84 Pages
Français

L'Express du 19-11-2020

-

Gain access to the library to view online
Learn more

Informations

Published by
Published 19 November 2020
Language Français
Document size 16 MB
BELGIQUE : 5 € • AFRIQUE CFA : 3 500 CFA • TOM : 880 XPF • ANDORRE, DOM, ESPAGNE, FINLANDE, GRÈCE, ITALIE, PORTUGAL : 4,90 € • LUXEMBOURG, PAYS
M 01722 3620 F:4,90E 3:HIKLRC=WUY^U\:?d@g@m@a@k";
-BAS : 5,10 € • AUTRICHE : 5,30 € • ALLEMAGNE : 5,70 € • CANADA : 7,60 CAD • USA : 7,99 USD • MAROC : 42 MAD • TUNISIE : 5,50 TND • SUISSE : 6,90 CHFn° 3620 semaine du 19 au 25 novembre 2020 Lespoir,enn CES VACCINS QUI VONT TOUT CHANGER
LesjeDuanneosMnTaeur:nclisecetnelMorcaccoanienstGaucdhiedtalpsemtrgduasnstdraeutêdmalépnetubatrgedreleëitarcuaoN
n°613inmase9vembre2020eud12ua18on JeanCasetx:unpeIttotruetpusIesvn?a LesFrançaIsfaceaudéiduerconinemetn AorénautIque:uneilèIerenétatdlarete CoIvd-91l:aSuèdedefénsdomnodèle °n3816semainedu5a11uvonemrb202e0 .EBadInetrM:aeIrT-héèrse,ralIenemrèe EnquêtesuralpègerdReamboulIlteGafal:llIoIsundduémanètelmetn LeILban,treradnIeejuddrEogan Chaque jeudi, * Good luck ! 5 05 , T N SD U I• S 9:S 06E H, FC P:E 6 FHC09,ourquoi les islamistes recevez L’Express 5 , T5 N0 UD I• SS S haïssent la France -B:A,5S10ARUITECH,5:03AMELLAGNE:5,70ACANAD:76,0ACU99,7:ASUDOAMSDR4:C2AMDEINUTS:I ,4:F09 €chez vous -BS:A01,5TUAHCIR:E305,LLAMEGAEN:57,0CANADA:7,60SUDAC99,7:AUMSDOA4:CR2MDAUTISINE:36913:IHKLCR=WYU^\U:?@d@q@b@t"a; M01272Abonnezvousau0155567104 09,4F:  63 1 8 M01722 H:3RLKIUW=C\U^Y:?d@q@b@i@;"k *Bocenncnah!e
SOMMAIRE
3436
Faut-il interdire le Black Friday ?
3
46
47
Sonar Quelle mobilité pendant le reconfinement ?
18
Dossier Vaccin anti-Covid : une éclaircie, enfin !
L’œil de L’Express
Un vaccin contre la défiance
Restaurons l’indignité nationale
Royaume-UniBrexit : la marge étroite de Boris Johnson
Les résultats positifs annoncés par deux laboratoires laissent espérer une protection efficace contre le virus. Mais de nombreuses questions restent en suspens.
49
Les coulisses d’une bataille planétaire
66
Société Marcel Gauchet : « Il faut débureaucratiser la société française » Incidents avec des détenus radicalisés : les prisons sous tension
L’EXPRESSNOVEMBRE 2020 19
4041
282931
Les clefs du pouvoir 32 Moins de dogme, plus de dialogue, ILLUSTRATIONpDaErCEOmUVEmRTaUnREu:eAlNlDeMAiUgCnINoI/nANNA GOODSON
881010
20
2526
12
Europe
Monde
Sans détour Pour que Paris reste une fête, par Abnousse Shalmani
EconomieLes tests antigéniques débarquent en entreprise Congés payés : ces compteurs qui affolent les employeurs
Les écrivains ne sont pas les petits soldats du progrès
Périscope Le tour du monde en 7 infos
Le multilatéralisme à la sauce pékinoise
16
Dans la mêlée
Courrier des lecteurs L’intolérance et le simplisme de Geoffroy de Lagasnerie
38
AsiePacifique
ChineLa vie (presque) comme avant
Afrique | MoyenOrient TunisieDans le Sud, la révolte gronde
Pékin et la « diplomatie du vaccin »
2224
« Il faudra de trois à six mois pour vacciner les Français prioritaires »
L’obligation vaccinale, un débat brûlant... et prématuré
Caucase : mais où est l’Europe ?
Caucase, la revanche azerbaïdjanaise, par Bruno Tertrais
Retrouvezles journalistes de L’ExpressdansLes Informésde Jean-François Achilli, tous les vendredis de 20 heures à 21 heures sur franceinfo
Le regard du stratège
France
Politique Noël reste flou : où est le loup ? L’Assemblée à la recherche d’une convivialité perdue Baisse des naturalisations : Darmanin va vite en besogne
Amériques Etats-UnisTrump et Murdoch : un mariage qui finit mal PérouLa valse des présidents
4445
4243
EspagneHaro sur les drapeaux !
Le meilleur des mondes
Résilience américaine, par Yascha Mounk
Entreprises
Réinventer la démocratie
La nation, son histoire et l’idée qu’on s’en fait
Société éditrice :GroupeL’Express 112, avenueKléber, 75116Paris. ISSNn° 00145270 Directeur de la publication :AlainWeill. Directeur de la rédaction :Eric Chol.
Cenuméro, toutes éditions confondues, aététiréà207 200 exemplaires. L’Express : cahier n° 1 (éditiongénérale: 84pages). Jeté: encart d’abonnement L’Express sur ladiffusion enkiosques.
Imprimé en France : Maury imprimeur SA (45330 Malesherbes)
Equilibre Cuisiner en pleine conscience, l’art du lâcherprise
Mode de vie Mon médecin en visio
Numérique
Laïcité, notion de discorde, par Sylvain Fort
Votre argent
courrierlecteurs@lexpress.fr
Service abonnements Vous pouvez nous joindre au01 55 5671 04ou par email à abonnements@lexpress.fr
CPPAPn° 0323C82839 Dépôt légal : novembre 2020
Tarifs abonnement France 1 an, 52 numéros : 130 € (TVA 2,10 %). Pour en savoir plus, vous pouvez joindre notre service abonnements au numéro vert01 55 5671 04(appel gratuit) de 9 heures à 22 heures du lundi au samedi.
Magazineimprimésur dupapier PEFC(sauf encarts). Originedupapier : Italieet Allemagne; tauxdefibrerecyclées : minimum50%; eutrophisation, PToT: 0,004kg/tonne.
Adresse postale : 4, rue de Mouchy 60438 NOAILLES Cedex
Services diffuseurs n° vert :0805 01 4000
I DÉE S
Tous les articles du magazine sont disponibles en version audio sur l’application de L’Express. Ce service est réservé à nos abonnés. Pour les autres lecteurs, abonnezvous sans engagement, le premier mois est gratuit.
65
L’impossible Amazon européen
Sciences
Oxygéner les patients à domicile
82
La tête dans les étoiles La politique spatiale de Biden, par Stephan Barensky
Les cas de réinfections par le coronavirus sontils inquiétants ?
Ils transforment les égouts en vigie du Covid19
Les valises de Jean Genet Juliette Bourdin, Abdelhafid Metalsi, Pierre Adrian Palmarès : prime aux primés Owen Matthews, Charif Majdalani, Philippe Claudel
BEAUX-ARTS
L’intelligence artificielle en soutien face au Covid
Les (dés)illusions du progrès Laissons respirer le secteur médical, par Nicolas Bouzou
Démarchages abusifs : le médiateur de l’énergie sévit
Que cache l’investissement socialement responsable ?
Danone, le temps du grand ménage La restauration aérienne en mode survie Les pirates informatiques aussi prennent leur retraite De la communication au paiement, l’incroyable mue de WhatsApp Les crèches privées, associations à but très lucratif
68
66
Bertrand Badie : « Trump n’a jamais négocié sur la scène internationale, il n’était que dans la posture »
Cranach, Delaunay, Manet… Un tour de France des chefsd’œuvre de la peinture
77
72747576
70
69
50515254
78
626364
LI BR AI R I E DE L’ EXPR E S S
Tendance Les enceintes donnent de la voix
L’EXPRESS 19 NOVEMBRE 2020
SOMMAIRE
4
ST YLE S
55
5656
58
5757
80
Ultimatum Thank you, Mr. Trump,par Christophe Donner
79
Jeux Mots croisés, sudoku…
81
6061
Librairie de l’économie Le poids de l’Etat profond Une histoire mondiale des « bulles »
6
COURRIER
STÉPHANe HUmberT-bASSeT
L’intolérance et le simplisme de Geoffroy de Lagasnerie Denis Malgrange, Limay (Yvelines)
Une petite réaction épidermique à l’entretien avec Geoffroy de Lagasnerie (L’Express du 5 novembre). Parlant de sa génération – celle qui avait cru à l’avenir radieux et aux lendemains qui chantent –, Yves Montand a dit un jour, sobrement : « Nous avons été cons et dangereux. » Geoffroy de Lagasnerie prouve que ce flambeau douteux continue de se transmettre. Même intolérance, même simplisme, même manichéisme que chez nos maoïstes des années 1970. L’ennemi de toujours, c’est
« la droite », dans laquelle rien de fondamental ne sépare le libéralisme du conservatisme, ni le conservatisme du fascisme. Et enfin, camarade, il faut réviser tes maîtres à penser ! Ce n’est pas Lénine qui a dit : « La vérité est révolutionnaire », c’est Gramsci. La vérité de Lénine, c’était laPravda. Sans commentaire.
Haut-Karabakh : une tribune à charge ? Fakhraddin Ismayilov, représentant permanent de l’Azerbaïdjan auprès du Conseil de l’Europe
La tribune « L’Azerbaïdjan poursuit au Karabakh une politique de nettoyage ethnique »(L’Express du 12 novembre),signée par un groupe d’universitaires, est un procès à charge et impose un certain nombre de précisions. Les auteurs n’abordent à aucun moment le fait de l’occupation par l’Arménie de 20 % du territoire azerbaïdjanais. Ces universitaires oublient également de noter les condamnations explicites par le Conseil de sécurité de l’ONU de l’occupation par l’Arménie des territoires azerbaïdjanais. Enfin, il est totalement consternant de les voir appeler à la
Nouvelle époque, nouvel Express
Surtous es écrans, comme enaIchage, a nouveecampagnedecommunîcatîon de L’Express marqueuneétapeîmportantedans a transormatîondenotretître. Sonobjectî : aîre savoîraupus grandnombrequeL’Express areposîtîonnésapromesseédîtorîaesur’anayse et etraîtement enproondeurdecînqgrands thèmes : économîe, France, înternatîona, îvres et
reconnaissance internationale de la soi disant République du HautKarabakh, à l’instar de celle du Kosovo, alors que les deux conflits sont très éloignés quant à leur nature. Cette approche irresponsable pourrait ouvrir la boîte de Pandore des nationalismes violents et de séparatismes dangereux en Europe.
La réponse de la rédaction : Attaché au débat contradictoire, L’Express a décidé de publier cette réponse de l’ambassadeur. Sur le fond, nous renvoyons nos lecteurs à la tribune des universitaires mise en cause et, dans ce numéro, à l’analyse de notre chroniqueur Bruno Tertrais (page 49) ainsi qu’à « L’œil de L’Express » (page 10).
Ne pas confondre chrétiens et catholiques Paul Brenner, Flexbourg (BasRhin)
Dans l’article « Pourquoi la France est devenue la cible n° 1 »(L’Express du 5 novembre),la phrase suivante mérite d’être reprise : « Il n’y a pas, dans l’islam, d’autorité suprême, tel le pape pour les chrétiens. » Le pape ne représente en effet une autorité morale ni pour les coptes, ni pour les
îdées, scîences ettechnoogîes. L’Express adopte unesîgnature, crééeavec’agenceDe Bonnevîe Orandînî : « Savoîrquoî penserdecemonde ». Les spots, réaîsés avec’aîdedenos motîon desîgners, pongent etééspectateurdans unlux d’înormatîons queL’Express prendetemps d’anayser. Ceimest dîfusé12 oîs parjour, depuîs e13 novembre, surBFM TVet BFMBusîness.
orthodoxes, ni pour les réformés, ni pour les amish, ni pour les mennonites, ni pour les luthériens, ni pour les baptistes, ni pour les méthodistes, ni pour les anglicans, alors qu’ils sont tous chrétiens.
Restaurons l’indignité nationale Julien Sapori, La FertéMilon (Aisne)
Commissaire divisionnaire honoraire, je crois nécessaire de restaurer dans notre droit pénal la sanction d’indignité nationale. Non seulement celleci serait d’une efficacité redoutable contre le terrorisme, mais elle s’inscrit, de plus, dans une des plus belles pages de notre histoire : celle de la Résistance. Publié dans l’ordonnance du 26 décembre 1944 visant, à l’époque, les actes de collaboration avec l’occupant nazi, ce texte avait été rédigé par des grandes figures de la Résistance (notamment le juriste René Cassin) et adopté par l’ensemble des partis. Le remettre aujourd’hui en vigueur signifierait notamment pour les condamnés l’inéligibilité, la perte du droit de vote, l’exclusion de la fonction publique ou semipublique et de certaines professions (enseignant, journaliste, etc.), la suspension du versement des retraites et de certaines prestations sociales, la confiscation de tous les biens… Bref, il s’agirait d’une sorte de mort civique qui, dans la plupart des cas, aboutirait certainement à un départ volontaire et définitif des mis en cause vers l’étranger.
Chaque semaine, L’Express donne la parole à ses lecteurs. Adresseznous vos contributions par courriel à courrierlecteurs@lexpress.fr ou par courrier à L’Express –Courrier des lecteurs – 112, avenue Kléber – 75116 Paris(en précisant votre commune de résidence).
L’EXPRESS 19 Novembre 2020
8
L’ŒIL DE L’EXPRESS
Un vaccin contre la défiance
PAR PASCAL POGAM
En un temps record, le monde scîentîique a tenu ses promesses. Les décîdeurs publîcs doîvent maîntenant tenîr les leurs.
uitmoisinterminables.Masqués,claquemuMacronetlecassetêtedeNoëldes attestations et des listes de biens non essen n°3620semainedu19au25novembre2020 HLesjeunesTunisienscandidatsaudépart MarcelGauchetcontrelabureaucratie rés. Et cette lueur, enfin, au bout du tunnel.tiels. Nos talents s’expriment un peu moins Danone:letempsdugrandménage Ne boudons pas notre plaisir : les spectaculaireslorsque la situation requiert souplesse, agilité et CES VACCINS QUI VONT TOUT CHANGER résultats préliminaires des vaccins développésanticipation. 5T05,NDIUSESSHF90C:6, L’espoir, enfin par le tandem PfizerBioNTech et le laboratoireIl ne faut pas s’inquiéter, nous diton, de voir Moderna constituent la première vraie bonnel’AllemagneouleRoyaumeUniposerlespremiers nouvelle de l’année 2020. Dans l’océan d’incertijalonsdeleurscampagnesdevaccination,alorsque tudes qui nous entoure, l’efficacité affichée parA-BA5,10S:TUHCIR:E305,EN:57,0LLAAGEM• CANADA:7,60CA •M7,99USDUSAD::42AMRACOESI:DNITUnous en sommes encore à nous interroger sur le leurs produits est une bouée à laquelle on a enviebonusage des tests antigéniques. Très bien. Mais, de s’accrocher de toutes ses forces : oui, d’ici peu,des cafouillages initiaux sur les masques à l’échec il sera possible de se protéger contre ce coronapatentdutriptyque« tester,tracer,isoler »,lapuis E virus, et la vie reprendra ses droits.sancepubliqueatropsouventdonnélesentiment 4,90 F:  362 0 En un temps record, le monde scientifique aUE:LGIQBERFA5C00FA:FA53EUCQITX08FPMO8:,DOM,EANDORREIFLNNAEDPSGAEN,,ECÈRG,,EILATIGATUORP904,:LLXURU,GMEOBSPAYde réagir avec retard depuis le début de la pandé M 01722 3:HIKLRC=WUY^U\:?d@g@m@a@k"; donctenuses promesses. Il revient désormais auxmie, ou d’apporter des réponses mal calibrées. décideurs publics de tenir les leurs. En sécurisant l’achemineDans le climat de défiance actuel, la pire des options serait de ment des flacons, en organisant leur distribution et en mettantlouvoyer, de repousser à plus tard, ou sous le tapis, les questions sur pied des stratégies de vaccination à géométrie variable,légitimes entourant les futurs vaccins, de peur d’enflammer la qui devront à la fois cibler des populations différenciées – selonFrance « antivax », antimasque, antitout. La stratégie de vaccina leur âge, leurs risques – et s’accommoder d’un calendrier tion doit au contraire être assumée, maîtrisée, expliquée sans capricieux.relâche. Enjeu primordial. A dixhuit mois de l’élection présiden Dans cette nouvelle phase de la course aux vaccins, la France tielle, il s’agit non seulement de nous immuniser collectivement part avec quelques handicaps, et ce n’est malheureusement pluscontre le Covid, mais, sur le plan politique, de nous protéger une surprise. Au pays de Tati et Prévert, on excelle à produiredu pire.W
Caucase : mais où est l’Europe?
PAR ÉRIC CHOL
Le cessez-le-feu dîcté par Moscou dans le Haut-Karabakh est une défaîte pour l’Arménîe, maîs également pour l’UE.
«ue ce soit à Hongkong, à Moscou ou à Minsk, l’Europe doit Qprendrepositionclairementetrapidement »,martelaitUrsula von der Leyen dans son discours sur l’Etat de l’Union le 16 sep tembre. Deux mois plus tard, la présidente de la Commission européenneparaîtavoirdéjàoubliésespromesses,alorsque120 000 réfugiés arméniens ont dû fuir leurs villages du Haut Karabakh pour échapper à l’offensive militaire déclenchée par l’Azerbaïdjanavecl’aidedelaTurquiele27 septembre.Sixsemaines de combats et de bombardements conclus par un cessezlefeu dicté, le 9 novembre, par Vladimir Poutine au Premier ministre arménien, Nikol Pachinian(voir aussi la chronique page 49). « Je ne suis pas d’accord avec cet accord de cessezlefeu », a confié Emmanuel Macron aux représentants de la communauté armé nienne.MaislaFrance,surlepointd’envoyerunavioncargod’aide humanitaire à Erevan, aura bien du mal à convaincre les deux
L’EXPRESSNOVEMBRE 2020 19
autres coprésidents du groupe de Minsk – Russie et EtatsUnis – derenégocierunnouveautexte.Washingtonsembleplusintéressé par le décompte de voix dans les urnes de Géorgie ou de Pennsylvanie que par la cause arménienne, tandis que Moscou se satisfait d’un accord qui signe la capitulation de l’Arménie et la dominationdelaRussiedanslarégion,mêmesicellecidoitcomp ter avec la forte implication de la Turquie. Quant à l’Union euro péenne, elle a brillé par son absence. Rien, en dehors de quelques paroles creuses. Pas de sanctions à l’égard de l’Azerbaïdjan, et encoremoinsdereconnaissancedelaRépubliqued’Artsakh(Haut Karabakh), comme le réclament les Arméniens. Les intérêts éco nomiquesont sansaucundouteparlé : pourdesraisonsdepétrole et de gaz, on ne se fâche pas avec Bakou… Un silence qui rappelle cette sentence de Paul Valéry : « L’Europe n’a pas la politique de sa pensée. » Mais au fait, que pense l’Europe ?W