisation politique et modernisation organique. Les
expulsions de Juifs au Bas Moyen Age / Political Mobilization
and Organical Modernization. The Expulsions of the Jews in the
Later Middle Ages.
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 46/1, 1978. pp. 5-20.
Citer ce document / Cite this document :
Kriegel Maurice. Mobilisation politique et modernisation organique. Les expulsions de Juifs au Bas Moyen Age / Political
Mobilization and Organical Modernization. The Expulsions of the Jews in the Later Middle Ages. In: Archives des sciences
sociales des religions. N. 46/1, 1978. pp. 5-20.
doi : 10.3406/assr.1978.2154
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0335-5985_1978_num_46_1_2154Arch Sc soc des Rel. 1978 46 juillet-septembre) 5-20
Maurice KRIEGEL
MOBILISATION POLITIQUE
ET MODERNISATION ORGANIQUE
Les expulsions de Juifs au Bas Moyen Age
Thé expulsions of the Jews in the later Middle Ages have been
ascribed to economic national or political currents these explana
tions nevertheless are partial and an integrating theory is needed
On the basis of an analysis of the three major expulsions from
England 1290) France 1306 and Spain 1492) such an integrat
ing theory may be suggested The main features of the regimes
of Edward Philip the Fair and Fernando and Isabella were
largely similar The regimes were simultaneously modernizing and
mobilizing institutions characteristic of the modern state were then
built and national belonging was defined sense of participation
and involvement was ensured by the building of deliberative as
semblies the emergence of public opinion and an enthusiasm
sustained by messianic postures All these developments are facets
of general process of awakening But these modernizing regimes
tapped on traditional values and preferred to proceed by gradual
steps without break on the contrary traditional ideas were invested
with dynamic significance and were to be given practical outlet
so that the foes whose long-standing presence had previously been
suffered were no more tolerated Governments could reinforce by
expelling the Jews popular loyalty power and masses were united
one more common goal
Vers 1520 Europe occidentale exception de Italie du Nord était
vidée de Juifs Deux vagues expulsions étaient succédé dans un premier
temps Angleterre avait expulsé sa population juive en 1290 et la France avait
imitée en 1306 avec un écart de près de deux siècles Europe méridionale et
centrale avait suivi Les principautés allemandes avaient condamné les Juifs
exil les unes après les autres partir de 1450 environ et le bannissement des
Juifs de Ratisbonne en 1519 avait marqué aboutissement de éviction des Juifs
par étapes de presque tous les territoires soumis nominalement autorité impé
riale les Rois Catholiques Ferdinand et Isabelle avaient chassé les Juifs en
1492 de leurs possessions continentales comme de la Sicile et de la Sardaigne
le roi du Portugal avait emboîté le pas en 1497 et Ferdinand avait étendu la
mesure de proscription au royaume de Naples en 1511 les tumultes antijuifs qui ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
avaient troublé la Provence après sa réunion la France avaient amené le pou
voir politique décréter en 1498 expulsion que réclamait la population Ainsi
se bouclait un premier cycle de présence juive en Europe occidentale est aux
alentours de 1650 et très progressivement que se produira une nouvelle évo
lution des attitudes et des mentalités et que les Juifs pourront nouveau établir
même ouvertement et non seulement sous le déguisement marrane dans Europe
du Nord-Ouest
Les expulsions en chaîne procèdent-elles de hostilité religieuse stimulée
au Bas Moyen Age par une christianisation que la diffusion des vérités de la
foi mises la portée de auditoire le plus large grâce une prédication didac
tique et moralisante ou la représentation crue des scènes de la Passion rendirent
la fois plus profonde et plus proche de la sensibilité populaire Correspondent-
elles des tentatives de purgation de sociétés que les fléaux et les guerres incitent
vouloir retrouver grâce devant leur Seigneur par le rejet des dissidents et
élan une pitié rénovée et rassembleuse exclusion des Juifs serait alors
expression fidèle des excroissances de la religiosité des masses médiévales
de leurs effusions naïves et de leurs déviations dogmatiques Peut-on pour
tant manquer de remarquer que les évictions des Juifs se multiplient vers an
1500 orée des temps modernes et que la première séquence expulsions
aux environs de 1300 coïncidait déjà avec éclatement un monde occidental
dont effondrement de Empire et les revers de la papauté avaient défait la
cohésion Et puisque la plus juste doctrine avait affirmé le droit existence
certes comprimée des Juifs au sein du corps chrétien leur élimination est-
elle pas solidaire de évanouissement au début du XVIe siècle après deux siècles
de vicissitudes annonciatrices du rêve pontifical une chrétienté globale orien
tée par le successeur de Pierre investi du pouvoir de lier et de délier Ne
constitue-t-elle pas un symptôme révélateur de la déchéance du plus haut idéal
médiéval
Il est paradoxal que les chercheurs aient rarement vu dans envenimement
de la haine interconfessionnelle la clef des expulsions Probablement opposi
tion religieuse leur est-elle apparue comme une constante inapte rendre compte
exclusions qui constituent autant de ruptures de solutions de continuité Elle
peut certes être ressentie avec une intensité différente suivant les périodes mais
cette variation renvoie des motivations que la seule histoire du sentiment reli
gieux est impuissante élucider Les historiens ont dès lors orienté leur
enquête dans trois directions les uns ont retenu les facteurs socio-économiques
pour principe de leur etiologie des expulsions autres ont reconnu dans la
Cf en ce sens POLIAKOV Du Christ aux Juifs de cour Paris Calmann-Lévy
1955 pp 57-193 H.H BEN-SASSON Histoire des Juifs au Moyen Age en hébreu) Tel-
Aviv 1969 2e et 3e parties
est interprétation de BARON Social and Religious History of the Jews
Columbia University Press IX 1967) pp 3-4
Gavin LANGMUIR attire attention sur le contraste entre immutabilité de la doctrine
ecclésiastique sur les adeptes du judaïsme et évolution de attitude des médiévaux vis-à-vis
de leurs contemporains juifs cf The Jews and the Archives of Angevin England Reflec
tions on Medieval Antisemitism Traditio XIV 1963 236) DE JUIFS EXPULSIONS
montée du nationalisme origine du mouvement intolérance autres enfin
ont vu dans les Juifs bannis les victimes de combats politiques auxquels ils
étaient pas partie prenante ou ne participaient en comparses
Les interprétations qui insistent sur la primordialité de infrastructure
ont souligné inégale véhémence du ressentiment antijuif dans les différentes
strates de la société médiévale et se sont efforcées identifier les couches sociales
porteuses un antijudaïsme militant et susceptibles de jouer un rôle moteur
dans la dynamique des expulsions Georg Caro pu ainsi corréler effervescence
antijuive dans Empire aux XIVe et XVe siècles avec la promotion des corps
de métier investissement du Conseil urbain par les représentants des corpo
rations et envoi concurrent des Juifs au bûcher Strasbourg en 1349 illustrent
cette connexion Les historiens qui suivent cette ligne de recherche prennent
garde autre part la chronologie des expulsions celles-ci sont le fait vers
1300 de Angleterre et de la France les Etats les plus développés Occident
le reste des pays de Europe de Ouest ne suit après un intervalle de près
de deux cents ans Röscher tiré la le on de cette observation et donné
une formulation concise la loi il avait repérée le caractère de la
politique médiévale vis-à-vis des Juifs est en raison inverse de la tendance éco
nomique générale la croissance économique et la diversité grandissante
de organisme social permettent de se dispenser de recourir aux Juifs qui as
sument les tâches complexes dans des économies inchoatives et se trouvent de
plus en plus rempla ables au fur et mesure que la bourgeoisie en progression
leur dispute leurs fonctions On explique alors que expansion du XIIIe siècle
se soit soldée par expulsion des Juifs dans les régions les plus avancées et
une nouvelle poussée de croissance après 1450 entraîne le même effet dans
les pays allemands et aux pourtours méridionaux 6)
Contre-épreuve les Juifs du royaume de Majorque qui réunissait île
baleare et des possessions continentales et dont la capitale était située Perpi
gnan craignirent en 1306 être expulsés Jacques II de Majorque qui ap
puyait sur la France pour maintenir son indépendance face au roi Aragon
pouvait céder éventuelles pressions et imiter Philippe le Bel Il semble
il ordonna effectivement instar du souverain fran ais une confiscation
générale des biens juifs qui préparait la voie éviction de leurs propriétaires
est ce que suggère une décision halakhique du rabbin de Barcelone Salomon
Cf GINSBURGER La première communauté israélite de Strasbourg in
PUBLICATIONS DE LA FACULT DES LETTRES DE UNIVERSIT DE STRASBOURG Mélanges 1945
Etudes Alsatiques Paris 1946 pp 65-92 notamment 85-92)
SCHER The Status of the Jews in the Middle Ages Considered from the Stand
point of Commercial Policy Historia Judaica VI 1944 14
STRAUSS note le lien entre le développement économique rapide après 1450 et
expulsion des Juifs dans les pays allemands in The Jews in thé Economie Evolution
of Central Europe Jewish Social Studies 1941 24
évolution de attitude des souverains majorquins égard des prêteurs juifs au
début du xive siècle trahit influence fran aise le système traditionnel qui associait encou
ragement officiel de leurs activités une ponction modérée sur leurs profits est remplacé
par un contrôle sévère combiné une exploitation draconienne qui éponge périodiquement
leurs revenus cf EMERY The Jews of Perpignan in the 13th Century New York
Columbia University Press 1959 93 l) ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
Ben Adret inspirant du précédent créé par les autorités talmudiques de Gérone
en 1285 occasion du siège de la ville catalane par armée de Philippe le
Hardi et des violences subies alors par la communauté juive locale 8) Ben
Adret prescrivit aux Juifs expulsés de France qui étaient réfugiés dans la
péninsule ibérique de dresser nouveau leurs contrats de mariage ketoubot)
qui stipulaient les sommes dues épouse en cas de divorce ou de viduité
Remarquons au passage que comme les exilés totalement dépouillés avaient
pas de quoi satisfaire les obligations auxquelles ils assujettissaient et que
Ben Adret reprenant une image du prophète Isaïe sur les fils de Jérusalem
réduite en ruines les comparait une antilope prise dans les rets cette
seconde rédaction des contrats était surtout destinée affirmer la dignité du
lien matrimonial et la distinguer du simple concubinage Or les Juifs
majorquins furent également tenus par le rabbin barcelonais établir de nou
velles ketoubot il faut supposer que tous les actes en leur possession recon
naissances de dettes ou pièces reconnues par le droit civil juif avaient été saisis
pêle-mêle 10 Mais la confiscation ne fut pas suivie de expulsion le
souverain majorquin renon en fin de compte son projet et accorda sa
sauvegarde aux Juifs inquiets venus solliciter sa protection 11 De même
Robert de Calabre qui rempla ait en Provence son père Charles II Anjou
alors en Italie décida en juillet 1306 expulser les Juifs proven aux et fit
procéder inventaire de leurs biens Mais son père arrivé quelques semaines
plus tard Marseille annula la mesure prise par son fils Dix-sept évêques
demandèrent au roi Robert dès il eut succédé son père Charles la
grâce de chasser les Juifs de Provence mais essuyèrent un refus 12 Arnaud
de Villeneuve médecin personnel et proche conseiller de Jacques II Aragon
demandait tout aussi vainement son souverain en 1308 de inspirer de
exemple du roi Angleterre et du roi de France et de donner un délai
un an aux Juifs de son royaume pour se convertir ou exiler 13)
est-ce pas que les pays méditerranéens ne pouvaient encore se payer le
luxe de se priver une collectivité diligente laquelle aucun groupe social
appartenant la chrétienté majoritaire était encore en mesure de se substituer
Le schéma roschérien ratifié par Pirenne 14) repris par les auteurs marxistes
Cf sur ces violences le témoignage du chroniqueur Bernât DESCLOT Llibre del
Rei En Pere eh CLII Les Quatre Grans Croniques Barcelone Ed Soldevila 1971
553 ER Histoire des Juifs dans Espagne chrétienne en hébreu) Tel-Aviv Am ved
1959 105
est ce que fait justement remarquer Abraham NEUMAN The Jews in Spain Phila
delphia Jewish Publication Society of America 1942 II 45
10 Cf la décision Ibn Adret in Responsa no 614 et in Minhat Qnaot
Pressburg 1838 no 101 179
11 Cf le mandement latin publié par Fidel FITA La Espa hebrea datos hist ricos
Madrid 1898 II 171
12 Cf CAMAU La Provence travers les siècles IV 1930 pp 309-311
13 Arnaud de Villeneuve se réfère explicitement aux précédents anglais et fran ais
Si no acorden finalment assi con lo rey Danglaterra primer puxes lo rey de
Franca los gitarets de tota vestra Seynoria Cf MENENDEZ PELAVO Historia de los
haterodoxos espa oles Madrid 1880 749
14 PIRENNE Histoire économique de Occident médiéval Paris Desclée de
Brouwer 1951 277 EXPULSIONS DE JUIFS
tel Abraham Léon 15) satisfait au surplus appétit de clarté éveille énu-
mération de multiples expulsions totales ou partielles et dont le désordre paraît
première vue très événementiel Mais la thèse néglige la spécificité de la mesure
expulsion les couches montantes qui suppléent les Juifs doivent les reléguer
dans des secteurs économiques secondaires les déloger des branches nouvelles
éventuellement réclamer leur dépouillement Mais que leur importe la présence
de Juifs marginalisés rejetés dans des activités étriquées En autres termes
le déterminisme économique constitue-t-il un foyer énergie suffisamment puis
sant pour alimenter la revendication expulsion est une objection de même
sens on peut faire Schwarzfuchs qui démontré le lien entre expulsion
des Juifs de France en juillet 1306 et la réévaluation de la monnaie annoncée
un mois auparavant et dont le succès dépendait de état du Trésor royal 16
pour remplir ses coffres Philippe le Bel devait exproprier les Juifs Mais devait-il
les chasser
La démarche de Salo Baron est autre pour lui les expulsions répétées ne
sont pas du moins au premier chef le contrecoup des modifications de orga
nisme économique mais résultent une métamorphose de la sensibilité une
transmutation de la matière des grandes unanimités une conversion des signes
de ralliement émergence du sentiment national appelle exclusion de étran
ger recoupe la laïcisation générale de la société et reflète effacement de la
chrétienté en tant idéal total et efficace Eglise avait fondé théologiquement
la pérennité de la présence juive les expulsions ne résultent pas un enthou
siasme religieux porté son paroxysme mais représentent au contraire un des
aspects de la sécularisation La recherche de la dernière génération largement
confirmé plusieurs hypothèses de Baron énoncées dès les années 1930 17
Bernard Guénée non seulement mis en lumière existence un sentiment pro
prement national en France au Moyen Age mais il pu grâce une étude
sémantique en dater apparition du début du XIVe siècle soit époque du
rejet des Juifs est bien alors que se précise la notion de frontière que ins
taure la différence entre naturels et étrangers est en 1318 que les
Fran ais sont amenés parler de la nation ils forment natione gallicus 18
Dans le même temps attentat Anagni symbolise échec de la théocratie
la confiance en soi de autorité séculière et le large soutien dont elle dispose
dans opinion Joseph Strayer souligné la profondeur du mouvement de laïci
sation vers 1300 en France et en Angleterre la primauté de allégeance accor
dée aux instances centrales non-cléricales la monopolisation du pouvoir politique
par la machine administrative laïque sa capacité atteler les particuliers aux
15 LEON La Conception matérialiste de la question juive Paris E.D.I. 1968
passim
16 SCHWARZFUCHS The Expulsion of the Jews from France 1306 in 75th
Anniversary Volume of the Jewish Quarterly Review 1967 pp 482-489
17 BARON Nationalism and Intolerance Babylon to the Seventeenth Century
The Menorah Journal XVI 1929 503 sq
18 GU Etat et nation en France au Moyen Age Revue historique 237
1967 pp 17-30 notamment pp 25-27 Les persécutions antijuives du début du xive siè
cle ont sans doute beaucoup autres raisons mais est aussi que les Juifs heurtent un
sentiment national conviction religieuse et ethnique cf aussi du même auteur Oc
cident aux XIVe et XVe siècles les Etats Paris P.U.F. 1971 123 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
tâches qui renforcent sa capacité intervention et elle est pas même
assumer comme la levée de impôt la multiplication du nombre des officiers
séculiers la construction une théorie de la souveraineté en sont autant expres
sions 19 Quant la concomitance entre la formation de unité nationale en
Espagne et expulsion des Juifs elle semble parler elle-même La série des
expulsions aux environs de 1500 serait un signe des temps de la Réformé un
symptôme avant-coureur de la crise La perspective offerte par Baron présente
ainsi le même avantage que explication inspiration roschérienne elle fournit
un appareil conceptuel clair et apparemment opérant mais elle comporte ce
vice elle fait appel des motivations passées sous silence dans les textes
et il faut donc les supposer avoir agi comme insu des acteurs incapables
expliciter leurs mobiles autrement que dans un langage périmé qui ne définit
plus correctement leurs aspirations et déforme la nature de leurs passions
Une troisième position part du fait que les expulsions sont toujours décré
tées par le pouvoir ce il faut donc expliquer est attitude du pouvoir
qui choisit de soutenir les Juifs contre le courant ou de les abandonner leur
sort Le niveau politique est ainsi privilégié Au XIIIe siècle activité juive de
crédit avait pour résultat en Angleterre de faire passer des terres gagées en la
possession de monastères et de riches barons qui libéraient les débiteurs en
achetant leurs biens-fonds elle renfor ait donc objectivement emprise de la
haute noblesse Ovrut en déduit que expulsion des Juifs Angleterre en
1290 inscrit dans le cadre de la lutte engagée par Edouard Ier contre les plus
puissants barons 20 Suivant un raisonnement apparenté Netanyahu établit
que la condition des Juifs au Portugal est étroitement liée au XVe siècle
état des rapports entretiennent la royauté et la noblesse les souverains
tels Jean 1385-1433 et Alphonse 1438-1479) prêts assurer appui
nobiliaire en aliénant au bénéfice des seigneurs une partie de leur domaine et
en sacrifiant leurs prérogatives protègent la communauté juive celle-ci constitue
pour eux une source de revenus autant plus appréciable ils gaspillent leurs
deniers par les faveurs dont ils comblent les nobles et joue un rôle indispen
sable puisque la passivité ou le mauvais-vouloir du prince ne favorise pas
éclosion une bourgeoisie autochtone inverse les rois soucieux de limiter
les empiétements seigneuriaux sur leur autorité et de renforcer Etat ainsi
Duarte 1433-1438 et Jean II 1479-1495 prêtent nécessairement une oreille
complaisante aux doléances des classes urbaines représentées aux Cortes et pra
tiquent une politique antijuive 21 Dans le même ordre idées si les Juifs
furent expulsés Espagne est parce que les Rois Catholiques au départ bien
disposés égard des Juifs effectuèrent un virage au demeurant malaisément
datable ils décidèrent de réduire aristocratie en négociant une alliance avec
la bourgeoisie qui mit pour prix de son accord élimination de la minorité
19 Joseph STRAYER The Laicization of French and English Society in the 13th
Century Medieval Statescraft and the Perspectives of History Princeton University
Press 1971 pp 251-265
20 Barnett OVRUT Edward and the expulsion of the Jews The Jewish
Quarterly Review 67 April 1977 pp 224-235
21 NETANYAHU Don Isaac Abravanel Statesman and Philosopher Philadelphia
Jewish Publication Society of America 1968 pp 8-10 20-21 26-27
10 EXPULSIONS DE JUIFS
dont expérience gênait son propre épanouissement 22 vrai dire cette opti
que introduit des distinctions tranchées entre classes difficilement applicables
la réalité ibérique et insère dans une interprétation générale du règne de
Ferdinand et Isabelle hui dépassée il est fort douteux que les souve
rains aient recherché appui des couches urbaines contre la noblesse 23)
Mais que les deux premières théories paraissent probantes une autant que
autre que toutes signalent des récurrences et des concomitances qui appellent
la systématisation indique elles circonscrivent pour le moins une part de
réalité Elles dégagent des situations typiques où se produit expulsion des Juifs
les enchaînements elles décèlent ne paraissent pas suffisants créer ces
situations peut-être aucun entre eux est-il même nécessaire Elles laissent
autant plus désirer une perspective qui intègre leurs points de vue et rende
compte globalement du processus qui pousse les pouvoirs rejeter les Juifs
Il est pas indifférent de remarquer que les trois principales expulsions du Bas
Moyen Age celles Angleterre de France et Espagne ont été prononcées
par des souverains qui quel que soit le jugement on porte sur eux ne sont
pas des personnages de second plan mais de grandes figures leurs pays ont
connu en leur temps des transformations décisives Sans postuler que les grands
règnes sont nécessairement le produit de hautes intentions on peut tout de même
penser que ces princes ont marqué leur époque de leur estampille personnelle
et que leurs décisions résultent du moins dans leur principe de stratégies coor
données ou découlent orientations plus ou moins stables Strayer montré
que Philippe le Bel contrôlait étroitement ses officiers intervenait personnelle
ment dans les affaires les plus minimes et décidait en tout état de cause des
grandes options 24 Il importe ailleurs peu ici que le roi ou un de ses
conseillers soit responsable de la ligne politique adoptée il suffit de rappeler
elle existe Si expulsion des Juifs intervient intérieur de combinaisons
globales dûment élaborées dans des phases historiques largement équivalentes
un point de vue typologique il peut être pertinent de chercher distinguer
le ton principal de ces périodes le motif qui se répète en chacune elles non
pas en repérant un aspect partiel commun mais en considérant toute étendue
du champ de activité historique
Le thème caractéristique du règne Edouard Ier et de ceux de Philippe le
Bel et des Rois Catholiques est la mobilisation envisagée sous le double aspect
22 Ibid. pp 41-42
23 Cf mon article La prise une décision expulsion des Juifs Espagne en
1492 Revue Historique 1978 pp 49-90
24 STRAYER Philip the Fair constitutional King in Medieval State-
scraft... pp 195-212 Mais partir une analyse serrée fondée sur la diplomatique R.H
BAUTIER parvient des conclusions exactement opposées cf Diplomatique et histoire
politique ce que la critique diplomatique nous apprend Sur la personnalité de Philippe
le Bel Revue Historique 525 1978 pp 3-29
11 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
de la participation croissante et une intégration plus poussée 25 Les sociétés
que ces souverains ont re ues en partage lors de leur accession au trône parais
sent la fois anémiées et segmentées Angleterre valeur exemple Chris
topher Brooke peut conclure un livre qui retrace son histoire du roi Alfred
Henri III 871-1272) sur idée elle est encore la veille de époque
des Edouards un pays de petites communautés gouvernées par intenses
patriotismes locaux 26 Ces cellules juxtaposées forment un ensemble dis
continu et leur coexistence ne génère pas le sentiment une collectivité étant
pas animé par des courants idéaux galvanisants le corps social reste amorphe
presque inerte Or un double mouvement va lui insuffler la vie une part la
formation un centre va intégrer la périphérie la contexture auparavant lâche
étoffera de autre des convictions partagées vont tendre un organisme anté
rieurement mou vont orienter des volontés qui revendiqueront une part dans
la prise des décisions Des sociétés dispersées et résignées disparaissent autres
se forment éveilleuses énergies et décloisonnées
La poussée démographique constitue la précondition de ce nouveau dyna
misme plus peuplées ces sociétés deviennent plus remuantes et plus soudées
De fait la France et Angleterre connaissent au XIIIe siècle un très sensible
accroissement du nombre des hommes la dilatation du volume de la population
castillane au XVe siècle est incontestable quels que soient les chiffres nets on
retienne elle représenterait le témoignage majeur du renversement de tendance
par lequel Espagne centrale éclipse pour longtemps au XVIIIe siècle
au moins la périphérie maritime 27 est cette Castille où se concentre
agitation antijuive Fernand Braudel vu dans les expulsions de Juifs de la
péninsule ibérique la fin du XVe siècle et des pays italiens au XVIe siècle la
preuve du surpeuplement de Europe méditerranéenne en regard la tolé
rance turque est liée la relative sous-population du bassin oriental de la Médi
terranée 28 Le raisonnement pourrait être élargi aux expulsions médiévales
antérieures celles des environs de an 1300 se produisent précisément
époque où expansion démographique trop forte aurait brisé le fragile équi
libre du nombre et dey ressources et provoqué affaiblissement biologique une
population européenne dès lors mal préparée affronter le choc des pestes
Américo Castro est violemment opposé la théorie braudélienne dénoncée
comme paradigme des explications déterministes il combattait 29 il oubliait
25 utilise ici le terme de mobilisation dans le sens où emploie Karl DEUTSCH
Social Mobilization and Political Development American Political Science Review 55
1961 pp 493-514 cf aussi pour une interprétation voisine Daniel LERNER The Passing
of Traditional Society Modernizing the Middle East Glencoe Free Press 1958 chapitre II
26 BROOKE From Alfred to Henry 871-1272) Edimbourg Nelson 1961
pp 251-252 GENICOT Le XIIP siècle européen Paris P.U.F. 1968 190
27 VILAR La Catalogne dans Espagne moderne Paris S.E.V.P.E.N. 1962
pp 509-522
28 BRAUDEL La Méditerranée et le monde méditerranéen époque de Philippe
Paris Colin 1966 380 et II pp 132-134
29 Cf Andrés AMOR Conversaci con Américo Castro Revista de Occidente
82 1970 pp 1-22 Notons que pour Baron une des causes majeures de amélioration
graduelle du statut des Juifs en Europe partir du xvne siècle est appel hommes opéré
par un capitalisme embryonnaire dont le développement dépend dans un premier stade
moins du perfectionnement de outillage que du nombre des bras cf BARON Modem
Capitalism and Jewish Fate in History and Jewish Historians 1964 pp 43-64)
12 EXPULSIONS DE JUIFS
de noter que la corrélation démographique opérait que comme une des
dimensions parmi autres un processus compris comme un choix de civili
sation 30 Notons pour notre propos un vigoureux essor du peuplement
coïncide avec les conjonctures propices aux décisions expulsion
intégration effectue sous deux modes celui de la construction de Etat
et de institution un corps de fonctionnaires incarnant cet être abstrait celui
de la formation une nation organisme de taille médiane qui délimite une
appartenance plus profondément vécue que ne pourrait le faire un pôle une
chrétienté dont le gigantisme gêne le jeu adhésions fomentatrices action ou
ne autorise que par accès brusques ou autre pôle la communauté habi
tants dont horizon étroit borne effort la résolution de querelles inconsistantes
Il est mutile de rappeler par le menu des faits trop connus Notons seulement
que se crée alors le milieu spécifique des serviteurs de Etat les légistes de
Philippe le Bel sont les homologues des letrados des Rois Catholiques désignés
pour leur compétence et non pas grâce leurs liens de parenté on peut
mettre en parallèle la conduite de Ferdinand le Catholique héros de Machiavel
et apparition en France dès avant 1300 une doctrine de la raison Etat 31
un même souci de la majesté du personnage royal guide le comportement
Edouard Ier de Philippe le Bel de Ferdinand et Isabelle La nation cir
conscrit ses frontières Edouard Ier annexe le pays de Galles incorpore les Cor-
nouailles et rétablit ordre dans les marches du Nord ramenées dans la mou
vance du pouvoir central Espagne se constitue par la réunion de la Castille
et de Aragon préférée une fusion lusitano-castillane La langue nationale
trouve ses apologistes Edouard Ier prend la défense de anglais en 1295
contre le roi de France Nebrija publie en 1492 sa fameuse grammaire du
castillan
La cristallisation de centres doués de moyens action et qui rallient
eux-mêmes leurs périphéries détermine la formation de sociétés qui deviennent
participantes idée du consentement de tous impose des mécanismes de
consultation sont mis en place le concept de représentation se précise Edouard ler
soin associer les forces vives du pays élaboration de sa politique
et est sous son règne en 1295 que se réunit le premier véritable Parle
ment 32 Philippe le Bel réunit en 1302 les premiers Etats généraux Si les
Rois Catholiques espacent au contraire la convocation des Cortes que con
trairement une opinion répandue les assemblées de la Santa Hermandad ne
remplacent pas réellement 33 ils sont passés maîtres dans la manipulation
de opinion publique Philippe le Bel avait su avant eux remarquablement
orchestrer sa propagande destinée mettre en condition opinion occasion
du conflit qui opposait Boniface VIII ou lors du procès des Templiers
Cette prise en considération de opinion publique traduit un élargissement du
30 Cf BRAUDEL op cit. II pp 153-155 Comprendre Espagne
31 Cf POST cité par STRAYER The Historical Experience of Nation-building
in Europe pp 344-345 du recueil articles cités la note 19
32 Du moins après interprétation classique cf GUENEE op cit. pp 308-314
33 Cf la démonstration lumineuse ce sujet de Marvin LUNENFELD The Council oj
the Santa Hermandad University of Miami Press 1970 passim
13