25 Pages
English
Gain access to the library to view online
Learn more

Pour une théologie de la révolution. Merejkovski et le symbolisme russe / Pro a Theology of Révolution. Merejkovsky and the Russian Symbolism. - article ; n°1 ; vol.45, pg 27-50

-

Gain access to the library to view online
Learn more
25 Pages
English

Description

Archives des sciences sociales des religions - Année 1978 - Volume 45 - Numéro 1 - Pages 27-50
24 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Subjects

Informations

Published by
Published 01 January 1978
Reads 26
Language English
Document size 2 MB

Exrait

Jutta Scherrer
Pour une théologie de la révolution. Merejkovski et le
symbolisme russe / Pro a Theology of Révolution. Merejkovsky
and the Russian Symbolism.
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 45/1, 1978. pp. 27-50.
Citer ce document / Cite this document :
Scherrer Jutta. Pour une théologie de la révolution. Merejkovski et le symbolisme russe / Pro a Theology of Révolution.
Merejkovsky and the Russian Symbolism. In: Archives des sciences sociales des religions. N. 45/1, 1978. pp. 27-50.
doi : 10.3406/assr.1978.2140
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0335-5985_1978_num_45_1_2140Arch Sc soc des Rel. 1978 45/1 janvier-mars) 27-50
Jutta SCHERPER
POUR UNE TH OLOGIE DE LA VOLUTION
Merejkovski et le symbolisme russe
The revindication of new religious consciousness becomes
at the beginning of the XXth century the quintessence of the
spiritual aspiration of part of Russian intelligentsia The
group around the symbolist writer D.S Merejkovsky is probably
the most interesting one among this religious intelligentsia
which reconsiders the problems of man of culture of society
of the Russian people and also of socialism on the basis of
comprehension of the world both religious and revolutionary
In this article we intend to present the efforts of this
group between 1900 and 1917 to achieve synthesis between
religion and revolution With this object in view we are ana
lysing first of all the ideological schema of the Religion of
the Third Testament of Merejkovsky his conception of the
religious revolution of the religious populism the relations
of the Merejkovsky group with the party of socialist-revolu
tionaries and the importance of literary symbolism as
starting point for the new religious culture
INTELLIGENTSIA ET RELIGION
La revendication une nouvelle conscience religieuse devient au début
du xx siècle la quintessence des aspirations intellectuelles et spirituelles
une partie de intelligentsia russe qui avait pourtant manifesté jusque-
là dans son ensemble que très peu intérêt pour les questions religieuses
Les trois communications qui suivent ont été présentées au colloque de abbaye
Hautvillers Marne) Symbolique religieuse et pratique sociale en Europe du tournant
du siècle la première guerre mondiale organisé en janvier 1977 initiative de
Institut National Etudes slaves et sous le patronage de la Fondation Hautvillers pour
le dialogue des cultures Un des thèmes principaux du colloque était le renouveau du
sentiment religieux au début du xx siècle et son rapport avec des aspirations une
nouvelle société collectiviste
Dans le texte les noms des auteurs russes sont orthographiés selon usage courant
Pour les références bibliographiques on adopté la translitteration en chez les
slavistes
27 ARCHIVXS DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
La religion est alors considérée comme la puissance spirituelle centrale
et centralisatrice non seulement dans la vie de individu mais surtout
dans celle de la société cette revalorisation de la religion est liée idée
un bouleversement révolutionnaire espoir une société nouvelle fondée
sur des principes socialistes ou marxistes voire anarchistes Cette concep
tion débouche sur plusieurs tendances qui déterminent divers groupes
idéologiques au sein de intelligentsia souvent très différents les uns des
autres
Elle est la base des spéculations un groupe de marxistes les
constructeurs de Dieu bolchevistes pour la plupart représentés par
Gorki Lounatcharski Bazarov et quelques autres qui cherchent hisser
le socialisme au rang de religion et qui considèrent la mystique religieuse
comme un complément nécessaire au socialisme scientifique Le socia
lisme scientifique est la plus religieuse de toutes les religions et le social-
démocrate véritable est un être religieux au plus profond de lui-même
affirme Lounatcharski en 1907 La religion athée du socialisme en
tant que déification des potentialités les plus hautes de homme
proclamait il existe pas de Dieu mais il faut le créer où
auto-définition de ce groupe comme constructeurs de Dieu II aura
un Dieu vivant revendiquait Lounatcharski qui apportera tous le
bonheur et sera tout-puissant Ce Dieu est nous qui le construirons
Lounatcharski pas hésité recourir aux symboles chrétiens dans sa
conception de la cité socialiste pour lui les forces productives sont le
Père le prolétariat est le Fils et le socialisme scientifique le Saint-Esprit
Les constructeurs de Dieu marxistes partaient de idée que homme
non seulement des besoins religieux authentiques mais encore un senti
ment religieux du monde qui lui est justement nécessaire pour libérer
ses capacités spirituelles La nécessité de trouver un schéma qui engloberait
simultanément tout en les reliant entre eux la personne et le tout
individu et le collectif avait conduit Lounatcharski mettre en valeur
le sens étymologique supposé du mot religion de religare relier en
soulignant cet aspect de liaison et sans autre forme de procès proclamer
le socialisme religion
Lenine condamné ce mouvement au nom de la fraction bolchevique
du Parti dans la revue Proletarii dès 1909 Mais les débats autour de
marxisme et religion ont continué encore pendant plusieurs années
humanisme religieux des constructeurs de Dieu était axé sur un
effort futuriste pour maîtriser avenir sur tous les plans et ainsi constitué
idée de base du Proletkult ce mouvement de masses inspiré par Bogdanov
et Lounatcharski au début des années 1920 1)
la veille de la révolution de 1905 idée une nouvelle conscience
religieuse avait été origine de la conception du socialisme chrétien en
Russie dont les fondateurs particulièrement économiste S.N Bulgakov
La question des rapports entre marxisme religion et intelligentsia bolchevique
est le sujet de notre recherche en cours nous traitons également ce thème depuis deux
ans dans le cadre de notre séminaire Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales
Socialisme et religion en Russie La crise de intelligentsia marxiste avant 1914
28 MEREJKOVSKI
étaient anciens marxistes provenant du groupe appelé marxistes
légaux Même après avoir rompu avec le marxisme Bulgakov et le
groupe qui entoure continuent accepter sans restriction les revendi
cations sociales de la théorie de Marx qui pour eux reste toujours valable
en ce domaine Toutefois pour Bulgakov cet aspect du marxisme constitue
un problème éminemment religieux et métaphysique qui par conséquent
ne peut être définitivement résolu par le matérialisme dialectique ou par
le marxisme en tant que vision du monde idéal social du marxisme
selon les termes de Bulgakov ne pourra être réalisé que par une société
et une communauté nouvelles et par un Etat nouveau fondés sur des
principes religieux con oit une politique chrétienne en se
basant sur ce que Vladimir Soloviev avait déjà appelé la vérité du socia
lisme Il projette de fonder en Russie des partis politiques chrétiens-
sociaux ou même chrétiens-socialistes Pour lui le socialisme en tant que
théorie de la connaissance et en tant que méthode la plus moderne et la
plus appropriée économie politique en tant que technique sociale est
indispensable pour la réalisation une société nouvelle véritablement
religieuse et chrétienne Car le socialisme abolit le capitalisme et injustice
fondamentale que celui-ci créés le socialisme transforme la propriété
privée en propriété collective seule base de justice dans les rapports
économiques et sociaux Enfin le socialisme donne le droit au travail et
établit ainsi les fondements un communisme amour Dans la mesure où
il transpose ainsi le message chrétien de amour de la fraternité de la
liberté et de égalité dans le domaine social et collectif le socialisme
devient le moyen de réalisation des exigences de éthique chrétienne
Ce socialisme neutre ou économique du fait il permet accomplir
les commandements chrétiens est la base de établissement du Royaume
de Dieu sur terre et de la réalisation de la nouvelle communauté sociale
chrétienne christîanskaja il peut donc appeler bon
droit socialisme chrétien Dans cet esprit Bulgakov reprend son
compte expression de Dostoïevski qui fait de Eglise orthodoxe notre
socialisme russe Ce socialisme-là il oppose au socialisme athée au comme vision globale du monde ou comme religion la déifica
tion de homme par homme) est-à-dire au marxisme et plus spécia
lement ses fondateurs Marx et Engels 3)
La quête une nouvelle conscience religieuse donne également nais
sance anarchisme mystique Cette théorie été élaborée dans les
années 1905-1907 par plusieurs écrivains et poètes appartenant différentes
Sur historique des marxistes légaux termes douteux dont on désigne les
révisionnistes russes du marxisme la un du xix* siècle et dont les chefs de file sont
PS Struve M.I Tugan-Baranovski S.N Bulgakov N.A Berdjaev S.L Frank cf
A.P MENDEL Dilemmas of Progress in Tsarist Russia Cambridge Mass.) Harvard Univer
sity Press 1961 pour une interprétation différente qui relie le phénomène du marxisme
légal au renouveau de la philosophie idéaliste en Russie Cf SCHERRER Die Petersburger
Religiös-Philosophischen Vereinigungen Die Entwicklung des religiösen Selbstverständ-
nisses ihrer Intelligencija-Mitglieder 1901-1917) Berlin-Wiesbaden Otto Harrassowitz
pp 60-86
Pour une analyse plus complète cf SCHERPER Intelligentsia religion révo
lution premières manifestations un socialisme chrétien en Russie 1905-1907 Cahiers
du Monde russe et soviétique XVII 1976 pp 427-466 II ibid XVIII 1-2 1977 pp 5-32
29 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
écoles littéraires et avant tout par Ivanov et Cuikov La conscience
religieuse est leurs yeux inconciliable avec toute forme de pouvoir
même la théocratie ainsi avec la violence inévitablement liée au
pouvoir La personnalité per ue comme expression de la religion ne peut
accorder avec aucune forme autorité où la devise des anarchistes
mystiques le sens religieux de existence humaine consiste dans la révo
lution permanente dans la lutte contre Dieu le bogoborcestvo théo-
machie dans la lutte contre Etat ordre social et toutes les formes
de propriété la différence de anarchisme un Stirner un Proudhon
et un Bakunine qui auraient pensé en se référant au social et la
liberté formelle pour les anarchistes mystiques seule une compréhension
mystique du monde donne la base une future communauté sociale et
religieuse ils prônent insertion de individu isolé avec sa liberté incon
ditionnelle dans un monde nouveau qui serait celui de universalité
cuménique Il agit en effet de dépasser la crise de individu
particulièrement manifeste dans la littérature décadente de époque Pour
les anarchistes mystiques individu doit être mis dans un rapport direct
avec la communauté sociale Pour arriver cette communauté sociale
qui ne peut être réalisée dans les conditions politiques sociales et morales sont celles de la Russie ils proclament la révolution permanente la
révolte permanente de individu contre ordre existant Par mystique
ils entendent leur propre conscience religieuse grâce laquelle ils ont
acquis la faculté de percevoir la nouvelle réalité venir 4)
La revendication une nouvelle conscience religieuse au sein de
intelligentsia russe trouvé son expression la plus marquée dans un
groupe qui cherché élaborer ce que on pourrait appeler une philo
sophie révolutionnaire de la religion ou encore une théologie de la
révolution est le groupe qui est formé au tournant du siècle autour
de écrivain symboliste D.S Merejkovski 1865-1941) de sa femme la
poétesse Zinaida Gippius 1869-1945) et de leur ami D.V Filosofov
1872-1940) écrivain et critique littéraire Le penseur V.V Rozanov
1856-1919 en également fait partie ainsi que temporairement du moins
le philosophe et ancien marxiste Berdjaev 1874-1948 est du reste
Berdjaev qui donné ce groupe une impulsion décisive Comme Bulgakov
il se basait sur son expérience ancien marxiste et sur la découverte une
vérité du socialisme travers la pensée de Vladimir Soloviev Mais il
refusait quant lui idée un Etat chrétien et une politique
chrétienne et cherchait établir une troisième voie en élaborant
sa théorie une nouvelle socialite religieuse religioznaja
Ce groupe que on désigné sous le nom de chercheurs de Dieu
Dans le Mercure de France le critique littéraire russe Semenov qui Informa
régulièrement le public fran ais sur les mouvements culturels et la vie littéraire en
Russie consacre un de ses articles qui est un des premiers témoignages sur existence
de ce mouvement âl Anarchisme mystique cf Mercure de France 1907 242
16 juillet Pour plus de détails sur Anarchisme mystique cf SCHERPER
Die Petersburger Religiös-Philosophischen Vereinigungen op cit. pp 159-167
30 MEREJKOVSKI
bogo skateli 5) est sans doute le plus intéressant parmi cette intelli
gentsia religieuse qui reconsidère les problèmes de homme de la culture
de la société du peuple russe et aussi du socialisme ce terme étant entendu
au sens le plus large sur la base une compréhension la fois religieuse
et révolutionnaire du monde Leur spiritualisme révolutionnaire et leurs
démarches idéologiques semblent représenter la variante russe la plus
caractéristique et la plus symptomatique mais non la plus profonde
une tendance répandue en Europe époque et qui visait relier religion
et révolution Merejkovski hui presque totalement oublié
était un des écrivains russes les plus lus et les plus discutés dans le premier
quart de ce siècle Encore en 1922 Thomas Mann voyait en lui le
critique et philosophe le plus génial dans le monde depuis Nietzsche
En 1933 le comité du prix Nobel voulant attribuer ce prix écrivain le
plus important parmi les émigrés russes hésita entre Merejkovski et
Bounine
suivis Dans par cet ce groupe article nous entre nous 1900 proposons et 1917 pour de présenter réaliser la les synthèse efforts pour entre
religion et révolution Notre analyse appuiera essentiellement sur les
écrits théoriques de Merejkovski Tâche malaisée car Merejkovski est le
contraire un penseur systématique sa démarche est floue et parfois
incohérente sa terminologie imprécise ses positions varient souvent au
point de brouiller sa propre démarche Dans une moindre mesure cette
inconstance se retrouve aussi chez les autres membres du groupe compris
Berdjaev du moins dans la période pendant laquelle il fait partie de
entourage de Merejkovski
Le terme chercheurs de Dieu initialement employé par la critique marxiste
pour désigner uniquement le groupe de Merejkovski fut bientôt étendu tous les courants
religieux qui se faisaient jour parmi intelligentsia depuis le tournant du siècle propos
de ce terme cf SCHERRER Zur Entstehung der Begriffe stvo und
bogoiskate stvo Forschungen zur osteuropäischen Geschichte 1978 25 pp 315-329
est seulement dans les dernières années que la recherche universitaire
commencé prêter attention Merejkovski Mais la plupart des ouvrages se limitent
analyse de Merejkovski après des critères littéraires ainsi par exemple SPENGLER
D.S Merezkovkij als Literaturkritiker Lucerne-Francfort C.J Bucher 1972 ROSEN-
THAL D.S Merêêkovsky and the Silver Age La Haye Nijhoff 1975 H.C BEDFORD
The Sekeer D.S Merezhkovskiy Lawrence University Press of Cansas 1975 interpré
tation psychologique proposée par ce dernier qui cherche expliquer les positions prises
par Merejkovski contre autocratie et contre Eglise orthodoxe par aversion il avait
pour un père trop autoritaire ou individualisme de Merejkovski par son appartenance
aristocratie est guère convaincante
Pour une analyse détaillée du schéma idéologique de Merejkovski ainsi que de la
Nouvelle conscience religieuse cf SCHERRER Die Petersburger Religiös-Philoso
phischen Vereinigungen op cit. notamment les chapitres qui sont plus spécifiquement
consacrés
Th MANN Rede und Antwort 1922 234 cité par SPENGLER op cit. 18)
Berdjaev lui reprochait justement que sa démarche philosophique était pas
cohérente la réponse de Merejkovski est caractéristique II ne agit pas de surmonter
la métaphysique par la métaphysique la pensée par la pensée mais de dépasser expé
rience Jivec expérience la révélation avec la révélation Cf D.S MERESKOVSKU
Grjaduscil cham Avènement du Cham) Saint-Pétersbourg M.V Piroëkov 1906 166
31 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
II LE GROUPE DE MEREJKOVSKI LA NOUVELLE CONSCIENCE RELIGIEUSE
On pourrait de manière très schématique résumer ainsi les conceptions
de ce groupe que ses propres membres ont désignées du terme Nouvelle
conscience religieuse Novoe religioznoe soznanie leur point de
départ est la condamnation du christianisme historique et de Eglise
historique 10) car ceux-ci se seraient détournés des problèmes fonda
mentaux du monde Ainsi pour Merejkovski le christianisme est arrivé
son déclin cause de son attitude négative par rapport au monde la
société et la culture
Cependant humanité garde un besoin religieux La Nouvelle
conscience religieuse cherche répondre Elle se propose de donner une
nouvelle définition des rapports entre humanité et la réalité religieuse
entre le monde et la réalité sainte de sanctifier la vie Berdjaev le dit
clairement La religion doit devenir terrestre séculière pour que le
monde devienne spirituel La religion ne doit pas être une fonction de la
vie elle doit être la vie même Il agit de sortir une attitude passive
vis-à-vis de la religion homme doit devenir actif créatif sur le plan
religieux Pour cela il faut faire appel la force créatrice religieuse
religioznoe tvorëestvo) action religieuse religioznoe dejstvie Merej
kovski tout en souscrivant ce postulat va plus loin Pour lui la force
créative religieuse doit être en mesure accorder les dogmes avec les
problèmes les plus brûlants de la vie actuelle et même de il en était
besoin des dogmes nouveaux On ne veut plus une dogmatique abstraite
mais au contraire trouver des dogmes en accord avec les réalités sociales
éthiques et même esthétiques Surtout il agit de créer une nouvelle
forme obraz Eglise une nouvelle communauté sociale et religieuse
Pour la présentation de ce schéma on appuie essentiellement sur les ouvrages
suivants dont seul le premier est traduit en fran ais D.S MERE KOVSKIJ Grjadu cij
cham op cit trad fran aise Mufle-Roi Avènement du Cham] Paris Gallimard
s.d.) Prorok russkoj revoijucii Le Prophète de la révolution russe) Saint-Pétersbourg
Pir kov 1906 Ne mir no mec budvScej krit Jce christianstva Non la paix mais
le glaive Pour une critique future du christianisme) in Poinoe sobrame so inenija
uvres complètes) Saint-Pétersbourg-Moscou 1911-1913 vol 10 naja
Rossija tichom rnute La Russie malade Dans les eaux dormantes) in Poinoe
sobrame sdèinenij vol 12 To stoj Dostoevskij Tolstoï et Dostoïevski in Poinoe sobranie
socinenij vol 13 N.A BERDJAEV Novoe religioznoe soznanie ooïcestvennost La Nou
velle conscience religieuse et la socialite) Saint-Pétersbourg Pirozkov 1907
Z.N Gippius sous le pseudonyme Anton Krajnij) Literaturnyj dnevnik 1899-1907
Journal littéraire 1899-1907) Saint-Pétersbourg M.V Pirozkov 1908 D.V FILOSOFOV
Slova zizn Les Mots et la vie) Typ Doela 1909 ROZANOV
christianskom asketizme Sur ascétisme chrétien) in Russkaja 1908
pp 103-110
10 Pour Merejkovski et les autres partisans de la Nouvelle conscience religieuse
les termes christianisme ascétique monastique contemporain pseudochristia
nisme paulinisme sont sans équivoque assimilables la notion fondamentale de
christianisme historique en revanche chrétien ou christianisme ont en premier
lieu chez Merejkovski mais aussi chez les autres membres du groupe un sens variable
Le terme chrétien était employé de manière positive uniquement concernant la
personne de Jésus et de manière négative pour Eglise partir des temps des apôtres
et du christianisme primitif époque présente Même si dans leur critique ils
ne séparent guère la notion de christianisme historique de celle Eglise historique
32 MEREJKOVSKI
religioznaja une nouvelle définition du travail et de la
productivité une nouvelle compréhension samoSuvstvie de intelligtensia
une nouvelle morale une nouvelle doctrine artistique et scientifique
Le dogme est défini comme le point où convergent la conscience per
sonnelle individuelle et la conscience religieuse universelle Zicraoe
sobornoe religioznoe soznanie Pour la création des dogmes nouveaux on
fait appel la volonté créatrice tvor eskaja ija) expérience reli
gieuse et mystique misti eskij religioznyj opyt) la connaissance mysti
que misticeskoe poznanie et même la raison mystique misticeskij
zùm Merejkovski ne cachait pas que était dans son propre cercle que
devait opérer cette rencontre de la conscience individuelle avec la
conscience universelle car ce cercle était porteur de la nouvelle religieuse grâce son expérience pratique mystique Si
Merejovski rejoint ici la pensée des anarchistes mystiques il va encore
plus loin 11 en affirmant que son propre cercle serait seul capable de
témoigner de la deuxième venue du Christ dans le monde et accueillir
son message savoir une nouvelle révélation celle du Troisième Testament
Lors de sa première apparition sur terre le Christ aurait pas livré
toute la vérité religieuse Par conséquent le christianisme partir de
époque des apôtres aurait pas été compris dans le sens voulu par le
Christ unité mystique de la chair et de esprit Dès le début il aurait
été un taux christianisme lzechrist anstvo Le Christ est plus que le
christianisme expliquait Merejkovski ne faisant aucune distinction entre
le et Eglise Par conséquent la nouvelle religion du Saint-
Esprit qui sera révélée par le Christ lors de son deuxième avènement
est plus une religion chrétienne
est seulement alors que la véritable Eglise naîtra car lEglise
historique ou Eglise qui ses yeux est rien autre une
institution ecclesiale chrétienne et étatique s> christianskaja gosudarst-
vennaja rien voir avec Eglise du Christ cerkovf
Christova Cette dernière est donc pas du passé ni celle du
présent On ne peut assimiler Eglise orthodoxe ni aucune autre
Eglise historique Cette Eglise nouvelle Eglise de saint Jean 12) qui
peut se manifester seulement au-delà du christianisme za christianst-
vom 13) est existence mystique Il ne agit plus de Eglise-institution
mais une Eglise identifiée la conscience mystique la communication
avec Dieu amour qui est aussi liberté La seule véritable Eglise est la
conscience religieuse qui supprime la distance entre le monde et le Christ
la seule véritable Eglise est la sainteté qui établit des liens avec le monde
et avec histoire qui se matérialise même dans ce npnde est la
communauté sociale religieuse relig oznaja obsèéstvennos ou
humanité de Dieu> Bogowlovecestvo La rédemption personnelle
11 Gippius dans ses Notes sur la littérature russe de notre temps publiées
dans le Mercure de France 1908 253 rr janvier) souligne les différences entre son
groupe et celui des anarchistes mystiques elle appelle des éclectiques
12 Jean représentait pour Merejkovski le principe dynamique et apocalyptique qui
dépasse après lui le principe statique de Pierre ou les trois dimensions du christianisme
historique le catholicisme romain orthodoxie et le protestantisme
13 Même du point de vue terminologique Merejkovski est abstenu de mettre en
rapport la nouvelle religion au-delà du christianisme est-à-dire la religion de ère
post-chrétienne avec les termes christianisme et chrétien
33 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
individuelle opérée par le Christ va devenir grâce Eglise nouvelle
annonce la Nouvelle conscience religieuse une rédemption collec
tive de humanité unification absolue de Dieu et de humanité dans
cette divine Alors sera surmontée antinomie entre individu
et la collectivité entre la personne et la société entre anarchisme et le
socialisme Alors sera réalisée la synthèse en particulier la synthèse entre
anarchisme et socialisme car anarchisme la négation de Etat au nom
de la théocratie la communauté religieuse fonder est pour les parti
sans de la Nouvelle conscience inimaginable sans abolition
du capitalisme sans la suppression des classes et de exploitation de classe
sans la collectivisation de la production et la suppression de la propriété
La vie économique fondée sur le principe économique du socialisme est
envisagée comme une fonction de la vie religieuse économie sanctifiée
au nom de Dieu svjatoe chozjajstvo vo imja Boga ainsi que le travail de est ce socialisme-là qui pour la Nouvelle conscience
religieuse est seul capable de transformer la société du travail trudovaja
ot scestvennost en être social théocratique Dans cette nouvelle commu
nauté sociale religieuse dans cette théocratie enfin réalisée et qui est
la transformation de la société et non pas comme le postulaient Dostoïevski
et Vladimir Soloviev la transformation de Etat en Eglise autorité reli
gieuse devient inutile et donc existe plus Tous sont prêtres Ce est
pas Eglise mais le monde qui devient le temple où on va prier Ce
monde cette véritable Eglise prendrait la forme une multitude de
communautés religieuses libres qui démocratiquement organisées et fondées
sur le principe de autogestion unifieraient dans la théocratie Selon
Berdjaev si faute de concept plus adéquat il fallait garder celui autorité
il ne pourrait agir dans la nouvelle communauté sociale religieuse que
une autorité intérieure la perception religieuse religioznoe vosprijatie
libre et immédiate de individu
Cependant la réalisation de ces idées présuppose abandon total des
structures existantes non seulement religieuses mais politiques écono
miques sociales et culturelles En un mot elle présuppose la révolution
Une révolution comprise dans un sens nouveau religieux Selon Merejkovski
le Christ avait libéré individu la révolution religieuse devra elle libérer
individu en même temps que le peuple asservi dans sa dimension collec
tive Le peuple est-à-dire les Vieux-Croyants et les sectes ce peuple
qui constitue la source même de la révolution Merejkovski lance son appel
non seulement aux schismatiques mais aussi intelligentsia Depuis les
Décembristes intelligentsia après lui préparé la révolution elle
devrait donc comprendre que sa lutte pour la libération est une lutte
religieuse car son vrai but est le Royaume de Dieu sur terre Plus
elle est révolutionnaire plus elle est proche de la religion proclamait
Merejkovski
En 1906 dans un texte intitulé Le prophète de la révolution russe
écrit pour le vingt-cinquième anniversaire de la mort de Dostoïevski affirme que âme de la révolution russe la social-démocratie
est dès maintenant cuménique et universelle soborno-vselenskij) et
par conséquent inconsciemment religieuse Car chaque changement social
important expliquait Merejkovski chaque révolution qui mérite ce nom
est supra-nationale et supra-étatique et contient donc un principe uni
versel et cuménique Or la social-démocratie porte en soi un potentiel
énorme universalité la devise Prolétaires de tous les pays unissez-
vous jamais été porteuse autant espoir apocalyptique que dans la
révolution russe après Dostoïevski dit Merejkovski est idée
humanité totale vsecelovécestvo qui mené intelligentsia au
34 MEREJKOVSKI
socialisme Même si le socialisme pas tout fait réalisé cet idéal
intelligentsia anti-chrétienne est en tait pour lui plus proche du Christ
que le christianisme officiel antisocial
Trois ans plus tard lors de la discussion propos du recueil Jalons
Vekhi) Merejkovski réaffirme le rôle de intelligentsia dans la lutte
révolutionnaire la différence des auteurs de ce volume P.B Stru ve
S.N Bulgakov Berdjaev S.L Frank entre autres) Merejkovski sou
ligne que même si elle ne parle pas de Dieu révolutionnaire
en est quand même très proche Dans le mouvement de libération Merej
kovski voit une recherche de la Cité future et est cette dimension escha-
tologique qui constituerait le lien entre intelligentsia et
le peuple
Pour Merejkovski cette quête éternelle du Royaume de Dieu est
un processus révolutionnaire Tout le christianisme est rien autre
que interprétation de histoire du inonde dans laquelle
Apocalypse ne représente en fin de compte rien autre que la plus
grande de toutes les révolutions
Préconiser esprit des chercheurs de Dieu ou la Nouvelle conscience
religieuse est proclamer la révolution russe révolution nouvelle
inouie La révolution russe sera une révolution religieuse Car en Russie
pour condamner absolutisme il faut rompre avec Eglise qui partie
liée avec lui La lutte contre Eglise orthodoxe est une obligation pour
tous les croyants autant plus que cette Eglise est désormais vidée de
son contenu La révolution est religion elle est la nouvelle religion véri
table La révolution russe sera une révolution universelle Cette révolution
qui sera capable de renverser la fois autocratie et Orthodoxie créera
dans la conscience politique et religieuse du peuple un vide si profond
aucune des formes étatiques existant en Europe occidentale ne sera
capable de le remplir Ce vide sera comblé par ce que Merejkovski appelle
la religion du Troisième Testament Si le but empirique de la révolution
russe est le socialisme son but mystique est la communauté sociale reli
gieuse et anarchiste En raison de son caractère cuménique et universel
cette communauté fruit de la révolution constituera un modèle applicable
tout Occident De plus cette révolution sera permanente toujours
ouverte sur avenir toujours tendue vers de nouveaux objectifs Elle sera
accomplissement suprême de histoire la réalisation du Royaume de
Dieu venir déjà présent parmi nous comme une force explosive
Que signifie donc cette révolution religieuse et pourquoi son point de
départ est-il situé en Russie Encore en 1900-1901 dans Tolstoï et
Dostoïevski un de ses travaux les plus remarquables de critique littéraire
Merejkovski avait affirmé que le pouvoir étatique et autocratie en Russie
comportaient un élément religieux Sa conclusion était que cet élément
commun Etat et Eglise pourrait être le point de départ pour une
théocratie Mais la suite de la révolution de 1905 dans une Lettre
ouverte Berdjaev datée de la fin de cette même année Merejkovski
revient sur ces idées il considère désormais comme une erreur politique
historique philosophique et religieuse Et peu de temps après il exclue
entièrement idée que Eglise orthodoxe ou Etat puisse être le fondement
une théocratie Seule la société qui par le moyen une révolution reli
gieuse détruirait Etat une fois pour toutes Apocalypse pourrait
connaître une transcroissance dans la vraie religion et donc devenir
théocratie
35