32 Pages
English
Gain access to the library to view online
Learn more

Religion et idéologie religieuse à Monte Mor . / Religion and Religious Ideology at Monte Mor. - article ; n°1 ; vol.47, pg 91-121

-

Gain access to the library to view online
Learn more
32 Pages
English

Description

Archives des sciences sociales des religions - Année 1979 - Volume 47 - Numéro 1 - Pages 91-121
31 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Subjects

Informations

Published by
Published 01 January 1979
Reads 13
Language English
Document size 2 MB

Exrait

C. Rodrigues Brandao
Amelia Bomfim Capellani
Religion et idéologie religieuse à Monte Mor . / Religion and
Religious Ideology at Monte Mor.
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 47/1, 1979. pp. 91-121.
Citer ce document / Cite this document :
Brandao C. Rodrigues, Bomfim Capellani Amelia. Religion et idéologie religieuse à Monte Mor . / Religion and Religious
Ideology at Monte Mor. In: Archives des sciences sociales des religions. N. 47/1, 1979. pp. 91-121.
doi : 10.3406/assr.1979.2175
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0335-5985_1979_num_47_1_2175Are/l 5c soc des Rel. 1979 47/1 janvier-mars) 91 -121
Carlos Rodrigues BRAND
RELIGION ET ID OLOGIE RELIGIEUSE MONTE MOR
This article is the result of field research undertaken in 1976-77
agricultural borough of Paulo Rather than an exhaustive
study of one religious group the author proposes to examine the
relations between the different denominations and Churches of Monte
Mor His analysis covers particularly the three following points
the establishment of concrete religious field the actual organization
of system of relations between social classes and religious institu
tions the means of symbolic production of religious ideologies in the
convergence of interest between some categories of laymen and reli
gious agents
Cette étude est le résultat une recherche sur le terrain effectuée entre
octobre 1976 et juin 1977 dans petite commune agricole de Etat de
Paulo Il ne agit pas une étude ethnographique de la vie religieuse une
communauté brésilienne du point de vue de la religion dominante le catholicisme
Il ne agit pas non plus de étude exhaustive une seule religion ou un seul
groupe religieux Au contraire ai essayé de me situer dans les parages un
point equidistant intérieur du système de relations entre les religions et les
Eglises de Monte Mor pour tenter en expliquer quelques-uns des aspects les
plus importants la constitution un champ religieux concret organisation
actuelle du système de relations entre classes sociales et institutions religieuses
les moyens de production symbolique des idéologies religieuses dans la conver
gence intérêts entre certaines catégories de laïcs et agents religieux
MONTE MOR
En arrivant Monte Mor par la route de Campinas on étonne aperce
voir au loin trois clochers églises pour une si petite ville On étonne aussi
de ne plus trouver autant de champs de pommes de terre des deux côtés du
chemin
En 1820 quelques maisons rustiques en pisé furent bâties par des fer-
91 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
miers sur des terres données par les grands propriétaires fonciers pour la
construction de la chapelle de Notre-Dame du Patronage du Capivari du Haut
Sous Empire le village fut élevé au rang de paroisse et prit le nom de Notre-
Dame du Patronage de Eau Stagnante Comme tant autres villes du pays
Monte Mor naquit ombre une chapelle et de son saint patron La Dame
du Patronage est depuis toujours la patronne du lieu et partage avec quatre
autres saints les plus grandes fêtes religieuses de année Les eaux stagnantes
étaient des terres en friche formées par les courbes de la rivière Capivari En 1871
la paroisse fut élevée au rang de bourg et prit alors le nom de Monte Mor bien
il ait dans cette zone aucune hauteur digne de ce nom
Pendant de longues années la région fut un lieu de passage entre la capitale
de Etat Paulo et intérieur Lorsque les nouvelles voies de pénétration
laissèrent Monte Mor écart des axes de transport des hommes et du café entre
intérieur de Etat la capitale et le port de Santos la ville était déjà assez près
de Campinas une des quatre plus grandes villes de Etat de Paulo
heure actuelle des autocars relient les deux communes toutes les demi-heures
et nombreux sont les habitants de Monte Mor qui étudient ou travaillent
Campinas
Contrairement ce qui est passé dans autres communes de la région
Monte Mor ne fut pas dominé depuis le boom du café par une économie agraire
concentrée dans de grandes propriétés rurales ni par la monoculture exclusive
des produits exportation abord le café et heure actuelle la canne
sucre Presque toutes les grandes propriétés autrefois furent divisées en fermes
dont la production fournit la commune la quasi-totalité de son revenu Par
ordre de rendement Monte Mor produit le riz la tomate la canne sucre le
coton la pomme de terre le manioc le maïs et le café Il une petite pro
duction de lait et tous les ans la production de volaille et ufs augmente dans
les petites fermes éparpillées parmi les exploitations agricoles Quoique sa
production agricole actuelle soit relativement diversifiée Monte Mor toujours
été considéré comme un producteur de pommes de terre et de tomates Depuis la
fin du siècle dernier des familles immigrants allemands sont arrivées dans les
fermes de la commune côté des cultures traditionnelles maïs riz haricots
coton canne sucre et café outre le manioc) les Allemands ont introduit la
pomme de terre dans la région Pendant de longues années Monte fut le plus
grand producteur de pommes de terre de Etat de Sâo Paulo
Les rares fazendeiros sont presque tous des gens du pays ou encore des
propriétaires ruraux qui résident Campinas ou Paulo Presque tous les
fermiers sont des gens nés et élevés dans le pays descendants de familles brési
liennes ou dans une grande proportion de familles immigrants italiens et alle
mands inverse les métayers et les ouvriers agricoles sont des gens du
Fermier sitiante est le tenne le plus courant dans la région pour désigner les
petits producteurs agricoles propriétaires de fermes ou de petites exploitations qui cultivent
personnellement avec aide de leur famille le riz la pomme de terre les tomates le manioc
le maïs le café et entretiennent le plus souvent une basse-cour
époque de notre recherche il avait dans la commune 780 propriétés rurales
dont 413 inscrites au cadastre de Institut National de Colonisation et Réforme Agraire en
1976 38 de ces propriétés ont plus de 100 ha et en ont plus de 400 118 ont plus de 30 et
moins de 100 ha 257 ont moins de 30 ha Cadastre de INCRA 2e série 1976)
92 MONTE MOR
dehors venus autres régions de Etat de Paulo ou de Etat de Minas
Gerais Un nombre réduit de ces travailleurs vient des Etats du Nord-Est ou du
Sud du pays Parmi les natifs de la commune 9069 des cultivateurs sont pro
priétaires et 931 sont métayers Parmi ceux qui sont nés dans autres com
munes de Etat 7058 sont propriétaires et 2942 métayers 9375 des
mineiros nés dans Etat de Minas Gérais sont métayers et 625 sont pro
priétaires La même proportion se retrouve pour ceux qui viennent autres
Etats Il pas de données sur les travailleurs salariés mais les gens avec
qui en ai discuté au Syndicat pensent ils sont presque tous des immigrants
venus des régions les plus éloignées des Etats de Paulo et de Minas Gérais
Il existe près de 30 petites industries dans une commune peine plus de
9.000 habitants dont moins de 4.500 habitent la ville Ces industries en
fait ne sont pas autre chose que des ateliers occupant peu ouvriers Plus de
la moitié sont des briqueteries éparpillées la périphérie de la ville Cepen
dant ce panorama rustique et rural risque de se modifier dans les quatre pro
chaines années Cinq usines importance moyenne et capital étranger sont en
train de installer le long de la route de Campinas près de la ville Une partie
de la force de travail locale déjà été enlevée agriculture pour les besoins de
la construction civile Un nombre plus grand de salariés agricoles sera appelé
travailler dans les usines
Il en reste pas moins que pour quelques années encore Monte
continuera être une petite oasis paysanne mi-chemin entre la fumée des indus
tries de Campinas et celle des usines de canne sucre des autres communes limi
trophes dont certaines recrutent de plus en plus de journaliers ia-f ria
est-à-dire gamelle froide pour les plantations de canne sucre
II LA PRODUCTION DU SACR
Le dimanche matin et soir le mercredi soir et parfois le mardi et jeudi
soir une bonne partie de la population de Monte se partage selon ses lieux
de culte église-mère catholique de Notre-Dame du Patronage le temple luthé
rien le temple évangélique de Eglise presbytérienne le temple baptiste les deux
temples de Assemblée de Dieu et de la Congrégation Chrétienne du Brésil Le
mercredi et samedi soir une poignée de fidèles peut occuper huit ou dix places
au Centre spirite
Les données présentées ici sont tirées des archives du Syndicat rural de Monte Mor
Du point de vue des catégories professionnelles officiellement recensées la popula
tion de la commune se distribue de la fa on suivante agriculture 5478 des actifs indus
trie 1841 commerce 541 services 714 transports 319 activités
sociales 282 administration publique 325 autres secteurs activité profession
nelle 495 I.B.G.E. VIIIe Recensement général vol XVII de la série régionale)
93 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
histoire de la constitution du champ religieux Monte est histoire
de arrivée de Eglise catholique officielle dans un espace de catholicisme
populaire antérieur de arrivée Eglises protestantes sur un territoire officiel
lement catholique et finalement de arrivée tardive de groupes pentecôtistes
dans une société déjà habituée se partager pacifiquement entre ses prêtres et
ses pasteurs catholiques et protestants la fin de cette étude nous aurons oc
casion de montrer que cette constitution un champ religieux est le résultat
toujours changeant de processus alliance de classe entre laïcs et agents religieux
et de la concurrence entre diverses catégories de ces agents non pas tant entre
confessions religieuses différentes mais entre des modes populaires dominés
et savants dominants de détermination de la croyance et du culte
Les catholiques
Les débuts de Monte Mor sont ceux un hameau groupé progressivement
autour une chapelle construite sur les terrains dédiés Notre-Dame du Patro
nage Ses premiers agents du sacré ont été les priants populaires les
maîtres du rosaire les béates des églises sans curé les chargés de
chapelle les guérisseurs Ils étaient tous laïcs et presque toujours des pay
sans parmi leurs égaux ils étaient chargés du service religieux et reconnus
comme intermédiaires légitimes pour une communication efficace entre le fidèle et
ses saints patrons
Ces agents du catholicisme populaire incarnaient la présence continue du
facteur religieux collectif dans un petit groupement rural pauliste avec deux
caractéristiques tout fait identiques celles de tous les autres Etats du pays
un système de pratiques religieuses dominante dévote et familiale une
présence sporadique agents ecclésiastiques prêtres séculiers de archidiocèse
de Campinas ou missionnaires appartenant des ordres réguliers Entre les
chefs de famille et les catholiques populaires du lieu la masse catholique
de Monte construisait son quotidien de croyances et de culte chaque
arrivée un curé était jour de fête agent officiel profitait de occasion pour
mettre jour la vie sacramentelle du peuple des fermes il baptisait des enfants
des jeunes et des adultes unissait par les liens du mariage ceux qui cohabitaient
Des terres de saint données par un prometteur administrées par Eglise
catholique et utilisées par des paysans qui reconnaissent la propriété de la sainte existent
toujours au Brésil MouR LA da Terra Propriedade comunal campesinato
na Baixada Ocidental Maranhense Musée National 1975)
autre part la construction communautaire de chapelles rurales fut très fréquente
dans tout Etat de Paulo Pour commémorer ses morts ou pour acquitter un une
personne ou une famille engageait dans la construction une petite chapelle pour garder
image un saint La de la chapelle était entreprise par toute une communauté
de paysans un quartier rural sur les terrains donnés par auteur de la promesse un
farendeiro le plus souvent autonomie de usage et des pratiques religieuses dans ces cha
pelles rurales populaires ont toujours créé des tensions entre les agents ecclésiastiques et les
agents religieux laïques
94 MONTE MOR
déjà depuis un certain temps et ceux qui allaient commencer vivre ensemble
entendait en confession une foule de pécheurs et leur distribuait la commu
nion
Le contrôle ecclésiastique de la vie religieuse une communauté partagée
entre quelques grands propriétaires de fazendas et petite foule de paysans
organise par étapes Il commence avec la nomination de la part des prêtres
au nom de éveque des agents laïques responsables de la chapelle et des actes
religieux collectifs en absence un prêtre Il augmente lorsque venant des villes
voisines et plus grandes un ou plusieurs prêtres font des visites fréquentes par
exemple chaque troisième dimanche du mois la chapelle de la communauté Il
se consolide lorsque évêque désigne un curé résident pour cette
arrivée un curé modifie sensiblement les rapports avec la religion des riches
fazendeiros qui assimilent le service de église aux intérêts politiques et de parti
Par contre elle altère très peu au début la vie religieuse quotidienne de la popu
lation paysanne Dans tous les cas elle ranime opposition latente entre les
systèmes de pratique religieuse dévote et populaire et ceux de la pratique sacer
dotale et sacramentelle
Monte la présence de curés catholiques est légèrement postérieure
la construction de église de Notre-Dame du Patronage qui remplacé an
cienne chapelle et où se trouve depuis image de la sainte patronne Deux
périodes sont distinguer La première est celle de autorité sacerdotale exercée
par plusieurs prêtres qui se succèdent les uns aux autres et qui ne restent que
peu années dans la région Pendant ce temps Eglise catholique de Monte
présente les mêmes traits que Eglise coloniale brésilienne La deuxième période
débute avec arrivée du curé actuel Il est né Monte Mor est venu une autre
paroisse de Etat et vit dans la commune depuis quarante-trois ans Son
ministère est marqué par effort actualiser les moyens de contrôle et les
modalités de la pratique religieuse partir de la réduction progressive du pouvoir
religieux détenu par les confréries et les associations pieuses de laïcs introduites
Paulo et dans la région surtout après les années vingt Entre le premier
chapelain et le curé actuel 23 curés sont passés Monte Ce chiffre est sans
doute très élevé pour une période qui ne dépasse pas 90 ans dont 43 occupés par
actuel prêtre titulaire de la paroisse de Notre-Dame du Patronage La succes
sion des prêtres confirme opinion des gens du pays Monte aucun prêtre
restait ils finissaient tous par se laisser prendre au jeu de la politique
régionale dominée par les intérêts de groupes antagonistes de fazendeiros
arrivée de actuel curé suit de très près le temps où Eglise de la région
tout entière traverse les phases les plus rapides un processus actualisation
politique et religieuse Les changements opérés sont interprétés par certains spé
cialistes du catholicisme brésilien comme le passage une Eglise tradition
nelle luso-brésilienne laïque médiévale sociale et familiale une Eglise
renouvelée romaine cléricale tridentine individuelle et sacramentelle 6)
Piolando Azzi Elementos para uma Hist ria do Catolicismo Popular Revista
Eclesi stica Brasileira vol 36 no 141 mars 1976
95 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
En ce qui concerne le diocèse ce passage signifie une reprise du pouvoir religieux
de la part de évêque suprématie du contrôle centralisé depuis Rome et modi
fication des termes alliance entre le pouvoir de Eglise et celui de Etat Au
niveau de la paroisse il représente la concentration du capital religieux dans les
mains du curé et de ses auxiliaires désignés personnels ou institutionnels 7)
La paroisse de Notre-Dame du Patronage une fois effectivement implantée
avec un curé permanent trois faits se produisent les médiateurs populaires
des pratiques dévotes priants guérisseurs etc. sont marginalisés par rapport
au capital religieux tenu pour légitime Ils perdent des clients étant donné la
facilité de recourir directement au curé et assurent plus régulièrement que
certaines prestations de services récitation du chapelet prières soins etc. dans
les régions rurales les plus éloignées bien il soit connu que même heure
actuelle il existe des guérisseurs dans la ville les confréries autrefois sous
le contrôle des laïcs Confrérie du Saint-Sacrement de Saint-Benoît) sont entiè
rement soumises au contrôle du curé et perdent ainsi tout pouvoir politique dans
le domaine religieux réduites comme elles sont de simples groupes organisa
teurs de messes et de processions Il en découle que les grandes fêtes religieuses
patronnées par les laïcs et les confréries sont vidées de leur signification et de
leur rôle une réorganisation des corporations religieuses est entreprise Des
associations pieuses Union des Filles de Marie Congrégation de la Vierge Marie
de Saint-Vincent-de-Paul etc. introduites au Brésil par des missionnaires fran
ais et italiens sont constituées et mises en valeur Quelques années plus tard
en particulier après le Concile Vatican II ces associations pieuses sont affaiblies
et Eglise locale cherchera du renfort et de ordre dans de nouvelles institutions
soumises au contrôle ecclésiastique telles que les Cursilhos de chrétienté ou
dans des formes renouvelées de partage par les laïcs des mystères du sacré
ministres de la Parole ministres de Eucharistie etc.)
Ainsi la consolidation un secteur officiel de Eglise catholique Monte
Mor entraîne une double modification des relations entre les laïcs et le prêtre
éviction politique des laïcs et la concentration du contrôle religieux dans les
mains du prêtre et de ses auxiliaires désignés la redistribution des rôles de
contrôle religieux de la part du prêtre aux laïcs choisis pour être ses représen
tants
Dans actuelle sociologie du catholicisme au Brésil on discute beaucoup propos
de la signification du mouvement de renouvellement déclenché par les évêques roma
nistes dans une société dont la vie religieuse fut tout au long de la période coloniale et
en partie sous Empire politiquement dominée par Etat régime de Patronage insti-
tutionnellement tiraillée entre le contrôle des grands propriétaires terriens exercice commu
nautaire et laïque la campagne et le contrôle en ville des confréries héritées du Portugal
Pedro Ribeiro de Oliveira démontré comment le processus de romanisation de
Eglise catholique au Brésil est de fait un processus imposé de destitution religieuse du laïc
et une récupération du contrôle du sacré par la hiérarchie et ses agents clergé séculier et en
moindre mesure clergé régulier cf Pedro RIBEIRO DE OLIVEIRA Catolicismo Popular
Romaniza do Catolicismo Brasileiro Revista Eclesi stica Brasileira vol 36 mars 1976)
96 MONTE MOR
Les protestants
Monte Mor il existe trois groupes de protestants non-pentecôtistes les
luthériens les presbytériens et les baptistes Des trois Eglises constituées seule
Eglise luthérienne possède un pasteur résident Les luthériens de la commune
sont les Allemands et leurs descendants Bien il ne reste plus que trois survi
vants parmi les premiers immigrants du début du siècle partout dans la région
Eglise luthérienne est encore reconnue comme celle des Allemands Les
immigrants allemands se sont abord installés Campinas De là ils sont partis
occuper les terres de la colonie de Friburgo tout près de Monte Mor où quel
ques familles se sont dispersées pour aller occuper des fermes dans les villes voi
sines Monte Mor Indaiatuba et Capivari Les églises de ces villes plus celle de
Campinas constituent la paroisse luthérienne de Campinas
histoire des premiers protestants de Etat de Paulo diffère de celle
des immigrants arrivés Rio de Janeiro dans Etat de Minas Gérais Espirito
Santo et dans les Etats du Sud inverse de ce qui se passe dans ces Etats les
immigrants étrangers sont pas officiellement invités par le gouvernement de
Empereur et ne constituent donc point des colonies agricoles patronnées et
protégées par le gouvernement brésilien Ce sont des colons arrivés de leur
propre initiative dans Etat de Paulo partir de la deuxième moitié du XIXe
siècle dans la plupart des cas comme salariés agricoles des grandes fazendas de
café est lors du déclin des grands producteurs de café que ces colons étrangers
deviennent des fermiers après avoir acheté aux propriétaires en faillite des par
celles de leurs terres
Ces immigrants évangéliques luthériens et presbytériens presque toujours
sont parfois persécutés par des agents ecclésiastiques catholiques et mal protégés
par les autorités civiles autre part ils se dispersent au-delà des régions des
colonies officielles ces protestants perdent le contact avec les rares pasteurs
alors présents dans Etat Selon certains voyageurs beaucoup entre eux devien
nent infidèles abandonnent la religion ou se convertissent au catholicisme
Cependant ils arrivent Monte Mor dès les premières décennies du XXe
siècle les luthériens allemands trouvent une société catholique peu hostile
surtout grâce au fait que les luthériens ne font point de prosélytisme religieux
La distribution actuelle des étrangers Monte Mor est la suivante Allemands
14 Italiens 11 Japonais Roumains Russes compris les Lettons) Syriens Libanais
Nord-américains Portugais Argentin et Autrichien Les trois Allemands résidant
Monte Mor sont les derniers survivants de la première génération immigrants
Ecoutons le témoignage un missionnaire nord-américain II eut déjà
Paulo une congrégation allemande mais le pasteur un rationaliste ne réussit point établir
fermement et par conséquent la congrégation est nouveau dispersée Les Allemands sont
presque tous des infidèles connaissent mal Evangile et ne intéressent pas autre jour
ai prêché un petit groupe et tout de suite après ai été censuré pour avoir dit que seuls
les vrais chrétiens peuvent espérer aller au paradis ... Le 10 février 1862] je suis parti
Campinas qui se trouve environ 69 milles de Paulo et compte près de 000 habitants
dont quelques centaines Allemands les plus influents entre eux sont aussi des infidèles
F.J.C SCHNEIDER BOANERGES RIBEIRO Protestantismo no Brasil Mon rquico Paulo
Ed Pioneira 1973.
97 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
parmi les Brésiliens La petite communauté allemande fonde Monte une
société connue heure actuelle sous son nom brésilien Sociedade Germa
nia une école et une église Pendant la seconde guerre mondiale leur société
fut temporairement dissoute et son patrimoine mis sous tutelle gouvernementale
école enseignement de la langue allemande fut interdit partir de ce
moment la communauté se nationalisa très vite cause des difficultés de la
langue quelques descendants de la première génération quittèrent Eglise et se
convertirent presque tous au presbytérianisme
En 1859 le premier pasteur presbytérien arrive Paulo Il agit un
Nord-Américain qui commence une série de prédications évangéliques dans des
villes voisines de Monte Campinas Itu Sorocaba En 1866 près de 90
familles presbytériennes de Nord-Américains émigrent du Sud vers la ville de
Santa Barbara près de Monte Mor En 1869 arrivent Campinas les premiers
missionnaires envoyés par Eglise presbytérienne des Etats-Unis partir de ce
moment Campinas devient un centre important du prosélytisme presbytérien
Il dans histoire des presbytériens de Monte Mor un événement très
important que les évangéliques de la commune eux-mêmes semblent ignorer Le
célèbre Père José Manuel da Concei premier prêtre catholique converti au
protestantisme fut un des curés de Monte 10 Après sa conversion il
entreprend travers les Etats de Paulo de Paran et de Minas Gérais des
voyages évangélisation Or aucune trace de son passage dans la région ne
subsiste parmi les presbytériens de Monte Mor
Pendant les deux dernières décennies du XIXe siècle innombrables conver
sions de Brésiliens Eglise presbytérienne ont lieu dans les communes voisines
de Monte Campinas Sorocaba Itu où le clergé brûla des bibles sur la
place publique) Capivari et Santa Barbara Cependant le prosélytisme presby
térien ne fut très actif Monte Mor que pendant les vingt premières années du
XXe siècle Les fondateurs de la Congrégation presbytérienne de la commune
sont déjà des Brésiliens et quelques-uns entre eux sont encore vivants
Les baptistes constituent au Brésil une Eglise limite entre le protestantisme
historique et le pentecôtisme Plusieurs de ses membres non convertis du catho
licisme viennent Eglises protestantes antérieures surtout de Eglise presbyté
rienne La plupart des actuels pasteurs pentecôtistes étaient des pasteurs ou des
laïcs baptistes
Les baptistes de Monte sont issus un groupe immigrants lettons
arrivés Paulo peu de temps après la Révolution russe dans le dessein de
fonder une colonie agricole la Colonie Varpa sur les terres de la com
mune de Turpa Quelques familles quittèrent par la suite la colonie pour autres
10 Lors de son premier voyage intérieur de Etat en octobre 1863 Blackford ren
contra pour la première fois le Père Manoel da Concei qui habitait une ferme dont il
était propriétaire Corumbatai près de Rio Claro José Manoel da Concei était alors
dénommé prêtre protestant par éveque Sebasti Pinto do Rego du fait de ses prédica
tions réformistes ... Curé Limeira Santa rbara Agua Choca Monte Mor) Constitui
Ubatuba vicaire résident Corumbatai Rio Claro) il vécu des années dans les
centres de colonisation allemande et suisse BOANERGUES RIBEIRO Protestantismo ïî Brasil
Mon rquico op cit.)
98 MONTE MOR
villes de Etat abandonnant le travail agricole Plusieurs installèrent dans la
commune voisine Nova Odessa où se trouve encore hui une des
communautés baptistes les plus vivantes de Etat de Paulo Une de ces
familles établit Monte Son chef passe de agriculture au commerce
mettant profit le maigre capital apporté de Lettonie peine arrivée Monte
Mor la famille fonde une Congrégation baptiste Eglise baptiste pourtant ne
sera créée en 1940 Le prosélytisme fut pendant quelque temps plus
intense que le presbytérien sans obtenir de résultats remarquables heure
actuelle Eglise baptiste de Monte Mor ne compte un peu plus de 30 mem
bres communiants
Les groupes protestants de Monte sont le résultat direct ou indirect du
travail évangélisation effectué par des étrangers baptistes et presbytériens) ou
du transfert massif de colons européens luthériens Dans le cas des luthériens
une Eglise de protestantisme immigration la communauté évangélique
évite le prosélytisme religieux et se perpétue travers ses descendants Parmi les
baptistes une famille étrangère fonde Eglise et poursuit un travail de conversion
auprès des habitants brésiliens de la région Les presbytériens pénètrent dans la
commune par des convertis nationaux et constituent une Eglise dominée par les
anciens habitants de la région
est sur un champ religieux catholique partagé entre Eglise officielle de la
paroisse de Notre-Dame du Patronage et le catholicisme populaire des fermiers
et des priants ruraux que établissent en espace environ trente ans les
Eglises protestantes En dehors des changements pacifiques et non conflictuels
dus arrivée massive immigrants allemands et protestants dans un village
rural où exer ait le petit commerce de fermiers presque rien ne changea dans
les rapports religieux de Monte Mor La présence de groupes religieux non-
catholiques compétitifs et susceptibles altérer les relations intérieur du
champ sera déterminée par arrivée des protestants pentecôtistes
Les pentecôtistes
Il existe trois Eglises pentecôtistes Monte Mor la Congrégation Chrétienne
du Brésil et les deux Eglises de Assemblée de Dieu une du ministère de
Belém autre du ministère de Madureira 11 Elles sont toutes nées après
11 Assemblée de Dieu fut instituée au Brésil aux environs de 1910 Belem do
Para sur initiative de deux missionnaires suédois envoyés des Etats-Unis De là Eglise est
étendue sur la totalité du territoire national et elle constitue heure actuelle la branche
pentecôtiste regroupant le plus grand nombre de fidèles Des divisions internes ont abouti la
séparation des ministères Eglise originaire garde le nom de Ministère de la Mission
ou de Belem Un pasteur dissident crée le Ministère Ipiranga Enfin un autre
pasteur fonde le Ministère de Madureira est tout pareil disent-ils est la même
Eglise Cependant il existe pas de relations étroites entre les Eglises des différents minis
tères au moins dans les petites villes où on en trouve plus un comme Mont Mor
99