Religion et socialisme réel : l
22 Pages
English
Gain access to the library to view online
Learn more

Religion et socialisme réel : l'analyse du sociologue / Religion and True Socialism: the Sociologist's Analysis. - article ; n°1 ; vol.65, pg 25-45

-

Gain access to the library to view online
Learn more
22 Pages
English

Description

Archives des sciences sociales des religions - Année 1988 - Volume 65 - Numéro 1 - Pages 25-45
21 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Subjects

Informations

Published by
Published 01 January 1988
Reads 19
Language English
Document size 1 MB

Exrait

Patrick Michel
Religion et socialisme réel : l'analyse du sociologue / Religion
and True Socialism: the Sociologist's Analysis.
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 65/1, 1988. pp. 25-45.
Citer ce document / Cite this document :
Michel Patrick. Religion et socialisme réel : l'analyse du sociologue / Religion and True Socialism: the Sociologist's Analysis. In:
Archives des sciences sociales des religions. N. 65/1, 1988. pp. 25-45.
doi : 10.3406/assr.1988.2456
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0335-5985_1988_num_65_1_2456Arch Sc soc des Rel. 1988 65/1 janvier-mars) 25-45
Patrick MICHEL
RELIGION ET SOCIALISME REEL
ANALYSE DU SOCIOLOGUE*
Thé study of the Sociology of Religion official independent or
clandestine in Poland Czechoslovakia and Hungary offers num
ber of keys to the understanding of how religion is understood
politically in Eastern Europe in order to define the issues involved in
studies where scientific exigencies are replaced with ideological ones
It not merely question of outlining an approach or ferreting out
certain priori but of demonstrating the direct functional character
of production which otherwise represents faithful reflexion of the
evolution of officiai thought insofar as religion is concerned bearing
witness to its contradictions and objectives
La mise en place de régimes politiques de type soviétique en Europe du
Centre-Est eu pour conséquence instauration de normes idéologiques dans les
domaines les plus divers de la vie sociale et de activité individuelle ou collective
La soviétisation naturellement touché le domaine des sciences ses effets se
faisant sentir dans toutes les disciplines et notamment en sociologie Comme les
historiens se voyaient confier la tâche de ré-écrire les histoires nationales en
gommant les conflits avec les Russes et les Soviétiques et leur assignant une
logique de coopération avec U.R.S.S. les sociologues durent se mettre au
travail est-à-dire décrire une société harmonieuse où la vieille dichotomie
exploiteurs/exploités avait disparu On était bien entendu là beaucoup plus dans
le registre du discours utopique que dans celui du réel tant il est vrai que ces
descriptions ne se fondaient en rien sur une véritable observation scientifique
Avec les premiers conflits opposant la classe ouvrière au pouvoir soviétisé se
poseront de lourds problèmes déontologiques et exacerbera un sentiment de
frustration La rupture épistémologique que constituait le soulèvement du prolé
tariat contre un tat supposé le représenter conduira les sociologues écarter du
champ consensuel une société harmonieuse où toute diachronie avait été
évacuée Le pouvoir lui-même légitimement inquiet du tour pris par les événe
ments efforcera de davantage coller au réel devenant demandeur en sciences
sociales par souci un meilleur contrôle de ceux il dirigeait
Le présent texte extrait de La Société retrouvée Politique et religion dans Europe soviétisée Paris
Fayard 1988 est reproduit avec aimable autorisation des éditions Fayard
25 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
La sociologie de la religi obéi dès le départ la même logique volonta
riste Le soupir de la créature affligée devait tout naturellement évanouir un terme
étant mis affliction avec établissement un régime où homme était le bien
le plus précieux extinction de la religion devait attester la réussite du projet
communiste de création un homme nouveau et le processus conduisant cette
naissance étant en cours le rôle assigné au sociologue était évidence de se faire
comptable des indices et des signes du dépérissement de la religion Le sociologue
de la religion se classait donc emblée dans une espèce pour le moins singulière
objet même de son observation et partant de son travail étant voué la
disparition Il lui fallait sur la base de acceptation du postulat marxiste de
aliénation de homme du fait de la religion ou plus précisément de la religion
comme symptôme de aliénation de homme rendre compte des progrès enregis
trés dans la réalisation de objectif proprement politique du pouvoir élimina
tion de la religion ce déterminisme sociologique ajoutait une dimension plus
directement normative Témoin le sociologue se devait également être acteur et
militant Le rôle spécifique que lui réservait le pouvoir était aider la mise en
uvre du processus de déclin de la religion en éclairant sur les conditions
objectives permettant de accélérer voire en lui indiquant les moyens de réunir
les dites conditions
Durant une première période de 1947 1956 et même en 1966-1967 en
Tchécoslovaquie) ce rôle normatif eut toutefois guère de sens Comme sous-
discipline la sociologie de la religion connut la même distance par rapport au réel
que sa discipline mère Les comportements religieux ne constituaient-ils pas des
survivances tout juste bonnes être observées par des ethnologues La religion
était-elle point un phénomène condamné promis une auto-liquidation dont
le rythme serait déterminé parles progrès matériels des sociétés et enracinement
du nouveau système sociopolitique quoi bon en conséquence perdre son
temps et les deniers du peuple étudier ce qui ne pouvait apparaître que comme
un archaïsme dénué de signification réelle Une telle attitude déboucha sur une
totale stérilisation de observation scientifique
En 1956 avec les premiers conflits majeurs entre classes ouvrières et tats
socialistes 1) et compte tenu du rôle joué tant en Hongrie en Pologne par le
primat de glise catholique le cardinal Mindszenty et le cardinal Wyszynski le
pouvoir devint demandeur en observation sociologique étant entendu que les
données collectées pour objectives elles soient devaient néanmoins être
organisées en séries significatives une évolution positive Cette mise en confor
mité des désirs et de la réalité explique elle seule que ce qui sortit et continue de
sortir de ce projet ne correspond pas exactement ce que la communauté
scientifique internationale tient pour une authentique sociologie de la religion
répondant aux critères habituellemment retenus dont le moindre est pas la
neutralité de observateur Bien au contraire la production sociologique officiel
le des pays du bloc soviétique en matière de religion constitue une étonnante
synthèse entre le texte de propagande la déclaration intention et la plate-forme
politique sous habillage pseudo-scientifique du commentaire de données dont
on indique souvent pas au demeurant comment elles ont été recueillies
Quelques travaux de terrain une sélection attentive des données de larges
emprunts aux revues théoriques du Parti une certaine force de conviction
ressortant il est vrai pour essentiel de la méthode Coué tel est le tableau général
de la sociologie de la religion en Europe de Est
Il faut cependant se garder de toute généralisation Si la période précédant
1956 avait était marquée dans ce domaine comme dans tous les autres par une
26 RELIGION ET SOCIALISME EL
véritable homogénéisation des sociétés et des comportements conséquence de la
soviétisation et de la stalinisation du Centre-Est européen de la périphérie de
Empire on va assister partir de cette date une réelle diversification La
Tchécoslovaquie se tiendra écart de toute évolution en Hongrie et en Pologne
un nombre croissant de sociologues vont se consacrer la religion même ils
travaillent dans optique volontariste déjà décrite Mais dans ce dernier pays va
surgir simultanément une école indépendante concurrente de la sociologie
officielle et dont les travaux contraindront les institutions tat une plus
grande prudence dans la collecte des données et un moindre cynisme dans la
présentation des conclusions existence une école indépendante est-à-dire
en fait catholique fournissait en effet les moyens de comparer les résultats
Cette diversité est renforcée par le travail de sociologues hors des frontières
ils soient exilés ou simplement étrangers mais dont il importe toutefois de
souligner il se fonde en absence presque totale observation directe sur le
terrain sur les résultats publiés dans les pays mêmes est dire il agit la
plupart du temps une critique de ces résultats ce qui empêche cependant pas
certains de ces travaux être de grande qualité
Une diversification plus grande encore se produira dans la période immédia
tement contemporaine soit dans les années soixante-dix La normalisation
conduite après la fin brutale du Printemps de Prague amène les nouvelles
autorités tchèques et slovaques renforcer leur propagande anti-religieuse et
donc efforcer de la rendre plus crédible et intensifier leur politique anti
religieuse 2) ce qui les contraint réunir les éléments information nécessaires
sur le nombre le comportement les valeurs des croyants Cela suppose donc un
apport minimal en observation sociologique même si celle-ci est réalisée par des
fonctionnaires de police
une des retombées de cette entreprise sera apparition une littérature
pseudo-sociologique mais fondée sur des observations réelles effectuées des
fins de répression Cette production ne revêt certes pas un intérêt considérable
mais mérite cependant être examinée attentivement une part en raison des
renseignements elle fournit parfois par défaut et surtout parce on peut
lire en négatif les appréhensions du pouvoir face un phénomène il ne
parvient pas malgré un contrôle administratif accru maîtriser et qui
inquiète
En Hongrie le processus de normalisation conduit des effets exactement
contraires La recherche du plus large consensus détermine équipe de Janos
Kadar trouver un compromis avec les glises régulariser ses relations avec une
glise catholique majoritaire dans le pays et proposer une ébauche de contrat
social épiscopat et aux fidèles libération contre neutralité et loyauté sinon
collaboration Une telle attitude ne tardera pas avoir des répercussions en matière
de recherche La résistance inattendue de la religion est prise en compte par la
sociologie qui la réitération de pronostics démentis par le réel va substituer un
effort observation se fondant sur lui même si les conclusions dégagées se
défendent mal des présupposés et des determinismes antérieurs
En Pologne enfin où la seule évolution de la situation intérieure suffit
convaincre le pouvoir de la vanité de ses espoirs concernant le déclin de la
religion les autorités ne sont pas en position empêcher le développement une
recherche indépendante et éprouvent par ailleurs le besoin de disposer
information scientifique sérieuse sur Eglise du fait de importance politique
croissante de cette dernière
27 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
Chacun des trois pays étudiés ici se situe donc un degré différent une
échelle allant de la négation pure et simple du phénomène religieux un effort de
compréhension des fins instrumentales en passant par observation détermi
niste La Pologne successivement franchi les trois phases combinant même
des niveaux variables selon les auteurs les deux dernières De même la Hongrie
parcouru les trois étapes même si de larges survivances de la seconde existent
encore dans sa production sociologique La Tchécoslovaquie quant elle campe
entre les deux premières
Il évidemment pas grand chose dire SUT la phase de négation marquée
par son refus du réel et son orientation propagandiste La seconde dite de
observation déterministe retient en revanche davantage attention en ce elle
donné naissance une vague de travaux fondés sur les théories de la sécularisa
tion et de la laïcisation ce qui permettait de donner une allure scientifique ce
qui était que expression un volontarisme politique Ace titre les sociologues
marxistes de la religion se sont penchés avec beaucoup intérêt sur évolution
des sociétés occidentales prises une fois est pas coutume comme autant de
modèles
assistait-on pas là en effet sous influence conjuguée une urbanisation
accélérée et une accession de couches de plus en plus larges de la population la
consommation de masse un déclin très rapide des comportements religieux
accompagné une nette diminution de impact des valeurs traditionnelles de la
religion Cette attention trouvera même au plan politique des traductions dura
bles en Hongrie comme en Pologne où le ministre des cultes de époque
Kazimierz Kakol le déclare explicitement en 1976 la mise en place un système
socialiste de consommation de masse etla satisfaction des besoins matériels sans
cesse croissants de la population seront analysées comme autant de moyens
accélérer image de Occident le dépérissement de la religion et des Egli
ses était bien évidemment sous-estimer importance des facteurs propre
ment individuels pour ne pas parler de la dimension transcendante de la foi
était oublier aussi les interactions entre le religieux comme foi et comme
communauté de foi et donc comme glise-institution et le système politique Il
faudra ailleurs de longues années au pouvoir en Pologne comme en Hongrie
pour comprendre que dans un certain contexte idéologique glise se révèle
plus vivace elle est soumise la répression ouverte que elle est en
butte indifférence En autres termes plus glise est attaquée et plus son
prestige croît dans la mesure même où les attaques contre elle attestent les efforts
en du pouvoir défendre pour accroître tendance son emprise se réfugier idéologique dans des sur valeurs une société et des civile institutions qui pour
religieuses irrécupérables par le système politique
Les Hongrois ne sont pas trompés qui ont radicalement modifié leur
attitude égard de glise substituant la répression une politique infiniment
plus subtile et déjà pour partie couronnée de succès visant en un sens intégrer
glise appareil tat Cela toutefois pas empêché la société hongroise
être le théâtre un processus sur lequel interrogent les sociologues la séculari
sation se voyant rattrapée par une désécularisation
Il ne pouvait être question ici de se livrer un inventaire exhaustif de la
production sociologique officielle et indépendante de la Pologne de la Hongrie et
delà-Tchécoslovaquie Tel est pas en effet notre objet En revanche un survol de
cette production et quelques coups de projecteur sur les travaux qui en sont les
plus représentatifs permettent de vérifier et illustrer les remarques qui précè-
28 RELIGION ET SOCIALISME REEL
dent ainsi que de dégager certaines grandes tendances On conservera toutefois
toujours présent esprit que les mutations de la sociologie de la religion Est
les inflexions elle connues et ses changements thématiques ne constituent
pas une chronologie spécifique mais le sous-ensemble une triple évolution
celle de la sociologie ou des sciences sociales en général celle des relations entre
glise et tat celle enfin de histoire politique des sociétés considérées ce
titre des événements comme 1956 en Hongrie et en Pologne 1968 en Tchécoslo
vaquie 1980-81 en Pologne ou encore élection un pape origine polonaise ont
évidemment des conséquences majeures sur évolution partielle retracée ci-
après
Du volontarisme en sociologie les cas tchécoslovaque et hongrois
Force est de constater concernant la sociologie de la religion en Hongrie
et en Tchécoslovaquie que quelles que soient par ailleurs les évolutions de la
politique des cultes suivie la surdétermination idéologique de la discipline reste
forte traduisant fidèlement les objectifs fondamentaux du Parti éliminer glise
et la religion est assez largement un état zéro de la sociologie il faut parler Il
est en effet guère besoin de interroger longuement sur la neutralité idéologique
politique ou scientifique un auteur publiant par exemple dans la revue
tchécoslovaque Ateizmus examen attentif de la bibliographie des travaux en
sociologie de la religion effectués par des Hongrois vivant en Hongrie exclu
sion donc des exilés publiant en Hongrois établie par Miklos Tomka pour la
revue Social Compass 5) qui inventorie les publications de la période 1945-1979
fait apparaître 33 positions sur un total de 161 dont le titre seul est une
déclaration intention politique leur contenu confirmant il ne agit guère
que de textes de propagande Sous couvert de sociologie le but poursuivi par les
auteurs est évidence apporter leur pierre édifice de la lutte anti-religieuse
du pouvoir
Ainsi Mihaly Muranyi a-t-il publié en 1974 Budapest aux éditions
Kossuth un ouvrage intitulé Vallases illuziok Religion et illusion) où il parvient
la conclusion sur la base du postulat selon lequel la religion est un produit
social que tout élément religieux ne peut être que tromperie et supercherie Le
même auteur répond en 1977 dans la revue Vilagossag no 8-9 458-60) la
question Mi szekularizacio est-ce que la sécularisation par la tranquille
affirmation est le processus nécessaire vers extinction de la religion
On retrouve le même caractère normatif et volontariste dans les travaux
Eva Csoregh Elpatoinak az ifjak istentöl La jeunesse se détourne-t-
elle de Dieu in Vilagossag no 8-9/1969 544-51) qui conclut un article sur
éducation rendant compte une centaine entretiens non-directifs avec des
écoliers par la nécessité une éducation plus strictement athée Un Péter Jozna
présente quant lui la religion comme un phénomène non seulement irrationnel
ce qui peut sans doute se défendre mais aussi en certains cas pathologique ce qui
est pas sans ouvrir assez larges perspectives. falusi vallasossag feno-
menologiahoz Pour une phénoménologie de la religiosité rurale in Vila
gossag no 2/1970 118-21)
La sociologie de la religion tchécoslovaque ou plus exactement ce qui se
présente comme tel et en tient lieu est une illustration plus caricaturale encore
par sa massivité de surdétermination idéologique article de Peter Prùsak
29 DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS ARCHIVES
publié en 1976 dans la revue Ateizmus et intitulé Tendencia pohybu
religiozity podmienkach Slovenska évolution de la religiosité dans la
réalité slovaque est tout fait représentatif de cette production et mérite ce titre
une analyse détaillée
Il commence par une affirmation sans nuance Le processus toujours plus
rapide et profond de sécularisation caractéristique de tous les pays socialistes est
en uvre également en Slovaquie auteur en explique ensuite longuement
justifiant son constat par les effets des profondes transformations sociales et du
progrès technico-scientifîque Il en déduit logiquement que la religion et
glise contrastent toujours plus avec les besoins et les exigences de édification
du socialisme Les fidèles sont objectivement contraints de tenter de résoudre
cette contradiction et ils parviennent en attribuant moins de place dans leur
esprit et dans leurs sentiments la religion Afin illustrer cette tendance
Prùsak cite un sondage de 1971 selon lequel 32 des personnes âgées de 18 24
ans dans échantillon étudié se déclarent croyants pour 64 des personnes âgées
de plus de 55 ans Il est cependant rien indiqué des caractéristiques techniques
de cette enquête ni qui effectuée et avec quelle méthode ni sur quel nombre de
personnes elle porté ni bien sûr qui commandée Aucune garantie est
apportée de la représentativité de échantillon étudié
hui poursuit Prusak les hommes sont beaucoup moins
religieux que par le passé ce que confirment les enquêtes sociologiques
titre exemple il est indiqué que ceux qui ont fréquenté école secondaire sont
deux fois moins nombreux croire que ceux qui ont suivi école primaire Et
auteur de se lancer dans une analyse plus fouillée détaillant chaque groupe
socio-professionnel Les enquêtes toujours elles montrent que 44 des employés
sont athées 38 se déclarant croyants Il est précisé concernant ces derniers que
leur foi se caractérise par introversion individualisation et la spéculation
théologique Prusak admet ensuite visiblement regret que 57 des ouvriers
se déclarent croyants Il empresse apporter cet ordre de grandeur un certain
nombre de correctifs nombre entre eux mais il ne précise pas sont en fait
indifférents la religion De plus 25 de quoi de ensemble des
ouvriers ou des 57 qui se déclarent croyants ce qui signifierait alors 1425 des ne sont croyants que parce ils ont re le baptême la naissance
auteur ne interroge pas sur la question de savoir pourquoi les personnes qui se
trouvent dans ce cas répondent cependant elles sont croyantes Cette question
a-t-elle seulement été posée En tout état de cause là comme précédemment
aucune information est donnée sur la fa on dont enquête été conduite Il
est pas même mentionné de date
La seule formulation pose problème Ainsi lorsque auteur écrit 25 de la
population rurale se sont éloignés de la religion en est-il des 75 qui restent
Par ailleurs quel est exact contenu du concept ïéloignement dont on attendrait
une définition au moins grossière En fait conclut Prùsak les données démon
trent que plus grande est la ville plus est différenciée la vie socio-culturelle et
basse la religiosité urbanisation favorise aussi les différenciations entre indivi
dus détruit les usages et traditions religieuses le culte des saints Le problème est
donc de créer les conditions socio-culturelles qui favorisent un développement
global de la personnalité en ville et la campagne
On est ici en plein dans la théorie soviétisée normative et volontariste de la
sécularisation Par son outrance même cet article ne mériterait sans doute pas
on arrête il apportait sans le vouloir quelques informations utiles im-
30 ET SOCIALISME EL RELIGION
précision qui entoure les sources dont auteur tire les données utilisées ne
signifie certainement pas que les chiffres cités soient inventés Prusak bénéficie
évidence de accès des informations qui ne sont pas rendues publiques et que
seuls les services concernés de appreil tat savoir Office des cultes avaient
les moyens établir Il serait de fait surprenant que ces services dont on sait fort
bien les liens ils entretiennent avec la Sécurité intérieure 6) se contentent de
données incomplètes ou manipulées Ils doivent certainement ne serait-ce que
pour définir leurs cibles ou assigner des objectifs de travail appuyer sur un
appareil statistique dont il est bien sûr difficile de savoir quel degré de sophistica
tion il peut atteindre Il serait cependant douteux que les agents chargés de
surveiller en Tchécoslovaquie dans une tenue civile qui ne fait pas longtemps
illusion le déroulement des offices religieux ne se livrent pas des comptages
plus ou moins primitifs Le repérage et le fichage des fidèles dans ce pays est un
fait avéré que pourrait confirmer tout chrétien qui eu occasion être convié
par les organes intéressés un entretien au cours duquel il est entendu réciter
dans ordre la liste des manifestations religieuses auxquelles il pu prendre part
On peut sans craindre de se tromper excès imaginer que les fonctionnaires de
Office des cultes tirent de leur matériel statistique les éléments une sociologie
spontanée dont des auteurs comme Prusak reflètent pour partie au moins le
contenu
Il importe toutefois de souligner avec quelle prudence les chiffres cités par
Prusak ou utilisés dans telle ou telle étude publiée officiellement en Tchécoslo
vaquie doivent être accueillis Comme le notait un sociologue tchèque en exil
Jaroslav Krejè dans un article paru dans Sociological Analysis en 1975 occasion
du commentaire une enquête publiée en Tchécoslovaquie en 1967 La
sincérité des réponses peut être mise en doute dans le cas de ceux qui ayant une
meilleure position sociale ont plus perdre Cela explique en partie le très faible
pourcentage de croyants parmi les cols blancs et les cadres Prusak affirmait
justement que était dans ce milieu on enregistrait la réduction la plus
sensible de la religiosité Krejè relevait également une des constantes troublantes
de toutes les enquêtes publiées officiellement en Tchécoslovaquie savoir le taux
très élevé des sans réponse ou des ne sait pas Pour rester sur exemple des
employés 44 athées et 38 de croyants ne font jamais que 82 ..
Pour représentatif il soit de la moyenne de la production tchécoslovaque
officielle sur la religion article de Prùsak ne constitue que une des tendances de
la sociologie marxiste de la religion Est Mais la surdétermination idéologique
demeure car est toujours la faveur une modification de la politique des
cultes dans son ensemble que se réoriente et élargit la thématique retenue par les
sociologues institutionnels Ainsi la publication Budapest en 1979 du livre
Andras Bahnt aux éditions Forras Rabizom magamistenre Beszigetes valiosos
atalokkal Je en remets Dieu Entretiens avec déjeunes croyants aurait été
impossible Prague dans une maison édition tat Elle pu se faire
Budapest en raison un changement non objectif mais de tactique du
pouvoir Il reste une telle publication dans son titre même témoigne des
accommodements pris par la pratique politique hongroise avec orthodoxie
soviétique pas de connotation péjorative juxtaposition des termes jeunes et
croyants reconnaissance implicite de par la seule autorisation de publication que
la foi est pas forcément un phénomène négatif et que le discours de jeunes se
revendiquant comme croyants présente un intérêt social suffisant pour justifier
utilisation un produit aussi rare que le papier. évolution un JoszefLukacs
est assez révélatrice de cette tendance En 1960 cet auteur marxiste publie dans
31 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
Vilagossag no 18-24 un article intitulé Technika maganyossag vallasos-
sag Technologie solitude religion) où il défend la thèse déjà évoquée selon
laquelle aliénation sociale et la solitude personnelle seraient les deux facteurs
explicatifs de la religion Bien entendu cette seconde origine sur laquelle aucun
pouvoir fût-il socialiste vraiment prise permet de justifier la persistance
attitudes religieuses dans un système politique de type soviétique En 1969
Lukacs propose dans Tarsadalmi Szemie 7-8) une théorie de la sécularisation
Tarsadalmi struktura es vallasi szabalyozas Structure sociale et régulation
religieuse En 1976 il déplore le sous-développement de la sociologie de la
religion dans son pays Harmine esztendo magyar vallaskritika tortene-
teben 30 ans histoire de la critique de la religion en Hongrie in Vilagossag
no 201-09 Enf en 1978 il édite au sens anglo-saxon du terme un ouvrage
publié par Corvina et intitulé Ensemble pour une bonne cause consacré au dialogue
entre chrétiens et marxistes glise et tat Plus que évolution personnelle de
auteur cette sélection bibliographique témoigne évidence des ajustements
successifs de la politique des cultes du gouvernement hongrois La preuve en est
fournie par la publication en la même année 1978 un article signé par Lukacs
dans la revue soviétique Voprosy Ateismo Kiev no 14 7-18) intitulé Sekula-
risatsia religiosnost pri sotsialisme sécularisation et religiosité dans le socia
lisme) et dont le contenu correspond ce que on attend trouver dans un
périodique de cette nature
analyse thématique de la bibliographie établie par Miklos Tomka atteste
exemplarité de évolution de Lukacs Il était nécessaire pour étudier les glisse
ments intervenus au fil des années dans le choix des sujets étudiés de se livrer au
préalable une répartition des publications en grandes catégories thématiques
Cet exercice est par la force des choses arbitraire Le résultat ne prétend donc pas
une rigueur absolue ne visant livrer des tendances générales Il se présente
ainsi
Travaux consacrés la sécularisation ................................................................................... 35 aux rapports entre religion et société* ................................ 33
Travaux la relation éducation et jeunesse .. 30 consacrés la théorie de la sociologie de la religion ..................... 28
Travaux aux relations entre glise et tat ...................................... 14 aux sectes .......................................................................................................... 14
Autres histoire religieuse sociographie du clergé etc. ....................................... 10
Total .............................................................................................................................................................................164**
Par Religion et société on entend les travaux portant sur
La désécularisation
Religion et morale et stratification sociale
Religion et comportements sociaux mariage rites suicide et minorités Tsiganes
Total supérieur effectif étudié certaines publications entrant dans deux ou plusieurs
catégories
32 RELIGION ET SOCIALISME EL
Cette répartition pour grossière et imparfaite elle puisse être appelle
toutefois certains commentaires Il est en premier lieu notable une bibliogra
phie des travaux en sociologie de la religion retienne des publications qui ont
valeur intervention dans les relations politiques entre Eglise et tat On voit
par exemple figurer des articles signés par des responsables officiels tels MM
Aczel bras droit de Janos Kadar ou Miklos président de Office des cultes Mais
il est en fait guère surprenant que Tomka ait tenu faire une place des textes
qui au-delà de leur seul contenu idéologique politique ou de propagande
ouvraient activité scientifique des perspectives nouvelles établissement de
relations moins tendues entre glise et le pouvoir débouchant tout naturellement
sur une liberté accrue pour le sociologue et donc sur une meilleure appréhension
du réel par celui-ci
Deux des trois catégories les plus importantes touchent ce qui est en rien
une surprise la sécularisation thème majeur de la sociologie marxiste de la
religion et influence ou la mesure de influence de la religion sur la jeunesse et
dans le processus éducatif Il est clair que ces deux thèmes sont intimement liés le
dépérissement de la religion que efforce de saisir la théorie de la sécularisation
supposant érosion constante des croyances et des comportements religieux au
sein du groupe qui constitue avenir de la société socialiste
On est en revanche frappé par la faiblesse relative de effectif des travaux
portant sur la théorie de la sociologie des religions Faut-il voir une conséquence
de la surdétermination idéologique de la discipline La sociologie de la religion
voyant effacer son caractère scientifique derrière les exigences de la fonction
instrumentale qui lui est assignée ïen haut il serait de fait compréhensible que les
préoccupations épistémologiques ou théoriques soient du même coup reléguées
au second plan chacun ne leur reconnaissant une importance mineure au
regard enjeux politiques infiniment plus lourds
Enfin découlant de ce qui précède force est de relever la marginalité de ce
que on ose appeler école hongroise par rapport aux grands débats qui ont
agité et agitent encore la communauté scientifique internationale en matière de
sociologie de la religion 122 des 161 travaux recensés intéressent la religion en
général pour 14 ciblés sur les sectes 14 sur le seul catholicisme et 11 sur le
protestantisme dont consacrés au calvinisme Il que peu ou pas études
fines sur évolution comparée des diverses confessions peu ou pas analyses
inspirées des thèses weberiennes ou les discutant peu ou pas de travaux portant
sur la religion populaire Là encore impression dominante est celle une
discipline où les impératifs de la propagande emportent sur les considérations
ou les discussions scientifiques La réaction Istvan Kemeny un des meilleurs
sociologues hongrois en exil en France interrogé sur état de la sociologie de la
religion dans son pays est ailleurs de simplement hausser les épaules et
affirmer tranquillement que cette branche de la sociologie existe pas en
Hongrie même il enumere dans un deuxième temps un certain nombre de
travaux méritant être lus
La répartition thématique permettait analyser évolution chronologique
des choix effectués entre les différents sujets par les sociologues hongrois de la
religion est cette évolution que retrace le tableau ci-après
Sans même tenir compte du très faible effectif de la période 1945-1956 on ne
peut que relever la forte croissance de la production en ans 1975-1979
70 travaux sont publiés soit presque autant que durant les deux décennies
précédentes Si cette accélération traduit sans nul doute un regain intérêt elle
33