18 Pages
English

Modernité et critique de la modernité dans la théologie de la libération / Modernity and the Critique of Modernity in the Liberation Theology - article ; n°1 ; vol.71, pg 7-23

-

Gain access to the library to view online
Learn more

Description

Archives des sciences sociales des religions - Année 1990 - Volume 71 - Numéro 1 - Pages 7-23
17 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Subjects

Informations

Published by
Published 01 January 1990
Reads 34
Language English
Document size 1 MB

Michael Löwy
Modernité et critique de la modernité dans la théologie de la
libération / Modernity and the Critique of Modernity in the
Liberation Theology
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 71, 1990. pp. 7-23.
Citer ce document / Cite this document :
Löwy Michael. Modernité et critique de la modernité dans la théologie de la libération / Modernity and the Critique of Modernity
in the Liberation Theology. In: Archives des sciences sociales des religions. N. 71, 1990. pp. 7-23.
doi : 10.3406/assr.1990.1340
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0335-5985_1990_num_71_1_1340Arch Sc soc des Rei 1990 71 juillet-septembre) 7-23
Michael OWY
MODERNIT ET CRITIQUE DE LA MODERNIT
DANS LA TH OLOGIE DE LA LIB RATION
to One supersede o/the most the original traditional aspects opposition of Liberation between Theology modernity is its and attempt tra
dition As social movement it is both at the most advanced point of
the modernist current in Christianity and rooted in the traditionalist
religious mainly catholic critic of modernity
The first aspect is evident in its defense of modem freedoms its
criticism ofauthontarianism in the Church its opening for the social
sciences The second element is present in the critique of capitalist
modernisation in Latin America in the refusal of the privatisation of
faith and the attempt to re-establish community
La théologie de la libération est-à-dire le corpus croissant écrits
publies partir de 1971 par des auteurs notamment latino-américains comme
Gustavo Gutiérrez Hugo Assmann Pablo Richard Leonardo et Clodovis Boff
Enrique Dussel Frei Betto Ignacio Ellacuria Jon Sobrino et plusieurs autres
est que la pointe visible un iceberg expression spirituelle un changement
profond au sein de glise et du peuple chrétien qui commence bien avant la
parution des premiers ouvrages des nouveaux théologiens Leonardo Boff pas
tort insister sur le fait que la théologie de la libération est reflet de et reflexion sur
une praxis préalable Plus précisément elle est expression en tant que
système cohérent de valeurs et idées religieuses de tout un mouvement social
traversant glise et la société on désigne parfois comme glise des pauvres
mais comme elle déborde largement les limites de glise comme institution
on pourrait aussi appeler christianisme de la libération
Ce mouvement social se présente comme un vaste réseau informel un
courant large et diversifié de renouveau religieux social et politique présent aussi
bien la base dans les communautés ecclésiales les paroisses les associa
tions de quartier les syndicats les ligues paysannes au sommet dans les
évêchés les commissions pastorales les conférences episcopales nationales ou
régionales Pour des raisons qui restent déterminer il joue un rôle déterminant
dans glise dé certains pays notamment le Brésil et Amérique centrale
tandis que dans autres comme Argentine il reste relativement marginal Si ce
nouveau mouvement social est né au début des années 60 il est devenu un ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
phénomène massif après la conférence des évêques latino-américains
Medellin 1968) quand se développent simultanément les communautés de base
et partir de la publication du livre de Gutiérrez en 1971 la théologie de la
libération Celle-ci sans doute contribué de fa on décisive la légitimation au
développement et extension du courant échelle de tout le continent latino-
américain Dans les pages qui suivent nous allons nous référer surtout glise
catholique largement prédominante en Amérique latine mais il existe aussi une
importante théologie de la libération dans le protestantisme
Rappelons tout abord pour éviter toute confusion et tout réductionnisme
sociologique ou autre que la théologie de la libération est pas un discours
politique et social mais avant tout une réflexion religieuse et spirituelle Comme
le soulignait déjà Gustavo Gutiérrez dans son livre de 1971 Théologie de la
libération perspectives La première tâche de glise est de célébrer dans
allégresse le don de action salvif que de Dieu dans humanité qui se réalisa
par la mort et la résurrection du Christ est eucharistie mémorial et action de
grâce Mémorial du Christ qui suppose une acceptation toujours renouvelée du
sens de sa vie le don total aux autres Ce qui change profondément
par rapport la tradition de glise est la signification concrète que prend
maintenant le don total aux autres il fallait résumer en une seule formule les
idées centrales de la théologie de la libération on pourrait se référer expression
consacrée par la Conférence de Puebla des évêques latino-américains 1979
option préférentielle pour les pauvres Mais il faut préciser que pour la nouvelle
théologie ces pauvres sont les agents de leur propre libération et le sujet de leur
propre histoire et non simplement comme dans les lectures plus conservatrices
de la doctrine sociale de Eglise objet une attention charitable
Comment rendre compte de ce changement radical touchant de larges
secteurs de glise latino-américaine aussi bien au niveau du clergé que de celui
de la communauté des fidèles
Parmi les tentatives explication une des plus significatives est celle avancée
par Thomas Bruneau spécialiste nord-américain bien connu de glise brési
lienne selon lui cette glise innové dans la mesure où elle cherché
maintenir son influence Confrontée la menace de rivaux religieux protes
tantisme sectes etc. et politiques mouvements de gauche) le déclin des voca
tions la crise des finances la hiérarchie catholique compris il fallait innover
et est tournée vers les classes inférieures Il ne agit pas toutefois un intérêt
institutionnel court terme glise comme institution changé non pour des
raisons opportunistes mais pour maintenir une influence qui était définie par des
orientations normatives changeantes Ce type analyse est pas sans
intérêt mais elle me semble largement insuffisante une part parce elle
repose sur un argument circulaire glise changé parce elle voulait garder
ou élargirson influence mais cette influence est elle-même déjà ré-définie par
une nouvelle orientation normative vers les classes dominées Or où vient
donc ce changement orientation Pourquoi glise ne con oit-elle plus son
influence de la fa on traditionnelle par rapport aux élites sociales le pouvoir
politique etc On ne fait que déplacer la question sans vraiment fournir une
explication. autre part le concept influence même au sens large in
cluant toute la dimension spirituelle utilisé par Bruneau ne rend pas compte du
profond bouleversement éthico-religieux prenant fréquemment la forme une
véritable conversion des acteurs sociaux cléricaux ou laïcs engagés parfois au
risque de leur vie dans le nouveau mouvement social dans Eglise des pauvres LA MODERNIT ET SA CRITIQUE
Une autre explication utile mais trop unilatérale est celle avancée par
certains partisans des nouveaux courants glise changé parce que le peuple
pris possession de institution convertie et fait agir pour son compte
Cela correspond sans doute un aspect de la réalité mais encore une fois
interrogation se pose immédiatement nouveau comment se fait-il lue les
classes populaires ont pu partir un certain moment convertir glise
leur cause Ce type analyse tend aussi sous-estimer ce que Leonardo Boff
appelle en détournant joliment un concept marxiste autonomie relative du
champ religieux-ecclésiastique 4) est-à-dire les déterminations sociales et
culturelles propres glise sans lesquelles son ouverture au peuple partir
des années 60 est pas compréhensible
Il me semble que approche la plus efficace pour rendre compte de appari
tion en Amérique latine du mouvement social christianisme de la libération et de
son expression théologique est celle qui part de articulation ou convergence
entre le changement interne et externe Eglise vers la fin des années 50 Le
changement interne touche ensemble de catholique est comme on le
sait le développement depuis la Deuxième Guerre mondiale de nouveaux
courants théologiques de nouvelles formes du christianisme social les prêtres
ouvriers économie humaniste du père Lebret) une ouverture croissante aux
interrogations du monde moderne et des sciences sociales Le pontificat de Jean
XXIII et le Concile Vatican II vont légitimer et systématiser ces nouvelles
orientations constituant ainsi le point de départ pour une nouvelle époque dans
histoire de glise
Au même moment se déroule en Amérique latine un profond changement
social industrialisation et la modernisation économique partir des années 50
sous impulsion des capitaux multinationaux) vont développer le sous-
développement selon la formule bien connue André Gunder-Frank) est-à-
dire approfondir les contradictions sociales en stimulant exode rural et la
croissance des villes et en concentrant dans les zones urbaines un immense
pauvrétariat Avec la révolution cubaine de 1959 ouvre dans le continent une
période historique nouvelle caractérisée par intensification des luttes sociales
apparition des mouvements de guérilla la succession des coups militaires et la
crise de légitimité du système politique
est la rencontre entre ces deux types de changement qui créera les condi
tions de possibilité pour émergence de ce christianisme de la libération dont les
origines sont antérieures Vatican II Le nouveau mouvement social surgit
abord dans les groupes qui se trouvent intersection des deux changements les
mouvements laïcs et certains membres du clergé actifs auprès de la jeunesse
étudiante dans les quartiers périphériques les syndicats urbains et ruraux et les
communautés ecclésiales de base CEBs)
En autres termes le processus de transformation de la culture catholique
latino-américaine qui va aboutir la formation de la théologie de la libération ne
part pas du sommet la base de glise comme semblent le suggérer les analyses
qui mettent accent sur intérêt de la hiérarchie élargir son influence sociale ni
de la base au sommet comme le proposent certaines interprétations proches des
CEBs mais de la périphérie vers le centre Les catégories ou secteurs sociaux dans le
champ religieux-ecclésiastique qui seront le moteur du renouveau sont tous
relativement marginaux ou périphériques par rapport institution une part
apostolat laïc et les experts laïcs autre part les prêtres étrangers et les ordres
religieux Bien entendu ces deux derniers font partie du corps clérical de glise ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
mais par rapport sa structure hiérarchique centrale ils se trouvent eux-aussi
partiellement en marge Les premiers évêques sensibilisés sont généralement
ceux qui ont des liens avec une ou autre de ces catégories Dans certains cas le
mouvement gagne le centre et influence les conférences episcopales no
tamment au Brésil) dans autres il reste bloqué dans les marges de insti
tution
Les mouvements catholiques laïcs comme la Jeunesse Universitaire Catho
lique la Jeunesse Ouvrière Catholique Action Catholique les mouvements
éducation de base Brésil ou de promotion agraire Nicaragua) les Fédérations
de Paysans Chrétiens El Salvador et surtout les communautés ecclésiales de
base ont été depuis le début des années 60 notamment au Brésil le lieu
social un engagement actif de chrétiens dans des luttes populaires et une ré
interprétation de vangile la lumière de cette pratique
Directement plongés dans la société en crise il est normal que ces
mouvements aient été les plus perméables aux courants sociaux politiques et
culturels de leur environnement Pour plusieurs de ces mouvements ont voit
esquisser une dynamique autonomisation semblable celle de la JE fran aise
analysée par Danielle Hervieu-Léger dans un premier temps les militants
chrétiens prennent en charge le milieu ils veulent gagner pour la parole de
Dieu en épousant intensément ses aspirations collectives apparaît ensuite la
revendication autonomie dans la mesure où ces engagements profanes échap
pent aux normes institutionnelles enfin le conflit avec la hiérarchie éclate
quand le mouvement adopte publiquement sur telle ou telle question sociale ou
politique un point de vue différent de la position officielle de glise est
exactement ce qui est passé avec la JUC brésilienne au début des années 60 et en
conséquence du conflit avec glise les principaux dirigeants et activistes du
mouvement étudiant chrétien ont fondé une organisation politique nouvelle
inspiration socialiste Action Populaire 1962 Des événements similaires ont
eu lieu au Chili la fin des années 60
Un autre groupe de laïcs qui joue un rôle clé dans la formation du christia
nisme de la libération même il ne connaît pas la même dynamique autono
misation sont les équipes experts qui travaillent pour les évêques et pour les
conférences episcopales en préparant la documentation en proposant les plans
pastoraux et parfois en rédigeant les déclarations Ces économistes sociologues
urbanistes planificateurs théologiens ou avocats constituent une espèce ap
pareil intellectuel laïc de glise qui apporte au sein de institution les derniers
développements des sciences sociales ce qui signifie en Amérique latine
partir des années 60 surtout la sociologie et économie marxistes la théorie de la
dépendance influence de ces équipes été déterminante dans la formulation
de certains textes de épiscopat brésilien dans la préparation de la conférence de
Medellin 1968) et dans la genèse même de la théologie de la libération au début
des années 70
Au sein de institution elle-même dans sa périphérie intérieure pour
ainsi dire ce sont les ordres religieux qui se situent avant-garde des nouvelles
pratiques et de la nouvelle réflexion théologique Cela vaut notamment pour les
jésuites les dominicains les franciscains les maryknolls et certains ordres
féminins et dans une moindre mesure aussi pour les bénédictins et les capucins
Les ordres religieux féminins constituent ailleurs la majorité des opérateurs des
nouvelles pastorales sociales et des animateurs des communautés de base La
plupart des théologiens de la libération connus sont des religieux et le CLAR
10 LA MODERNIT ET SA CRITIQUE
Confédération latino-américaine des religieux fondée en 1959 défend des
positions beaucoup plus radicales que le CEL Conférence des vêques
latino-américains) tombé depuis 1972 sous le contrôle une équipe conservatrice
autour de Monseigneur Lopez Trujillo Dans certains pays comme le Nicaragua
cette différence se traduit par un conflit plus ou moins ouvert entre les évêques et
les ordres religieux
Comment expliquer ce rôle particulièrement engagé des ordres Un élément
prendre en considération est la nature protestataire aussi bien vis-à-vis du
monde que vis-à-vis de glise et utopique de la vie monastique et religieuse
dans un article de 1971 Jean Séguy suggère que cette dimension utopique peut
nous aider comprendre certains liens entre ordres religieux catholiques et
activité révolutionnaire en Amérique latine Un autre facteur important est
le niveau de formation du clergé régulier sa familiarité avec la pensée moderne et
les sciences sociales son contact direct avec la théologie contemporaine enseignée
Louvain Paris et en Allemagne Certains ordres comme les jésuites et les
dominicains sont de véritables réseaux intellectuels organiques de glise
en confrontation et dialogue permanents avec le milieu universitaire et le monde
intellectuel moderne
Le dernier groupe périphérique qui contribué de fa on déterminante
essor du christianisme de la libération sont les prêtres ou religieux étrangers
notamment espagnols fran ais et nord-américains Par exemple la moitié des 80
prêtres du Chili qui ont publié en avril 1971 une déclaration soutenant la
transition au socialisme étaient étrangers on trouve aussi des phénomènes
semblables en Amérique centrale notamment au Nicaragua Une explication
possible est auto-recrutement sélectif les prêtres et religieux disponibles pour
partir en mission dans les pays Amérique latine représentent probablement un
secteur de glise particulièrement sensible aux problèmes de la pauvreté et du
Tiers-Monde Parmi les missionnaires fran ais beaucoup ont participé ou connu
de près expérience des prêtres ouvriers et chez les Espagnols on trouve un
pourcentage élevé de Basques région où glise une tradition de résistance
au pouvoir Une raison additionnelle est le fait que le clergé étranger était
généralement envoyé parles évêques dans les régions les plus éloignées et les plus
pauvres ou dans les nouveaux bidonvilles qui ont proliféré dans la périphérie des
grandes villes du continent Le contraste entre les conditions de vie de leurs pays
origine et la misère absolue ils découvraient dans leur terre de mission va
provoquer chez beaucoup entre eux une véritable conversion morale et religieuse
au mouvement de libération des pauvres Comme observe le sociologue améri
cain Brian Smith dans son important ouvrage sur glise au Chili ces prêtres
étrangers qui au début partageaient les préoccupations simplement réformatrices
de épiscopat étaient radicalises parce ils avaient vu et expérimenté dans
les régions ouvrières avec pour résultat un changement profond aussi bien
dans leurs opinions théologiques que dans leurs analyses sociales 7)
Comment se situe la TdL théologie de la libération et le mouvement
social elle inspire face la modernité
antinomie entre tradition et est souvent utilisée dans les sciences
sociales surtout dans le contexte des pays du Tiers-Monde comme la
11 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
principale clé interprétation de la réalité économique sociale politique et
culturelle utilité de ces catégories est pas en question mais il faut éviter le
risque de réduction de toute analyse une dychotomie dualiste incapable de
rendre compte du caractère ambivalent ou polyvalent des phénomènes
observés Fréquemment loin être contradictoires modernité et tradition sont
articulées associées et combinées de fa on complémentaire un processus dans
lequelles composantes traditionnelles ne sont pas nécessairement un poids mort
des vestiges du passé mais un élément actif du renouveau culturel Il ne faut
pas oublier en outre que la modernité est elle-même un phénomène ambigu
traversé par des tensions entre héritage de la Révolution industrielle et celui de la
Révolution fran aise le libéralisme et la démocratie entre rationalité
instrumentale et rationalité substantielle
Certains auteurs européens dénoncent ce qui leur semble être une contradic
tion irréductible au sein de la théologie de la libération entre sa dimension
moderne et sa critique de la modernité Notre hypothèse est que originalité de la
TdL résulte précisément une synthèse qui dépasse certains diraient dialec-
tiquement la classique opposition entre tradition et modernité La TdL et le
mouvement social dont elle est expression le christianisme de la libération
ou glise des Pauvres sont la fois la pointe la plus avancée du courant
moderniste dans le catholicisme et héritiers une perspective critique envers la
modernité inspiration catholique traditionnelle ou intransigeante pour
utiliser la terminologie Emile Poulat Examinons brièvement ces deux versants
de la théologie latino-américaine de la libération
MODERNIT DE LA TH OLOGIE DE LA LIB RATION
Défense des libertés modernes
La TdL fait siennes les valeurs modernes de la Révolution fran aise
liberté égalité fraternité la démocratie et la séparation entre glise et
tat Comme observe Leonardo Boft la nouvelle théologie ne se reconnaît pas
dans une certaine tradition de glise/institution qui particulièrement partir
du XVIe siècle sera une glise qui se définit par les contre elle sera contre la
Réforme 1521) contre les révolutions 1789) les valeurs consacrées
hui comme la liberté de conscience encore condamnée en 1856 par
Grégoire XVI deliramentum la liberté opinion vouée anathème
comme erreur pestilentielle par le même pape contre la démocratie etc
Dans le même sens Gustavo Gutiérrez rejette catégoriquement la position
rétrograde des papes du XIXe siècle qui permit aux secteurs les plus conservateurs
de Eglise ceux qui nourrissaient espoir une restauration de ancien ordre
social éliminer ou de réduire au silence grand renfort de condamnations les
groupes les plus ouverts au mouvement des libertés modernes et la pensée
critique dans cet esprit il célèbre Vatican II comme une salutaire ouverture
vers la société moderne vers les grandes revendications delà modernité droits de
la personne libertés égalité sociale etc.) en un mot comme un ballon oxygène
dans une atmosphère qui se faisait asphyxiante 9)
Cette option moderne conduit certains théologiciens de la libération une
critique de autoritarisme et des limitations de la liberté au sein de glise elle-
12 LA MODERNIT ET SA CRITIQUE
même Si tous les nouveaux théologiens partagent une ecclesiologie démocrati
que qui relativise le pouvoir clérical et con oit glise comme un peuple de
Dieu qui doit se constituer partir de la base peu sont allés aussi loin que
Leonardo Boffdans la contestation explicite du pouvoir de Rome Dans son livre
glise Charisme et Pouvoir 19J81 il met en question de fa on assez directe
autorité hiérarchique dans glise et son style de pouvoir romain-impérial et
féodal sa tradition intolérance et de dogmatisme symbolisée pendant plusieurs
siècles par Inquisition) la répression de toute critique venue en bas et le refus
de la liberté de pensée Il dénonce aussi la prétention de glise infaillibilité et
le pouvoir personnel excessif des papes comparé celui du secrétaire général du
Parti Communiste de Union Soviétique Comme on sait Bofffut condamné
par Rome après la publication de ce livre une année de silence obsé
quieux 10)
Jamais le courant dit moderniste dans le catholicisme était allé si loin
dans la critique de autorité ecclésiastique Il est vrai cependant que tous les
théologiens de la libération ne partagent pas cette démarche de Leonardo Boff
Gustavo Gutiérrez par exemple observait dès 1971 arrêter des problèmes
intra-ecclésiaux comme il arrive souvent certaines formes de protestation
intérieur de glise spécialement dans les pays développés est passer côté de
la mine la plus riche pour une véritable rénovation de Eglise son avis est
en fonction de engagement réel avec le monde extérieur que les changements
internes se feront 11)
Le livre de Boff touche aussi un autre thème explosif directement lié au
problème des droits de la personne la discrimination de la femme dans glise
et son exclusion juridique des fonctions sacramentelles En dépit du fait elles
constituent la moitié dans les CEBs la grande majorité du nombre des
croyants et que les religieuses sont dix fois plus nombreuses que les religieux) les
femmes sont juridiquement considérées comme incapables pour presque toutes
les fonctions de direction dans glise et. exclues de accès aux charges
sacerdotales liées au sacrement de Ordre 12)
Quant aux questions brûlantes de éthique sexuelle divorce contracep
tion avortement il faut constater que la position des théologiens de la libération
tend être très prudente Cette abstention est-elle tactique ou obéit-elle des
convictions pré-modernes produites par une formation traditionaliste impré
gnée de philosophie du droit naturel Certains théologiens comme Frei Betto
ont néanmoins pris position pour la décriminalisation de avortement
La valorisation positive de analyse scientifique et intégration des sciences
sociales dans la théologie
Pendant longtemps utilisation des sciences sociales par la théologie été
rejetée par glise catholique comme une hérésie moderniste Cela com
mencé changer après la Deuxième Guerre mondiale et finalement au Concile
Vatican II on recommande utilisation des découvertes des scientiarum profanum
imprim psychologiae et sociologiae Gaudium et Spes Cependant en Amérique
latine et en particulier au Brésil sous influence du père Lebret et de ses centres
conomie et Humanisme les sciences sociales étaient déjà employées assez
systématiquement depuis les années 50 bien avant le Concile partir des années
70 la science sociale marxiste aussi bien la critique de économie politique que
13 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
analyse des classes sociales et en particulier ses vanantes latino-américaines
comme la théone de la dépendance) deviennent le principal instrument socio-
analytique de la TdL Elle apparaît aux théologiens comme un outil
indispensable pour connaître et juger la réalité sociale notamment pour
expliquer les causes de la pauvreté en Amérique latine et par conséquent comme
une médiation nécessaire de la réflexion théologique surla pratique des chrétiens
Il est utile de préciser que pour cette conception éminemment moderne il ne
agit aucune manière de soumettre les sciences sociales des impératifs
religieux ou de les transformer en une nouvelle aneilla theologiae selon la
définition scholastique de la philosophie comme servante de ta théologie La
théologie de la libération reconnaît indépendance de la recherche scientifique
par rapport aux présuppositions ou dogmes de la religion et se limite utiliser ses
résultats Comme le souligne Gutiérrez emploi des disciplines sociales pour
mieux connaître la réalité sociale demande un grand respect envers leur champ
action propre et envers la juste autonomie du politique 13 En même temps il
est évident que des critères sociaux éthiques et religieux déterminent dans une
large mesure quel type de science sociale sera choisi par les théologiens quelle
méthode scientifique sera privilégiée par eux
Contrairement ce écrivent souvent les théologiens eux-mêmes leur
rapport au marxisme ne se limite pas aspect scientifique-social emploi un
simple outil cognitif Il est autant sinon plus un rapport politique Il existe une
affinité élective indéniable entre certains aspects de la tradition socialiste et de la
tradition chrétienne valorisation du pauvre universalisme utopie communau
taire critique de la rationalité marchande) qui va devenir dans la théologie de la
libération latino-américaine un rapport de convergence active
II LA CRmQUE DE LA MODERNIT PAR LA TH OLOGIE DE LA LIB RATION
Si la théologie de la libération se réclame de héritage de la Révolution
fran aise et de ses principaux acquis du point de vue des droits de homme et de
la démocratie sa position est beaucoup plus critique par rapport un autre aspect
de la modernité là civilisation industrielle/capitaliste telle elle naît au XVIIIe
siècle avec la Révolution industrielle et se développe aujourdhui Une
civilisation fondée sur le progrès scientifique et technique accumulation du
capital expansion de la production et de la consommation de marchandises
individualisme esprit de calcul économique Rechenhaftigkeit) la rationalité
instrumentale Zweckrationalitat et le désenchantement du monde Entzauberung
der Weit nous reprenons les formules bien connues de Max Weber)
La dernière erreur énumérée dans la longue liste du Syllabus 1864 de Pie IX
est hérésie selon laquelle le Pontife Romain peut et doit se réconcilier et
transiger avec le progrès le libéralisme etla civilisation moderne Sans partager
une posture de rejet global de ce type la théologie de la libération tend néanmoins
critiquer de fa on intransigeante les conséquences son avis néfastes
un certain type de progrès économique de libéralisme et de civilisation
moderne ont eus pour les pauvres Amérique latine et du Tiers-Monde en
général Cette critique combine des éléments traditionnels est-à-dire des
références des valeurs sociales éthiques et religieuses pré-modemes pré
industrielles ou pré-capitalistes et des valeurs de la modernité elle-même
14 MODERNIT ET SA CRITIQUE LA
Critique du capitalisme
La critique du libéral ou du capitalisme tout court est une
tradition catholique ancienne On dirait il existe une méfiance une hostilité
une antipathie dans le vieux sens alchimique du mot défaut affinité entre
deux substances envers ce système économique Max Weber jamais écrit
un travail sur éthique catholique et esprit du capitalisme mais il constatait
dans éthique protestante que la doctrine morale prédominante dans glise
romaine depuis la fin du Moyen ge) rejetait esprit acquisition capitaliste
comme turpitudo On trouve dans son uvre de multiples indications sur les
raisons de cet antagonisme Le motif essentiel est le suivant Tout rapport
purement personnel homme homme quel il soit compris la réduction
esclavage peut être éthiquement réglementé des postulats éthiques peuvent être
posés car la structure de ce rapport dépend de la volonté personnelle des
participants et laisse donc le champ libre au développement de la vertu de charité
Ma tel est pas le cas des rapports commerciaux rationnels et ce autant
moins ils sont plus rationnellement différenciés ... univers fonctionnalisé
Versachlicht il serait plus exact de traduire par réifié du capitalisme offre
aucune place pour cette orientation charitable ... éthique religieuse oppose
un monde de rapports interpersonnels qui en principe ne peut se plier ses
normes originelles Par conséquent avec une ambiguïté caractéristique le clergé
toujours soutenu le patriarcalisme dans intérêt du traditionalisme contre les
rapports impersonnels de dépendance bien que par ailleurs la prophétie brise
les liens patriarcaux Cette opposition entre la rationalité éthique de glise et
la rationalité économique du capital explique selon Weber la profonde aversion
de éthique catholique et par la suite aussi luthérienne contre toute initiative
capitaliste une aversion qui repose pour essentiel sur la crainte de
impersonnalité des rapports contractuels dans économie capitaliste 14)
La TdL est héritière de cette tradition dans la mesure où les théologiens
latino-américains ont été profondément influencés travers toute leur formation
par la doctrine sociale de glise et par sa posture négative envers argent et la
marchandise Mais elle innove beaucoup en la radicalisant dans un sens plus
général et systématique en articulant la critique morale avec une analyse
économique moderne inspiration marxiste de exploitation en substituant
la charité la justice sociale en refusant idéaliser le passé patriarcal en
proposant comme alternative une économie socialisée
Néanmoins sans cette tradition on ne peut pas comprendre le caractère
intransigeant de anti-capitalisme de la TdL beaucoup plus catégorique que
celui de certains courants marxistes comme les partis communistes latino-
américains favorables au développement industriel
Cette opposition entre morale chrétienne et modernité capitaliste nourrit la
critique des théologiens latino-américains contre la réconciliation de glise
avec le monde moderne Selon Pablo Richard pour les classes opprimées cette
convergence ou cohérence entre foi et monde moderne est une réalité étrangère et
supportée car elle représente la sacralisation de oppression La rencontre entre
foi et raison scientifique moderne entre salut et progrès humain apparaît ainsi
comme le reflet cohérent de la rencontre ou conciliation entre glise et classes
dominantes Le processus de modernisation de glise et de conciliation avec le
monde moderne dans la mesure où il légitime le système de domination se
pervertit lui-même ... Le christianisme réduit par la modernisation un code
15