Les grandes économies émergentes et l
1 Page
English
Downloading requires you to have access to the YouScribe library
Learn all about the services we offer

Les grandes économies émergentes et l'avenir de la ... - IFRI

-

Downloading requires you to have access to the YouScribe library
Learn all about the services we offer
1 Page
English

Description

Les grandes économies émergentes et l'avenir de la mondialisation. Un projet du programme Economie. L'aspect sans doute le plus fascinant de la ...

Subjects

Informations

Published by
Reads 16
Language English

Exrait

Les grandes économies émergentes et l’avenir de la mondialisation Un projet du programme Economie
L’aspect sans doute le plus fascinant de la mondialisation, c’est la façon dont les pays émergents bousculent l’ordre international établi : la Chine, l’Inde, la Russie et d’autres sont parmi les poids lourds de demain. Que l’on parle de débouchés, de technologies, de matières premières ou de moyens financiers, on les retrouve partout. Constatant la rapidité des succès économiques de ces pays, il est tentant –et donc fréquent- de procéder à des extrapolations qui aboutissent à une remise en cause fondamentale des rapports de force économiques lourde de changements politiques de grande ampleur. Mais ces extrapolations, fondées le plus souvent sur une histoire extrêmement courte, sont elles robustes, sont elles des guides suffisants pour l’action ?
Des analyses purement économiques courent le risque de rester un peu théoriques. Ce qui est utile aux décideurs, c’est une approche d’économie politique dans laquelle les considérations sociales et politiques trouvent leur juste place car les défis auxquels sont confrontées ces économies sont à la mesure de leurs succès. Quelles influences la globalisation exerce-t-elle en retour sur ces pays où les transformations se produisent à un rythme ultra-rapide ?
Le système international de son coté est bouleversé par l’apparition de ces acteurs dont la force de frappe économique est démultipliée parl’utilisation stratégique qu’ils peuvent faire de leurs atouts. Pétrole, commerce, technologies, fonds souverains, sur tous ces sujets, nous sommes assez loin du monde marchand idéalisé dans lequel la globalisation aurait fait disparaître les Etats au profit d’ajustements de marché généralisés. Quel usage ces nouvelles puissances feront elles de leur richesse économique en matière de politique internationale ?
Ces approches pluridisciplinaires n’en sont qu’à leurs débuts, peut être parce qu’un certain économisme a longtempsprésidé à l’interprétation des succès ayant marqué la décennie 90. Aujourd’hui, les décideurs publics et privés ont besoin d’analyses mieux intégrées. C’est pour répondre à ces attentes que l’Ifri lance un programme animé par Jacques Mistral, directeur des études économiques, pour mieux comprendre l’interaction entre l’émergence de ces nouvelles puissances économiques et l’avenir de la mondialisation. L’IFRI dispose de solides atouts pours’engager dans cette direction : sa spécialisation dans l’étude des relations internationales sous leurs différents aspects, son expertise reconnue sur les grandes zones du monde affectées par les changements liés à la mondialisation, tout cela est propice à l’approche pluridisciplinaire décrite plus haut. Bref, pour mieux cerner l’avenir de la globalisation, il est essentiel –et c’est la marque de fabrique de l’Ifri, de mêler l’expertise économique et celle des départements régionaux, le centre Asie, le programme Inde, le centre Russie…
La première étape consiste en un pré-programme lancé d’ici l’été 2008 et se concentre sur les trois principaux pays émergents. Ces rencontres commenceront à répondre à la question la plus urgente, celle de l’effet de ces économies sur les équilibres économiques internationaux (inflation, commerce, croissance, circuits financiers) et symétriquement de leurs réactions face au risque de récession qui menace l’économie américaine, et donc, potentiellement, l’économie mondiale : la thèse du « découplage » a-t-elle encore de la crédibilité ?faut il plutôt craindre dans l’OCDE une stagflation qui résulterait de leursurchauffe? comment seront affectés les équilibres sociaux et politiques internes? quelles réactions face à la crise financière ? quelles conséquences internationales ?
Ce programme bénéficie du soutien deBNP PARIBAS Assurance
La seconde étape, lancée à l’automne, couvrira les questions posées de façon à la fois plus large et plus fouillée et procédera à l’examen détaillé de certains thèmes horizontaux.